En attendant Mario Kart Tour cet été, nous nous sommes intéressés de plus près à la bêta qui a démarré cette semaine. Les premiers retours des joueurs sont arrivés.

Le mercredi 22 mai 2019, Nintendo a lancé sa phase de bêta test pour le jeu Mario Kart Tour. L’entreprise japonaise a expressément interdit la capture d’écran ou la capture vidéo à tous les testeurs de la période de bêta fermée du jeu. Mais cela n’a pas bloqué ces braves bêta-testeurs. Nous avons ainsi pu voir de nombreuses images du jeu, quelques vidéos et surtout découvrir les premières impressions des joueurs.

Un gameplay adapté au mobile et un système de temps

Le jeu fonctionne sur la grande majorité des smartphones à 60 fps, ce qui est déjà une bonne nouvelle. On y joue verticalement, et votre kart accélère automatiquement. Par conséquent, il faut utiliser vos doigts pour diriger le kart vers la gauche ou la droite, appuyer sur les armes pour les activer (avec un balayage avant ou arrière pour les diriger si besoin) et sélectionner les options de boost si disponibles. Il est également possible d’utiliser le gyroscope de son smartphone pour tourner à gauche ou à droite, il suffit donc de pencher à gauche ou à droite son smartphone. La plupart des testeurs restent malheureusement frustrés par le manque de richesse du gameplay de Mario Kart Tour.

Comme nous le précisions hier, le jeu comporte également un système de lootbox dans lequel vous dépensez de l’argent virtuel (disponible via les fameuses microtransactions) pour tenter de déverrouiller de nouveaux objets. Il existe également un système d’endurance impliquant des cœurs, et une fois ces derniers épuisés, vous devrez attendre qu’ils se reconstituent ou vous pouvez sortir votre carte bancaire (pour acheter des cœurs). Il faut environ 12 minutes pour récupérer un demi-cœur.

Les cartes populaires de Mario Kart adaptées au gameplay et pas de multijoueur

De nombreuses cartes sont disponibles, dont des populaires :

  • Mario Circuit 1 (SNES)
  • Choco Island 2 (SNES)
  • Dino Dino Jungle (GC)
  • Luigi’s Mansion (DS)
  • Koopa Troopa Beach (N64)
  • Kalimari Desert (N64)
  • Château de Bowser 1 (GBA)
  • Toad Circuit (3DS)
  • Daisy Hills (3DS)
  • Shy Guy Bazaar (3DS)
  • Mario Circuit (3DS)
  • Rock Rock Mountain (3DS)
  • Rainbow Road (SNES)

Notez que les cartes ne sont pas 100 % similaires à celles des jeux originaux, quelques joueurs ont noté que les raccourcis ne sont pas toujours exploitables (source).

Il y a même un mode basse consommation dans le jeu

Important, il n’y a pas de version multijoueur dans la version bêta, on se confronte donc uniquement à des bots qui portent des noms de toutes les origines (Shu-Hui, Victor, Olga, etc.). Les joueurs de Mario Kart Tour sur Reddit ont évidemment fait part de leur déception, mais il espère que cela changera sur la version finale du jeu. D’après certains joueurs, il semble que ces bots soient les fantômes de vrais joueurs, semblables à ce que l’on peut voir sur Super Mario Run (source).

Malheureusement, beaucoup de testeurs ont noté une sensation de vitesse absente, le gameplay manque de richesse et le système de monétisation pourrait s’avérer ennuyeux. Heureusement, c’est une version bêta du jeu, Nintendo et DeNA ont encore quelques semaines pour corriger ce que les joueurs ont remonté.

(…) une sensation de vitesse absente, le gameplay manque de richesse et le système de monétisation pourrait s’avérer ennuyeux.

Enfin, si vous voulez tester le jeu : sachez que Nintendo a mis en place une double protection du fichier APK sur Android. Il faut être invité à la bêta-test sur le Play Store pour pouvoir jouer, si vous avez été sélectionné vous pourrez alors installer le jeu. Ce fichier APK est signé par votre compte Google, ce qui constitue un nouveau système qui n’est pas documenté chez Google. Enfin, il faut également avoir un compte Nintendo approuvé. Il semble donc impossible d’installer Mario Kart Tour en version bêta sans y voir été invité. Dommage, il faudra attendre cet été pour se faire son propre avis.

Mario Kart Tour sur Android et iPhone : voici les premières images de la version bêta