Comment bien filmer de nuit au smartphone ?

Ce contenu est offert par Samsung et réalisé par Humanoid xp

Filmer de nuit avec un smartphone n'est pas aussi simple que de jour. Du fait de la lumière, difficile à gérer et des petits capteurs des smartphones, le résultat est souvent aléatoire. Nous allons vous partager nos meilleures astuces pour filmer la nuit avec votre smartphone.

Que ce soit en intérieur ou en extérieur, il n’est pas rare de vouloir filmer quelques souvenirs de nuit ou en situation de basse luminosité. Et pour cela, rien de plus pratique que d’utiliser son smartphone puisqu’on l’a toujours sous la main.

Malgré ses limitations techniques dues à sa petite taille, nous allons voir ensemble qu’il est tout à fait possible de réaliser de très belles vidéos de nuit avec un smartphone. Sous réserve bien entendu de connaître quelques règles de base de cadrage et de montage et de bien être conscient de ce que l’on peut faire et ne pas faire techniquement.

Lorsque l’on filme de nuit avec un smartphone, on rencontre différentes contraintes. Certaines sont d’ordre technique, d’autres d’ordre artistique, mais elles sont toutes importantes à comprendre. La principale contrainte est évidemment le manque de lumière.

Si la scène que vous souhaitez filmer n’est pas du tout éclairée, il sera très difficile, voire impossible, de la filmer. Un smartphone est doté d’un capteur de petite taille et celui-ci a donc besoin d’une certaine quantité de lumière pour être en mesure de fournir une image de qualité.

Avoir conscience de cette première problématique est déjà un excellent moyen de la contourner. Interdisez-vous de filmer une scène sans aucun éclairage, car cela ne servirait à rien. Il est cependant possible de jouer avec le manque de lumière sur un sujet en le positionnant devant une zone très lumineuse (comme une vitrine par exemple), vous obtiendrez ainsi une silhouette et le rendu visuel sera alors très intéressant.

D’une manière générale, pensez à vous déplacer pour trouver l’angle de vue qui, à l’œil déjà, vous semble suffisamment lisible avec le peu de lumière que vous avez à votre disposition.

S22 Ultra-13
Les modules photo du S22 Ultra. // Source : Frandroid – Anthony Wonner

Pour ce tutoriel, nous avons utilisé le nouveau Samsung Galaxy S22 Ultra, doté de 5 capteurs (dont un laser pour mesurer la distance). Cela va nous permettre de jouer avec une grande variété de cadres. Ses performances et fonctionnalités en basse lumière — l’un des aspects sur lequel Samsung a beaucoup travaillé cette année — vont également nous permettre d’optimiser la qualité du projet final.

1

Découverte

Choisir son sujet et maîtriser le cadrage

La première étape pour vous est de trouver des sujets à filmer et de comprendre comment les filmer. Pour cela, nous aborderons 3 notions importantes : le choix du sujet, la façon de le cadrer et l’utilisation technique de votre smartphone.

withgalaxy filmer la nuit 07
Une prise de vue au Samsung Galaxy S22 Ultra – Source : Olivier Schmitt pour Frandroid.

Le sujet

Que ce soit en photo ou en vidéo, nous ne le répéterons jamais assez : si vous ne savez pas quel est votre sujet, votre image aura peu de chance d’être intéressante. Cette problématique se retrouve dans deux cas de figure :

  • lorsque l’on filme sans but, sans réfléchir et donc sans sujet ;
  • et à l’inverse lorsque l’on veut filmer trop de sujets à la fois et qu’on se retrouve donc sans savoir lequel est le plus important.

Mais qu’est-ce qu’un « sujet » ? Il peut s’agir d’une personne, d’un groupe de personnes (par exemple un couple), d’un animal, d’un objet spécifique (par exemple une cabine téléphonique typique de Londres), d’une vitrine joliment décorée, d’un bâtiment, ou encore d’un arbre isolé dans le parc. Bref, les possibilités sont infinies, mais il est primordial qu’un sujet principal soit identifiable sur la majorité de vos images.

withgalaxy filmer la nuit 05

Pour cela, vous pouvez vous poser les questions suivantes :

  • Est-ce un sujet intéressant à filmer ?
  • Pourquoi ce sujet est-il intéressant ?
  • Comment puis-je mettre en avant ce sujet ?
  • Quel angle valorise-t-il au mieux mon sujet ?
  • Mon sujet est-il suffisamment reconnaissable et isolé ?
  • Est-il en mouvement ou statique ?

Nous ne vous demandons évidemment pas de tenir un petit carnet avec vos réponses à l’intérieur pour chaque nouveau sujet. Ce serait bien trop fastidieux et peu utile. Gardez simplement en tête l’idée générale : ne pas filmer au hasard pour ne pas obtenir un résultat hasardeux.

Le cadrage

Le secret à appliquer pour un rendu riche et intéressant : varier les valeurs de plans. Une valeur de plan correspond à une échelle d’un sujet dans le cadre de l’image. Ainsi, nous vous encourageons vivement à réaliser à la fois :

  • des plans larges : une foule lors d’un événement festif, un bâtiment joliment décoré ou à l’architecture spécifique, une personne qui marche au milieu d’une place
  • des plans moyens : une personne dont on peut cette fois distinguer le visage et donc les émotions, un stand dans un marché, etc.
  • des gros plans : deux mains qui se tiennent, des objets disposés sur un stand ou dans une vitrine, un sourire ou un regard, etc.

withgalaxy vidéo nuit 2

Pour cela, la première étape est déjà… d’y penser ! Et il s’agit sûrement de la plus grande difficulté lorsque l’on débute et ici l’expérience fait foi : essayez jusqu’à vous sentir à l’aise et obtenir un résultat qui vous satisfasse.

Côté technique il n’y a rien de bien complexe. Utilisez les différents objectifs de votre smartphone : grand-angle, standard et peut-être même téléobjectif. Le Samsung Galaxy S22 Ultra que nous avons utilisé possède quant à lui quatre objectifs ! De quoi répondre à tous les besoins. Approchez-vous, reculez-vous, testez et multipliez les valeurs de plan et angles de vue pour chaque sujet. Cela vous permettra d’avoir une grande richesse de choix lors du montage et de rendre celui-ci beaucoup plus intéressant pour le spectateur.

Les capteurs photos du Samsung Galaxy S22 Ultra

Les capteurs photos du Samsung Galaxy S22 Ultra

Les capteurs photos du Samsung Galaxy S22 Ultra

Le Samsung Galaxy S22 Ultra est équipé d'une quadruple caméra arrière. Le principal est un capteur de 108 mégapixels. On trouve ensuite un autre capteur de 12 mégapixels avec optique ultra grand-angle. Enfin, deux capteurs de 10 mégapixels se chargent de réaliser des zoom optiques 3× et 10×. La cinquième petite bulle du dos de l'appareil est un autofocus laser, qui se charge de faire le point à courte portée.

Soyez cependant prudent à l’ouverture maximum des différents objectifs de votre smartphone. Si par exemple votre objectif grand-angle est moins lumineux (par exemple f/2.8) que votre objectif standard (par exemple f/1.8), alors privilégiez ce dernier. Pour réaliser des plans larges, vous n’aurez qu’à vous reculer davantage. Dans notre cas, nous allons utiliser principalement le capteur principal de 108 mégapixels du Galaxy S22 Ultra, qui ouvre à f/1.8.

Dernière chose, interdisez-vous d’utiliser tout zoom numérique ! Cela nuirait beaucoup trop à la qualité finale de votre vidéo. Utilisez le zoom optique si votre smartphone le permet ou contentez-vous des champs de vision proposés par défaut par vos différents objectifs.

Utiliser son smartphone pour filmer

Que ce soit en matière de photo ou vidéo de nuit, les smartphones récents ont fait d’énormes progrès en termes de gestion des basses lumières. Au point qu’on peut aujourd’hui vous conseiller de vous appuyer sur le mode automatique de prise de vue pour filmer. L’auto-HDR et les réglages automatiques et à la volée de l’appareil photo sont capables de restituer parfaitement des scènes de nuit dans 80 % des cas. Si vous débutez dans ce domaine ou que vous ne voulez pas rentrer dans les détails, vous pouvez entièrement lui faire confiance.

Si vous tenez absolument à mettre toutes les chances de votre côté pour obtenir une vidéo de qualité, nous vous conseillons d’utiliser un stabilisateur pour smartphone ainsi qu’une application dédiée (dans notre cas : Filmic Pro). Elle permet de réaliser des paramétrages précis et optimisés.

Cette application est payante et n’est pas indispensable, cependant elle offre beaucoup de fonctionnalités intéressantes, notamment l’aide à la mise au point, le changement de mise au point automatisé, la gestion de la balance des couleurs plus précises et les profils d’image orientés « pro ».

withgalaxy filmer la nuit 08

Pour le tournage de cette vidéo, j’ai utilisé un gimbal pour smartphone. Celui-ci n’est pas indispensable non plus, cependant il permet de réaliser des plans en mouvement stabilisés qui ajouteront du dynamisme à votre vidéo.

Avant de se lancer dans le shoot, l’application va permettre de régler précisément le capteur photo du smartphone. Il faut bien prendre en compte :

La vitesse d’obturation

La vitesse d’obturation est le premier paramètre important que nous allons régler. Votre smartphone doit donc être en mode manuel. Quand la lumière vient à manquer, choisissez une vitesse de 1/50 de seconde afin de laisser entrer suffisamment de lumière tout en préservant des flous de mouvements réalistes.

Les ISO

Comme vous pouvez vous en douter, les ISO doivent systématiquement être au plus bas possible selon la situation lumineuse que vous avez en face de vous. Sur un smartphone, les valeurs supérieures à 320 ISO sont à éviter en raison du fort bruit qui apparaît alors.

withgalaxy vidéo nuit 3

Balance des blancs

La nuit, un bon paramétrage de la balance des blancs est crucial ! En effet, vous serez en permanence confronté à deux ambiances radicalement opposées : d’un côté une ambiance naturellement bleutée dans le ciel et les ombres, et de l’autre de fortes dominantes chaudes (orange/jaune) dans les très nombreuses lumières artificielles d’une ville (vitrines, lampadaires, phares, décorations lumineuses, etc.). À vous de trouver le bon équilibre pour chaque plan que vous allez filmer. En règle générale, une valeur comprise entre 3000K et 4000K devrait faire l’affaire.

withGalaxy vidéo nuit 4

Mise au point

Nous vous conseillons de toujours « verrouiller » votre mise au point afin d‘éviter un phénomène très classique : l’effet de pompage. Par faible luminosité, le smartphone rencontre davantage de difficultés pour réaliser une mise au point automatique et cela peut produire cet effet très désagréable qui se traduit par des changements brutaux et approximatifs de la mise au point. Selon l’application et le smartphone que vous utilisez, il vous faudra verrouiller votre mise au point, soit en restant appuyé quelques instants sur votre sujet, soit, comme pour Filmic Pro, en touchant la zone de sélection de mise au point pour que celle-ci passe en rouge.

2

Perfectionnement

Maîtriser les lumières de nuit

Maintenant que vous savez quoi filmer et comment filmer, il est temps pour vous de comprendre les problématiques d’un tournage vidéo de nuit. Votre but est de réussir à maîtriser les situations lumineuses que vous avez devant vous, car contrairement à ce que l’on pourrait penser, de nuit, il peut y avoir beaucoup de lumière !

Les forts contrastes de nuit

Cette grande quantité de lumière vient généralement des vitrines ou, comme ici, des stands du marché de Noël. Étant donné que le capteur de votre smartphone est petit, il va avoir du mal à gérer les scènes à forts contrastes.

Vous devez alors faire un choix :

  • Surexposer pour privilégier les zones sombres, mais sacrifier les zones claires qui seront alors surexposées
  • Sous-exposer pour bien exposer les zones claires, mais sacrifier les zones sombres qui seront alors très sombres

D’une manière générale, c’est cette deuxième solution qu’il faut choisir, car l’erreur classique d’un débutant est justement de ne pas faire attention aux hautes lumières d’une scène et de les surexposer.

withGalaxy vidéo nuit 5

Cependant, quelques autres astuces vous permettront de contourner cette problématique dans une certaine mesure :

  • Vous éloigner de votre sujet pour réduire la taille des zones trop lumineuses.
  • Jouer avec des silhouettes pour donner du sens au fort contraste.
  • Vous concentrer uniquement sur une zone lumineuse pour simplifier l’exposition.

Les ISO : ne jouez pas avec le feu !

Vous le savez sans doute déjà, plus vous augmentez les ISO, plus vous faites apparaître du bruit dans votre image et plus elle sera dégradée. Ainsi, privilégiez les scènes qui contiennent un minimum de lumière en recherchant des angles de prise de vue qui vous permettent de jouer avec le peu de lumière à votre disposition. Ensuite, utilisez le mode manuel pour maîtriser les ISO utilisés et interdisez-vous de filmer à plus de 320 ISO avec un smartphone. Enfin, si votre smartphone dispose de plusieurs couples capteur/objectif, privilégiez celui qui a la plus grande ouverture (par exemple f/1.8).

3

Expert

Nos astuces de montage

Dernière étape pour vous : réaliser un montage vidéo intéressant avec vos images ! Pour cette vidéo, nous allons utiliser l’application Power Director. Cette application est disponible depuis un smartphone, une tablette et un ordinateur. Il est plus confortable de le faire sur un grand écran, mais l’application est très bien optimisée et intuitive pour monter des vidéos depuis un smartphone.

Il existe tout un tas d’applications pour réaliser des montages rapidement et facilement sur smartphone. Certaines sont payantes, d’autres gratuites, mais elles proposent toutes des fonctionnalités de base qui vous permettront de réaliser un petit montage dynamique et intéressant.

Pour cela, nous allons appliquer 4 règles simples :

Sélectionner uniquement les meilleurs clips

Ce conseil paraît évident, mais il n’est pas rare du tout de croiser des plans techniquement approximatifs dans des montages vidéo de débutants.

Il est naturel de vouloir sélectionner les clips en fonction du sujet filmé, mais si vous ne faites pas attention à la propreté de l’image, alors c’est l’intégralité de votre projet qui en souffrira.
Ainsi, interdisez-vous d’utiliser les plans tremblants, avec une mise au point approximative ou encore une exposition mal gérée.

Faites des transitions simples

La mode est aux transitions rapides et qui donnent le tournis, alors qu’il n’y a rien de mieux qu’un simple cut ! N’oubliez pas, le mieux est l’ennemi du bien. Vous pouvez aisément faire le parallèle avec une présentation PowerPoint qui serait trop fournie en transitions. Cela dessert le sujet.

Ainsi, contentez-vous peut-être déjà d’un fondu au noir en début et fin de vidéo, mais interdisez-vous tout autre effet en milieu de montage.

Synchroniser et désynchroniser l’image et le son

Un des premiers réflexes que l’on a lorsque l’on monte une vidéo sur une musique, c’est de systématiquement vouloir caler ses transitions sur le rythme de la musique.

Même si nous vous recommandons de la faire, il faudra également faire varier cette règle tout le long de votre montage. Un montage trop calé sur une musique sera de fait trop prévisible pour le spectateur, aucune surprise ne sera créée et le résultat sera rapidement lassant à visionner.

Intégrer des effets d’accélérés

Afin de dynamiser votre montage, vous pouvez accélérer certains débuts de clip puis laisser la fin de celui-ci à vitesse réelle. Le tout en accord avec des moments clés de la bande sonore. Attention toutefois à ne pas en faire de trop ! Là aussi, la sobriété sera votre meilleur ami. N’accélérez pas trop longtemps non plus vos scènes, notamment lorsque des gens marchent dans la rue, car ce n’est pas très esthétique.

Conclusion

Vous savez maintenant que même si filmer de nuit avec un smartphone peut sembler très compliqué de premier abord, finalement il est tout à fait possible de réaliser une vidéo intéressante et de qualité à partir du moment où l’on connaît les limitations de son matériel et quelques astuces pour les contourner :

  • Aller à l’essentiel en sélectionnant les sujets à filmer
  • Varier les angles de vue
  • Se méfier des hautes lumières
  • S’entraîner à filmer de jour pour mieux aborder un tournage de nuit

Pour aller plus loin, je vous invite à regarder avec attention mon projet London is free sur YouTube et surtout le making-of associé.