Il nous arrive régulièrement d’être soupçonnés d’être vendus, et nous ne pouvons que saluer votre méfiance, mais les accusations injustifiées et incessantes sont parfois difficiles à encaisser. Il est donc temps pour nous d’être plus transparents afin de tenter de dissiper les doutes.

« De toute façon Samsung vous a payé pour dire du bien du Galaxy S10 ». « C’est Huawei qui vous a payé pour dire du mal du Galaxy Fold ». « Vous êtes à la solde des marques chinoises comme Xiaomi ». « De toute façon vous détestez Sony ». Dans un climat où la méfiance envers la presse est grandissante, voilà quelques exemples des commentaires que l’on peut lire régulièrement sur FrAndroid. Sur nos tests, sur des articles, sur nos réseaux sociaux… Une rengaine répétitive et lassante autant qu’alarmante qui mérite d’éclaircir le fonctionnement d’un média Tech comme le nôtre.

Las de ce type de saillies souvent contradictoires, il m’a semblé bon un jour de m’expliquer sur Twitter, mais un article plus étayé sera bien plus pertinent qu’une série de messages de 280 caractères.

Comment fonctionne le Web gratuit ?

Vous le savez, FrAndroid est un média gratuit et compte le rester. S’il est gratuit à lire, il n’est bien sûr pas gratuit à produire. Nous sommes une équipe composée de 5 journalistes à temps plein, d’une personne dédiée à temps plein à la vidéo, d’une autre qui s’occupe exclusivement des réseaux sociaux, mais aussi de pigistes, d’une équipe technique, d’une équipe marketing et plus encore. En comptant la rédaction de Numerama — également gratuit à consulter –, l’entreprise Humanoid compte près d’une trentaine de salariés à temps plein, sans compter les contributeurs ponctuels, qu’ils soient stagiaires ou pigistes (tous rémunérés).

Vous l’aurez compris, tout cela a un coût, surtout pour une entreprise indépendante comme la nôtre qui ne profite pas des soutiens financiers de grands groupes, et il est essentiel pour la survie de nos médias que nous puissions gagner de l’argent. Comme la plupart du Web gratuit, notre modèle économique repose sur trois piliers :

  • la publicité dans des espaces dédiés affichée sur nos différentes pages
  • le contenu de marque (toujours signalé)
  • l’affiliation (également signalée)

C’est un modèle économique qui a ses détracteurs, notamment auprès de ceux qui ont réussi à opérer un virage vers le tout payant, mais qui nous semble sain s’il est bien équilibré, permettant par ailleurs à tout un chacun de profiter d’un contenu riche, varié, et surtout gratuit.

En ce qui nous concerne, nous souhaitons être totalement transparents avec vous et mettons un point d’honneur à SYSTÉMATIQUEMENT signaler ce qui nous permet de gagner de l’argent. Tous nos articles sponsorisés sont signalés comme tels avant que vous cliquiez sur le lien et contiennent des signalétiques au-dessus et en dessous de l’article. Il en va de même pour nos vidéos YouTube qui affichent le bandeau « inclut une communication commerciale » en début de vidéo et dont le sponsor est indiqué dans la description de chaque vidéo rémunérée. Même les liens affiliés sont suivis d’un petit logo avec un texte sous l’article qui explique que nous sommes rémunérés à chaque achat mais que le prix que vous payez ne bougera pas.

La signalétique en 2017, encore plus claire aujourd’hui

Bref, vous l’aurez compris, nous cherchons la plus grande transparence possible sur notre modèle économique, car nous sommes persuadés qu’un média ne peut fonctionner que si ses lecteurs ont confiance dans le contenu qui est produit et, pour cela, il est important que le modèle économique soit clair.

Par ailleurs, tous les contenus de marques sont réalisés par des personnes ne faisant pas partie de l’équipe rédactionnelle de FrAndroid pour éviter tout conflit d’intérêt. Notre rôle est de faire croître l’audience du site, et pour cela, nous devons être irréprochables pour que vous ayez toujours plus envie de revenir nous lire. Monnayer cette audience, ce n’est pas le problème de la rédaction elle-même.

Nos tests sont indépendants

Toujours dans un souci de transparence, nous signalons désormais depuis plus d’un an sur tous nos tests d’où proviennent les appareils que nous testons et les possibles conditions inhabituelles du test. Si un téléphone nous a été prêté ou donné par une marque, vous le saurez en regardant les premières lignes du texte. C’est d’ailleurs une décision qui a été prise sur une réclamation de notre communauté (vous).

Capture d’écran du test des Samsung Galaxy Buds

Quand une marque nous prête un smartphone — ou autre –, elle n’attend rien d’autre en retour que notre honnêteté. Nos relations avec les marques sont bonnes puisque nous entretenons un contact régulier avec chacune d’entre elles, ne serait-ce que pour vérifier certaines informations au quotidien. Pour autant, nous ne leur devons aucune gentillesse particulière lorsque nous testons leurs produits. S’ils sont bons, nous les notons bien, s’ils sont mauvais, nous les notons mal, mais nous gardons toujours notre esprit critique et ne recevons aucune pression de leur part.

Chez Humanoid, nous avons d’ailleurs décidé de cloisonner fermement le marketing et le rédactionnel et malgré mon poste de rédacteur en chef de FrAndroid, je n’ai pas le détail des budgets publicitaires liés aux campagnes affichées sur le site, ce qui me permet d’être totalement impartial, et il en va bien évidemment de même pour les autres membres de l’équipe.

Le facteur humain

Pour que vous compreniez mieux notre façon de procéder, nous prendrons le temps dans un autre édito de vous détailler notre protocole de test complet, mais sachez qu’il repose généralement sur une semaine de test réel, mêlant tests chiffrés (benchmarks, sonde d’écran, test d’autonomie automatisé…), et expérience utilisateur au quotidien. Nous considérons que notre rôle est de tester les smartphones et non d’interpréter les résultats d’un laboratoire.

Cela nous permet de partager réellement une expérience, un ressenti, de nous mettre en situation comme vous le ferez après votre achat. On tente d’imaginer différents profils de consommation, de parler à un maximum de gens, mais chacun aura bien sûr sa propre expérience en fonction de son activité et il est possible que votre ressenti soit différent, ne serait-ce que parce que deux modèles d’un même smartphone peuvent parfois réagir différemment.

On essaye d’avoir une vision d’ensemble du marché

Toujours est-il que nous avons testé une trentaine de smartphones juste en 2019 et que tous les journalistes de FrAndroid ont désormais une expérience professionnelle allant de 3 à 8 ans dans le domaine. Autant vous dire que quand on précise « n’achetez pas ce téléphone » ou « choisissez plutôt ce téléphone », ou qu’à l’inverse on en conseille un vivement, ce n’est pas parce qu’on voit d’un mauvais œil une marque plus qu’une autre ou qu’on a été payés pour le dire, mais parce qu’on essaye d’avoir une vision d’ensemble du marché et de positionner les produits que l’on teste dans leur milieu concurrentiel actuel.

Nous essayons cependant de prendre un maximum de cas de figure en compte, de nous baser sur des critères les plus objectifs possible (un test ne sera jamais à 100 % objectif, à moins de donner uniquement des résultats labo sans le moindre commentaire), ce qui peut donner des avis en demi-teinte, ou au contraire très tranchés lors de partis pris trop marqués ou des produits très génériques qui cochent juste un maximum de bonnes cases pour satisfaire le plus grand nombre. Une nouvelle fois, cela peut différer de votre ressenti personnel, mais en aucun cas être lié à un quelconque budget publicitaire ou un quelconque biais personnel.

Devenez acteurs de FrAndroid

L’adage dit que « Rome ne s’est pas construite en un jour » et il en va de même pour FrAndroid. Si le média a fêté ses 10 ans en 2018, l’équipe dans sa forme actuelle comme le site dans son organisation quotidienne ont bien évolués et sont relativement jeunes.

Commentez, critiquez !

Nous avons de grandes ambitions et si nous sommes déjà le média francophone de référence sur Android, nous comptons également nous imposer comme un média incontournable dans le domaine de la Tech en général. Mais nous ne le ferons pas sans vous ni sans votre esprit critique. Ne soyez pas de simples lecteurs, participez pour aider FrAndroid à devenir le média que vous voulez lire. Commentez, critiquez, dans les commentaires comme sur les réseaux sociaux (toute l’équipe est active et à l’écoute sur Twitter), et dites-nous, de manière construite et argumentée, ce que vous aimez et n’aimez pas sur FrAndroid !

Arrêtez de nous dire que nous sommes payés par des marques pour nos papiers, ce n’est pas le cas et la multiplicité des avis rend le message trop brouillon pour que nous en tirions la moindre leçon. Argumentez, expliquez, débattez, proposez, ne laissez pas passer nos erreurs. Nous vous lisons et prenons en compte les avis constructifs qui permettent de faire évoluer notre média dans le bon sens. D’ailleurs, de nombreuses évolutions sont déjà prévues pour 2019, mais ça, je vous en parlerai dans un autre édito.