Une nouvelle machine développée par Google sous Chrome OS serait capable de faire tourner des jeux, ouvrant un nouveau marché pour le système d’exploitation.

Un nouveau Chromebook développé par Google a été repéré dans des changements de code source de Chrome OS. Ce changement mentionne le nom de code de l’appareil : Google Kidd.

Grâce à ces modifications, on apprend qu’il s’agit d’un ordinateur portable, et non d’une tablette sous Chrome OS ou d’une Chromebox.

Une machine de jeu AMD Radeon

D’après le code source, cette machine intègre la plateforme Intel Kaby Lake G. Cette puce annoncée en début d’année intègre un processeur Intel et une puce graphique AMD, pourtant concurrents de toujours.

Avec la puce AMD Radeon RX Vega, cette machine devrait être capable de faire tourner des jeux en 3D, mais aussi d’être plus performante avec certaines applications de travail utilisant la puce graphique (traitement vidéo par exemple).

Pour faire tourner quels jeux ?

Jusqu’à présent, Chrome OS n’était pas un système d’exploitation pensé pour les joueurs. Le système a gagné la compatibilité avec les applications Linux natives, ce qui laisse entrevoir une installation possible de Steam, la célèbre boutique de jeu.

Steam propose déjà des milliers de jeux compatibles avec Linux, parmi lesquels, plusieurs titres bien connus comme Rocket League, Civilization VI ou Counter Strike : Global Offensive.

La compatibilité avec le Google Play Store pourrait également fournir une belle bibliothèque de jeux, mais ils sont souvent prévus pour les petits écrans tactiles de nos smartphones, et non des ordinateurs portables.

Quid de la sortie d’un tel appareil ?

Rien dans le code source ne permet de prédire si ou quand ce nouveau Chromebook sera annoncé et commercialisé. Son développement permet quand même de donner des indications sur la stratégie de Google et son orientation.

Il sera bientôt loin le temps où on pouvait résumer Chrome OS à un système seulement capable de lancer de petites applications web.

À lire sur FrAndroid : Chrome OS, meilleur OS des appareils nomades ? En toute discrétion, la révolution approche