Le Google Pixel 3 XL a déjà droit à un support de Fuchsia grâce à un développeur indépendant. Nous vous recommandons toutefois de ne surtout pas essayer d’installer l’OS sur le smartphone.

Chaque fois que l’on parle de Fuchsia, on pourra répéter la même rengaine : il s’agit d’un mystérieux système d’exploitation sur lequel Google travaille depuis plusieurs années. Son objectif : remplacer Android et Chrome OS pour réunir les smartphones, les tablettes et les ordinateurs sous un seul et même OS.

Un joli projet sur lequel très peu d’informations officielles sont dévoilées. Néanmoins, le projet étant open source, on apprend régulièrement de nouvelles choses grâce aux modifications apportées au code source librement consultable. C’est ainsi que 9to5Google s’est rendu compte qu’un développeur indépendant avait apporté un changement notable puisqu’il offre au Google Pixel 3 XL un support de Fuchsia.

Pour faire tourner l’OS sur le smartphone, il faut utiliser un fastboot pour lancer le kernel Zircon — le cœur même de Fuchsia — et émuler ce dernier sur l’écran du smartphone. Mais faites bien attention à ne pas tenter de l’installer.

Pourquoi il ne faut pas essayer de l’installer

Nous vous recommandons vraiment de ne pas essayer de faire tourner Fuchsia sur votre Google Pixel 3 XL, car il est pour l’heure impossible de profiter d’une interface graphique ni d’une réelle interaction avec Fuchsia. En d’autres termes, Fuchsia est arrivé sur le smartphone de Google, mais il est purement et simplement inutilisable actuellement. Ledit support en est encore à un stade beaucoup trop prématuré de son développement. Il faudra donc attendre que le projet s’étoffe et que quelqu’un tente d’y apposer une interface utilisable au quotidien.

À noter que ce n’est pas Google qui apporte cette nouveauté, mais un développeur indépendant qui répond au nom de Zhuowei Zhang. On se doute toutefois que la firme de Mountain View planche de son côté sur une solution maison pour apporter Fuchsia sur ses Pixel.

À lire sur FrAndroid : Fuchsia : qu’est-ce que le nouvel OS de Google et à quoi servira-t-il ?