L’enregistreur de Google prend désormais en charge les micros externes

Pour des enregistrements de meilleure qualité !

 

L’enregistreur de Google gagne une nouvelle fonctionnalité intéressante : le support des micros externes, filaires comme Bluetooth. Cette nouveauté s’ajoute aux récentes bonnes idées Google pour améliorer son outil et le rendre toujours plus fonctionnel.

L’enregistreur de Google va maintenant pouvoir prendre en charge les micros externes

L’enregistreur de Google va maintenant pouvoir prendre en charge les micros externes // Source : Google

La nouveauté peut sembler accessoire, mais elle pourrait changer la vie à pas mal d’utilisateurs, tout spécialement dans un cadre professionnel. Google a déployé cette semaine une mise à jour pour son application Enregistreur (AKA Google Recorder) qui supporte désormais les micros externes, filaires et Bluetooth, dans sa version 2.1. En clair, vous pourrez continuer à utiliser le micro du téléphone s’il vous suffit, mais Google Recorder pourra maintenant prendre en charge le micro de votre casque s’il est branché en filaire, ou connecté en Bluetooth.

Le principe s’applique aussi aux micros-cravates et micros main pour ceux qui visent une utilisation plus spécifique pour des entretiens, interviews ou reportages, par exemple. Et bien entendu, Google vous laisse la main sur les réglages.

Google Recorder : un enregistreur toujours plus complet

Le basculement manuel entre les sources peut se faire très simplement d’un clic au bas de l’interface, afin de passer du micro de votre smartphone à un micro externe. Google propose aussi une détection automatique des nouvelles sources, ainsi qu’une option permettant de toujours utiliser le micro du téléphone.

La prise en charge des micros externes complète une application Google Recorder déjà très polyvalente, truffée de bonnes idées et de fonctions réellement utiles. On pourra par exemple citer l’autotranscription en temps réel, la recherche dans des enregistrements, l’édition audio rapide, ainsi qu’un défilement intelligent des transcriptions. L’année dernière, en décembre, Google introduisait par ailleurs le support du format WAV, pour des fichiers audio de qualité supérieure à celle permise par le format m4a, utilisé par défaut depuis les débuts de l’outil (format qu’Apple utilise aussi sur sa propre application dictaphone).

Les derniers articles