Selon The Investor, les téléphones Samsung sont très appréciés en Corée du Nord, même si le géant sud-coréen ne vend rien dans le pays. Après le très récent communiqué promettant qu’il n’y aura plus de guerre sur la péninsule coréenne, il semble intéressant de se pencher sur la situation et la place de Samsung.

Malgré les innombrables restrictions de la dictature de Kim Jong-un, de plus en plus de Nord-Coréens utilisent des téléphones de la marque sud-coréenne Samsung.

Comment les nord coréens font pour utiliser des produits Samsung ?

La dictature de Kim Jong-un interdit la vente de tous les produits sud-coréens — et donc les smartphones Samsung. Cela n’empêche pas certains courageux (ou imprudents) de se débrouiller pour en acheter sur le marché noir.

Impossible de déterminer le pourcentage de téléphones Samsung utilisés parmi les 5 millions d’abonnements téléphoniques existants en Corée du Nord cette année, mais une chose est sûre pour Yang Un-chul, vice-président de l’Institut Sejong : les téléphones Samsung sont très appréciés en Corée du Nord.

Actuellement, la Corée du Nord s’approvisionne en téléphones auprès d’un fabricant chinois. Ces derniers ont une application intégrée qui restreint l’accès à Internet et permet de contrôler la circulation de l’information. Les téléphones Samsung illégalement introduits comprennent des cartes USIM chinoises. Ainsi, les Nord-Coréens peuvent utiliser des services comme KakaoTalk et WeChat.

D’ailleurs, pour éviter d’avoir de gros ennuis, les Nord-Coréens qui utilisent des téléphones Samsung remplacent le logo de la marque sud-coréenne avec des logos japonais ou chinois.

Avec un surprenant dégel dans les relations entre le Sud et le Nord, Samsung pourrait un jour être en mesure de vendre officiellement ses téléphones aux Nord-Coréens, qui attendent déjà le constructeur. Affaire à suivre.