Les États-Unis acceptent de lever les sanctions contre Xiaomi

 

Xiaomi s'est entendu avec le gouvernement Biden pour lever les sanctions infligées en janvier dernier par l'administration Trump.

Xiaomi Mi 11 Ultra

Le Xiaomi Mi 11 Ultra // Source : Arnaud Gelineau pour Frandroid

En janvier dernier, quelques jours avant la fin de son mandat, Donald Trump décidait d’un dernier coup d’éclat dans le domaine des nouvelles technologies. L’ancien président américain avait en effet ajouté Xiaomi à une liste noire — différente de celle de Huawei.

Conséquence pour le constructeur chinois, il ne pouvait plus être financé par des investisseurs américains, une sanction qui devait entrer en vigueur à compter du 11 novembre prochain. Pour justifier de cette décision, l’administration Trump indiquait que Xiaomi était une « société militaire communiste chinoise ». Le constructeur n’était pas le seul à être ciblé par cette mesure, puisqu’on pouvait y compter également le réseau social chinois TikTok.

Finalement, Xiaomi ne s’est pas laissé faire et a décidé de poursuivre Washington en justice. L’agence Bloomberg a pu avoir accès aux documents de l’accord judiciaire passé entre l’administration américaine et l’entreprise chinoise. « Xiaomi Corp. et le gouvernement américain sont parvenus à un accord pour mettre de côté la liste noire de l’administration Trump qui aurait restreint les investissements américains dans le constructeur chinois de smartphones », indique l’agence.

Des sanctions persistantes contre Huawei

Le ministère de la défense américain a ainsi considéré que l’annulation de la décision serait « appropriée ». L’accord indique par ailleurs que « les parties sont d’accord sur un avenir qui résoudrait le litige sans besoin de procès ». Différentes propositions doivent être faites par l’administration américaine et par Xiaomi le 20 mai prochain.

Rappelons néanmoins que les sanctions infligées initialement à Xiaomi sont bien plus faibles que celles prononcées il y a deux ans à l’encontre de Huawei. Sur ce point, l’administration Biden semble par ailleurs vouloir prolonger les sanctions contre le constructeur chinois. Le gouvernement a même renforcé les sanctions à l’encontre de Huawei en mars derniers afin qu’elles visent également les éléments intégrés « avec ou dans des appareils 5G ».


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles