Les prochaines voitures Volvo utiliseront Android comme système d’exploitation pour l’interface utilisateur (infotainment). Nous avons pu rentrer dans un premier prototype.

Il y a quelques jours, Google et Volvo ont annoncé un partenariat visant à intégrer les différents services Google (dont Google Assistant, le Google Play et Google Maps) dans les prochains véhicules de la marque. Cela fait suite à une alliance nouée l’année passée et qui visait à utiliser Android comme système d’exploitation pour la navigation embarquée. Ce partenariat n’en est qu’à ses balbutiements, car les premiers véhicules qui utiliseront ce système ne seront pas commercialisés avant plusieurs années.

L’interface Android du prototype Volvo

Contrairement à Android Auto qui nécessite qu’un téléphone Android soit connecté au véhicule, le nouveau système sera totalement indépendant. Il aura également l’avantage de pouvoir communiquer directement avec le véhicule et ainsi contrôler le système de ventilation par exemple. Autre excellente nouvelle : le prototype qui est présenté à la Google I/O fonctionne déjà sur Android P.

Une interface très familière

Nous avons pu accéder à l’habitacle d’un prototype Volvo et l’interface nous a semblé très familière. En effet, elle n’a que peu évoluée depuis notre prise en main l’année passée. Afin que chaque marque puisse se différencier, Google permettra à chaque constructeur d’établir sa propre interface graphique.

Le véhicule Volvo que nous avons pu voir a la particularité de se décomposer en deux écrans : le principal sur la console centrale et un autre faisant office de tableau de bord devant le conducteur.

L’écran principal dispose de l’équivalent d’un launcher en permettant de lancer les diverses applications installées. Nous avons ainsi pu voir des applications multimédia (Spotify, Deezer…), mais aussi Google Maps comme outil de navigation. Le Google Play est par ailleurs déjà fonctionnel en permettant de télécharger et d’installer de nouvelles applications.

Bien que ce système tourne sur Android, Volvo nous a confirmé son intention de proposer Carplay en parallèle pour les possesseurs d’iPhone.

L’écran secondaire affiche comme attendu la vitesse courante et le compte tours. Au centre, on retrouve ce que Google et Volvo nomment « le cluster ». Il s’agit d’une sorte d’écran secondaire qui est destiné au conducteur.

Google Maps sur le tableau de bord

Lors d’une navigation sur Google Maps, il peut ainsi observer la carte sans avoir à tourner sa tête vers  sur la console principale. Malheureusement la personnalisation de ce cluster devrait être limitée, puisque les applications tierces ne devraient pas y accéder (tout au moins dans un premier temps). En effet les régulations en place limitent la personnalisation du tableau de bord, ce qui semble logique.

Le modèle présenté par Volvo a la particularité d’inclure des profils. Il s’agit d’un équivalent du multi-utilisateur, puisque chaque conducteur va retrouver les applications qu’il a installé avec un launcher propre. Ce profil ne se limite pas à l’écran principal, puisque les caractéristiques du siège conducteur seront également restaurées.

De nombreuses questions restent toutefois en suspens. Faudra-t-il que le conducteur paie un forfait pour la consommation de données de son véhicule ? Quels capteurs l’interface pourra-t-elle contrôler en plus de la ventilation ? Ce système sera-il livré sur l’ensemble des modèles de la gamme ou uniquement en option ?

Le prototype que nous avons pu tester est issu selon Volvo d’un modèle proche de la production. Le constructeur suédois serait donc pionnier dans son domaine, puisqu’Audi qui semblait être intéressé n’est plus présent cette année à la Google I/O.