Dans une étude menée sur le futur de l’automobile, le Forum Économique Mondial et Boston Consulting Group affirment que les voitures autonomes causeront une augmentation des embouteillages, notamment en ville.

Promise comme l’une des technologies sur le point de révolutionner notre quotidien, la voiture autonome est pourtant loin de faire l’unanimité. La question éthique est notamment au centre des critiques, avec notamment le récent accident mortel de la voiture sans conducteur (VSC) Uber.

Une question est cependant peu évoquée, mais a tout de même son importance : celle des embouteillages. C’est à ce sujet que le Forum Économique Mondial et le Boston Consulting Group ont mené une étude.

Plus d’embouteillages en ville ?

Pour cette étude, les deux organismes ont effectué une simulation sur l’état du trafic si plus de voitures étaient autonomes, avec l’exemple de la ville de Boston. Pour eux, la démocratisation des VSC entraînerait une diminution de l’utilisation des transports en commun, notamment au profit de telles voitures disponibles en libre-service. Ainsi, en ville, le trafic augmenterait théoriquement de 5,5 %.

Cependant, comme le précise l’étude, cette augmentation du trafic pourra être compensée par un gain de temps lorsque la circulation est fluide. Un système autonome peut en effet optimiser les trajets en fonction de multiples facteurs et fait, en théorie, moins d’erreurs que l’humain.

Cependant, ce même système peut être mis en difficultés par des facteurs comme les cyclistes, les stationnements gênants des autres usagers, les routes à plusieurs files ou même les mouettes près du port (oui, l’étude les a mentionnées parmi les difficultés rencontrées). Des obstacles qui seront de mieux en mieux appréhendés au fur et à mesure du développement des véhicules autonomes.

Précisons que le Forum Économique Mondial et le Boston Consulting Group ont simulé un scénario où une partie seulement des véhicules étaient autonomes, et non la totalité. Les résultats en auraient été probablement bien différents quand on sait que les embouteillages sont souvent dus à des erreurs humaines. Par ailleurs, si, à l’avenir, seules des voitures autonomes circulent sur les routes, celles-ci communiqueront entre elles pour éviter les accidents et ralentissements.

À lire sur FrAndroid : La voiture 100 % autonome, et si ce n’était finalement qu’un simple fantasme ?