Numéricable a fait son buzz avec La révolution du mobile. Au vu du résultat, force est de constater que la révolution n’est pas en marche…

Depuis quelques jours, on voyait fleurir un nouveau buzz sur « La révolution du mobile ». Pour l’occasion, un site, un compte Facebook et un Twitter avaient été créés mais l’événement est passé relativement inaperçu…jusqu’à ce qu’un courrier de l’avocat de Free le relance. Courrier dans lequel l’emploi du mot « révolution » était dénoncé car trop proche de son offre Freebox V6.

Trois cas de figure se sont alors présentés :

  • Numéricable est derrière ce buzz, mais l’opérateur avait démenti.
  • Free se fait un auto-procès, mais Xavier Niel avait indiqué que les offres commenceraient en 2012.
  • La Poste Mobile : un buzz un peu trop fou pour cette grosse entreprise française qui prépare un lancement assez soft

Manque de chance le buzz est retombé quand ZDnet a contacté l’établissement où devait se tenir l’annonce : Numéricable a été « démasqué ». En revanche, il manquait toujours ce fameux forfait.

Le voici :

  • « Tout-illimité » (à la française)
  • 24,90€/mois pour les abonnés Numéricable (24 mois) – 29,90€/mois (12 mois)
  • 49,90€ pour les autres + 50 € pour devenir client Numéricable
  • 1 offre par foyer, sinon 49,90€ pour les autres
  • Appels illimités
  • SMS illimités
  • Internet illimité (3G) jusqu’à 500 Mo/mois puis réduction à 256 kbps
  • Limité à 99 destinataires
  • Portabilité gratuite
  • MMS non inclus
  • SMS multi-destinataire hors forfait
  • Une réduction de 5% est accordée du 11 au 15 mai pour tous les followers du compte Twitter

Free souhaite faire un forfait tout-illimité à moins de 50€, voici la réponse de Numéricable. Le forfait sera proposé dès le 16 mai, en s’appuyant sur le réseau Bouygues Télécom.

Sans proposer de téléphones, cette offre « sim-only » va faire réfléchir, car un terminal sans abonnement coûte très cher (la fourchette haute est aux alentours de 600€ pour les smartphones à double-coeur). Au bout de l’engagement, aucun point ne sera cumulé et nécessitera soit l’achat d’un nouveau smartphone nu, soit le changement d’opérateur. Le pari est donc très risqué pour Numéricable.

Pensez-vous que ce forfait soit une révolution ?

N’oublions pas que si Free Mobile est très attendu, il pourrait, lui aussi être l’objet de déceptions.