Google Android ChallengeGoogle Android Challenge est officiellement ouvert, Dan Morrill a appuyé sur l’énorme bouton rouge le 3 janvier dernier. Un petit rappel : Il s’agit d’un concours de développement d’applications pour Android avec des gains à hauteur de 10 millions de dollars.

Les développeurs sont là ! Plus de 7000 membres inscrits sur le Google Group officiel d’Android, et des dizaines de canaux IRC bondés d’internautes.

Le date butoir est le 3 mars 2007, soit 3 mois de développement intense. Les participants doivent être inscrits à cette adresse. Et vous pouvez vous présenter comme un individu, un groupe ou une entité commerciale. Dans ces conditions, il apparaît que les groupes doivent indiquer explicitement leurs développeurs, et si malheureusement un développeur démissione ou est rajouté, l’équipe est simplement disqualifiée. C’est l’annonce du 3 janvier dernier, qui a mis les points sur les « i ».

[…] Enfin, l’éligibilité des participants est liée à l’admissibilité de l’équipe, si un membre de l’équipe ne se conforme pas à ces termes ou est disqualifié, toute l’équipe sera disqualifiée. […]

Il y a toujours la solution de l’entreprise (d’une personnalité morale) , qui doit promettre de fractionner les gains entre les différents membres.

Un autre problème a encore été posé, il s’agit de la « pagaille fiscale » d’un concours mondial, et une solution a été proposée par Google.

Le deuxième problème est la pagaille fiscale à travers les développeurs répartis aux quatre coins du globe, le tout avec différents taux d’imposition et différentes lois. Google plutôt que de payer directement chaque membre de l’équipe, a exigé à l’équipe de désigner un « membre de l’équipe » pour y faire face. À moins que les membres de l’équipe soient habiles en ce qui a trait à l’impôt et le droit des affaires, il y aura double imposition, car le bénéficiaire est tenu de payer les autres membres de l’équipe. Globalement, il s’agit d’une mauvaise affaire pour les équipes de développement qui ont l’intention d’indemniser les développeurs pour leur travail. Ces problèmes pourraient avoir été évités simplement en payant chaque développeur directement, comme spécifié dans le formulaire de candidature.

Les équipes vont devoir s’adapter à ces problèmes, alors que les particuliers n’auront qu’à se concentrer sur le développement de leur application. En tout cas, bonne chance à vous tous !