L’information date de quelques jours mais j’ai fait de la rétention histoire d’avoir quelques informations en plus.

A l’occasion d’OpenExpo à Berne, l’entreprise OpenMoko a déclaré qu’elle devait faire face à de graves problèmes financiers et qu’elle n’assurerait plus le développement du FreeRunner.

C’est un coup dur pour la distribution Linux OpenMoko dont nous avions plusieurs fois parlé et dont nous avions même interrogé un développeur.

Cela étant, il se pourrait que le FreeRunner dont les plans sont libres soit repris par d’autres et continue d’être conçu, fabriqué et vendu.

Par ailleurs, il faut dorénavant compter avec l’initiative Hackable:1 qui est une distribution Linux basée sur Debian et Gnome Mobile et dont l’objectif est de pouvoir être installé sur tout matériel ouvert, ou possédant une faille le rendant ouvert.

Cette initiative est soutenue par la société française Bearstech qui commercialise le FreeRunner en France.

Voici une vidéo de démonstration :

J’ai pu tester Hackable:1 sur le FreeRunner et le rendu est plutôt bon si l’on garde à l’esprit qu’il s’agit d’une distribution dont l’usage est un peu particulier puisqu’elle doit pouvoir exploiter tout système embarqué ouvert et donc qui ne peut être comparé à Android ou LiMo. Il ya donc des idées sympa à exploiter, et tout cela n’est pas sans me rappeler l’aventure de la distribution OpenWRT et du routeur WRT54G de Linksys.