Le rythme des news se relache parrait’il … Et nous découvrons avec horreur que nous avons manqué de vous faire part d’une information cruciale, du moins pour tout les amateurs de vélo et d’Android !!

Comme nous l’avions déjà signalé, il y a une équipe HTC-Columbia engagée dans le tour de France cette année. Le grand nom de cette equipe est, il me semble, Mark Cavendish.

Comme on pouvait s’y attendre, HTC donne un petit coup de fouet technologique à ce sport qui aura bientôt 200 ans. En ajoutant un moteur dans chaque vélo afin de passer (enfin) les tests anti-dopage??

Bien sur que non (enfin, ou pas que)… Google et HTC ont uni leurs forces pour nous faire deux petits sites dédiés qui présentent les mêmes informations :
http://www.google.com/intl/en/landing/mytrackstour/ ou la version par highroadsports.com.

Vous pourrez y suivre les coureurs de l’équipe en permanence (positions et dénivelés), ainsi que le cadences des coups de pédale, leurs rythmes cardiaques sur certaines étapes, leurs « puissances » développées etc.

Comment font-ils cela ? C’est bien simple, il y a quelques capteurs sur le vélo qui communiquent avec un petit ordinateur de bord. (il y a par exemple un petit capteur sur l’un des montant de la roue arriere, qui mesure la fréquence du passage de la roue et de la pédale). Voir le site de web de srm pour plus d’information sur ces capteurs. C’est avec ce genre de capteurs que Lance Amstrong se serait rendu compte que 80% des efforts n’étaient que sur une seule de ses jambes …

Ces capteurs utilisent la technologie ANT+ (thisisant.com/), un concurent du Zigbee ou du bluetooth qui demande encore moins d’énergie. Le petit ordinateur de bord communique ensuite avec la meme technologie avec un HTC legend qui est installé … sous la selle !

L’application embarquée sur le HTC Legend est tout simplement My Tracks, l’application développée par Google depuis le tout debut d’Android (un modèle du genre en termes d’ergonomie et de fonctionnalité). Pour rappel, elle est passée il y a peu de temps en Open Source. Un simple module est utilisé pour remonter aux serveur – en plus des coordonnes GPS – les capteurs du vélo. La technologie n’est pas si simple, puisque chaque coureur peut changer de velo à n’importe quel moment, ou juste de roue, etc.

Comme nous le décrit, Dylan Casey, Google product manager, c’est avant tout une démonstration de plusieurs technologies.

« This project is a great opportunity for HTC, Google/Android and Highroad to prove a concept, This project illustrates the power of the Android platform and its use of open standards like ANT+, and when coupled with applications like My Tracks, demonstrates what’s possible.

Le HTC Legend, comme tout les téléphones utilisant le même chipset Bluetooh/Wifi de Texas Instrument (HTC Droid X), supporte nativement le standard de communication ANT+ et une API devrait être publiée d’ici la fin de l’année, selon un représentant de ANT wireless. Le standard ANT+ se trouve aussi sur beaucoup d’appareils de santé (pèse-personne, mesure de la pression sanguine etc.), beaucoup attendent une démocratisation de leur utilisation.

Plus d’informations et de photos sur le site bike radar.