Samsung vient de publier un bénéfice trimestriel le plus faible depuis deux ans. Mais la branche mobile reste dynamique.

Les résultats du premier trimestre 2011 tombent pour les différents constructeurs. Aujourd’hui, c’est au tour de Samsung. Tout comme LG, l’entreprise est très diversifiée : semi-conducteurs, électroménager, télécommunications, écrans, ordinateurs… Son bilan financier du Q1 2011 est un peu moins encourageant, que les belles annonces de produits que nous avons pu voir fleurir jusqu’à présent.

Le bénéfice net (produits – charges et l’impôt sur les sociétés) à fondu de 30% sur un an, avec 2 780 milliards de wons (1,75 milliards d’euros). Cela vient principalement d’un ralentissement de la demande d’écrans plats, des télévisions et des puces mémoire. Il faut rappeler que Samsung est le premier producteur dans ce domaine, ce qui a affecté mécaniquement ses comptes. Pour ce qui est du bénéfice d’exploitation (seuls les facteurs de productions sont pris en compte : les produits et charges financiers sont omises), il est aussi en baisse de 34% à 2 950 milliards de wons (1,85 milliards d’euros). C’est le chiffre le plus bas depuis deux ans (sept trimestres pour être exact). De son côté, la branche téléphonie a tout de même généré 10,640 milliards de wons.

Le vice-président a déclaré :

« Le contexte économique est resté difficile au premier trimestre en raison de la hausse des coûts des matières premières, des incertitudes sur les marchés financiers en Europe et du tremblement de terre dévastateur au Japon. »

Pour répondre à cette situation, le groupe va tout mettre en oeuvre pour améliorer sa compétitivité, en se recentrant sur le haut de gamme pour ses écrans (LCD et télévisions). Pour ce qui est de la branche mobile, la marque compte beaucoup sur le smartphone Galaxy S et les tablettes Galaxy Tab 10.1 et 8.9. Mais bien que le marché soit en forte croissante, la concurrente se renforce , ce qui rendra la tâche plus difficile selon l’aveux même de Samsung.

Source : Reuters France