IDC vient de publier ses analyses concernant les ventes de tablettes au premier trimestre 2011. Il en ressort qu’Android occupe 34% des ventes, en augmentation de 8,2 points par rapport au dernier trimestre.

Depuis l’arrivée de l’Apple iPad sur le marché des tablettes, on assiste à une forte croissance. Cela a naturellement poussé les concurrents à lancer leurs propres produits pour tenter de gagner quelques parts. Mais c’est avant tout l’arrivée sur le marché qui a été privilégiée, plutôt que le contenu même de l’appareil. Il suffit de regarder Honeycomb pour s’en convaincre. La couche visuelle est très belle (bien qu’un thème holographique ne soit pas forcément idéal pour le grand public). Mais dès que l’on gratte juste au-dessous, c’est-à-dire que l’on utilise le système en lui-même, on déchante rapidement. Google a voulu comme les autres sortir un produit rapidement, mais a oublié que les consommateurs n’étaient pas forcément des bêta testeurs. Le prix de la tablette d’Apple était régulièrement critiqué, mais la concurrence arrive à faire pire. Quels sont les choix stratégiques derrière cette politique ?

Après cette introduction, revenons tout de même sur le coeur du sujet, à savoir les statistiques sur les parts de marché des tablettes au premier trimestre 2011. Les ventes ont grimpés de 28% pour atteindre 7,2 millions d’unités vendues. Ce chiffre étant supérieur aux attentes, le cabinet IDC à l’origine de ces chiffres vient de revoir ses projections. En 2011, il devrait donc se vendre 53,5 millions d’unités, contre 50,4 initialement prévues.

Les eReaders comme l’Amazon Kindle ou la Barnes & Noble Nook Color résistent mal au premier trimestre. Cela s’explique simplement par la saisonnalité des ventes, juste après les fêtes de fin d’année. Mais il s’en est tout de même écoulé 3,3 millions d’unités. Sur un an, il y a en tout une augmentation de 105%. En 2011, IDC prévoit qu’il s’en vende 16,2 millions d’unités, en augmentation de 24%.

Passons maintenant aux tablettes sous Android. Les constructeurs de téléphones comme Motorola ou Samsung ont essayé de vendre leurs tablettes avec les opérateurs (non valable en Europe pour Motorola). Mais le succès a été très modéré, car les consommateurs restent encore réticents lorsqu’il faut souscrire à un forfait de données.

Dans tous les cas, les ventes de tablettes Android ont progressé de 34% par rapport au dernier trimestre de 2010. C’est tout de même près de 8,2 points en plus sur ce laps de temps. L’arrivée de nouvelles déclinaisons des tablettes actuelles ou encore des modèles attractifs par leur prix comme les Samsung Galaxy Tab 10.1 et 8.9 devraient amplifier le phénomène.

via Eurodroid