Archos nous avait promis des smartphones 4G, les voici :  l’Archos 50 Helium et le 45 Helium. Nous avons eu la chance de pouvoir prendre en main l’Archos Helium 50 lors du CES 2014. Voici notre premier verdict.

c_CES-2014-FrAndroid-CES-2014-FrAndroid-DSC00622
De nombreux fabricants ont commercialisé des produits (tablettes et smartphones) en Europe, en travaillant main dans la main avec des ODM. Archos en fait partie. Cela n’a rien de négatif : Archos concentre ses efforts pour optimiser l’intégration d’Android, pour tester les appareils afin d’assurer un suivi de fabrication et développer une offre logicielle.

CES-2014-FrAndroid-CES-2014-FrAndroid-DSC00629

L’Archos 50 Helium est le premier smartphone 4G (LTE) d’Archos, le fabricant français a pu profiter de la guerre des prix entre les fondeurs. En effet, cet Helium 50 est propulsé par l’architecture quadruple cœur Qualcomm MSM8926 basée sur du Cortex A7 et cadencée à 1,4 GHz. Il s’agit du Qualcomm Snapdragon S400 (avec le GPU Adreno 305) ; le tout est épaulé par 1 Go d mémoire RAM (LPDDR3 à 600 MHz). L’avantage de ce processeur « milieu de gamme » est d’être vraiment moins onéreux que les S600 et S800, tout en profitant de la compatibilité 4G (LTE) jusqu’à cat. 4 (150 Mbits/s en débit descendant).

C’est la même plateforme qui tourne sur le Huawei Ascend Mate 2 4G présenté le week-end dernier. Ce SoC peut supporter la technologie Miracast (pas de confirmation si cela fonctionne sur ce smartphone) et permet le support du double SIM (malheureusement cela n’est pas intégré sur l’Helium 50).

c_CES-2014-FrAndroid-CES-2014-FrAndroid-DSC00627

La coque arrière est composée de plastique et comporte des coins arrondis, pour une prise en main plus agréable. La qualité et les finitions semblent être au rendez-vous, sans attendre le niveau des produits haut de gamme. Le téléphone ne craque pas en main et ses dimensions sont tout à fait correctes pour un combiné de cette taille. Notez une forte ressemblance avec le BlackBerry Z10.

Capture d’écran 2014-01-07 à 17.53.40

L’écran est un IPS avec une diagonale de 5 pouces et une définition 720p HD, les angles de vision sont corrects, la calibration des couleurs est bien mieux gérée que la plupart des téléphones à un prix similaire. On note tout de même des fuites de lumière dans les angles.

c_CES-2014-FrAndroid-CES-2014-FrAndroid-DSC00624

Qu’est ce que le ne peut pas tester dans une première prise en main ? Difficile de donner un verdict, on peut toutefois donner de premières impressions. Je me pose de nombreuses questions concernant cet Helium 50. Premièrement, quid de l’accroche réseau ? Il faudra tester le téléphone dans les lieux peu cléments avec le réseau (ascenseurs, métro, sous-sol, etc.). Nous n’avons également pas eu accès à une version finale du logiciel, la question de l’intégration logicielle est très importante sur Android. Enfin, nous n’avons aucune idée des performances des capteurs photo, un des gros points noirs des précédents Archos.

Cet Archos Helium 50 n’en reste pas moins une belle entrée en matière pour Archos, qui réussit à se positionner sur le marché de la 4G avec un tarif agressif (229 euros) et des caractéristiques honnêtes. Un combiné qui devra être couplé aux offres low-cost compatibles 4G, chez Sosh, Free Mobile, B&You et RED SFR.

Vidéo de présentation

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid