A l’image de MIUI et l’entreprise Xiaomi, le chinois Meizu veut exporter Flyme OS – son OS maison basé sur l’Android Open Source Project (AOSP).

Capture-d’écran-2014-05-21-à-18.30.09-630x556

Meizu veut porter son OS sur les smartphones de OnePlus, Samsung… mais aussi Nokia. L’entreprise chinoise a compris que la stratégie de Xiaomi pouvait s’avérer payante. En fournissant gratuitement son OS maison avec le support nécessaire, ces constructeurs font gouter au public une expérience intégrée à leurs produits et agrègent une communauté de fidèle tour autour du monde.

Meizu était déjà tenté par la mise à disposition de FlyMe OS, l’entreprise va désormais passer à l’offensive : on pourra très bientôt télécharger Flyme OS comme on le fait avec une ROM Custom standard, et de l’installer sur une liste de terminaux prédéfinie. Pour rappel, FlyMe OS est basé sur l’Android Open Source Project et propose une expérience visuelle très similaire à iOS. Qui est prêt à tenter l’expérience sur son Samsung ? OnePlus ? Et pourquoi pas son Nokia « Lumia » ? Fly me to the moon… ♪ ♪ ♪.

Si vous vous souvenez, Meizu avait promis de s’étendre  à l’international dans le courant de l’année. Un processus qui a débuté par le lancement de son MX3 en France fin mars dernier. Depuis peu, il est même possible d’acheter les appareils Meizu depuis n’importe quel pays : pour ce faire, la marque a lancé une boutique en ligne livrant partout dans le monde, Meizumart.