Lollipop, alias Android 5.0, est disponible sur certains appareils depuis maintenant quelques jours. De nombreux utilisateurs étaient impatients de recevoir cette mise à jour OTA majeure, que ce soit en terme de fonctionnalité, d’architecture ou même de design. Malheureusement, comme à chaque mise à jour majeure d’un système d’exploitation, des bugs plus ou moins gênants apparaissent et nécessitent une autre mise à jour pour être réglés. Pour Lollipop, les problèmes se sont tellement accumulés que Google aurait suspendu le déploiement de la mise à jour dans certains pays.

Lollipop

La mise à jour 5.0 Lollipop d’Android a-t-elle été déployée trop précipitamment par Google ? C’est ce qu’on peut penser, deux semaines après la mise à disposition des premières images de restauration d’Android 5.0 alias Lollipop par Google. À la base, Lollipop devait arriver au début du mois de novembre et la mise à jour aura donc connu un léger retard. Toutefois, Google n’avait pas donné de date exacte, laissant planer le flou autour de l’arrivée de la sucette. On comprend puisque l’exercice est plutôt délicat, car il faut composer avec des utilisateurs et des médias impatients de son arrivée, mais également avec tous les soucis de dernière minute à régler avant de pousser la mise à jour vers les premiers terminaux. Mais il semblerait que Google ait laissé passer quelques bugs vraiment gênants.

Des bugs en pagaille

Les premiers retours des utilisateurs après un passage sous Lollipop étaient plutôt bons, que ce soit en flashant une image de restauration ou via OTA. Mais au bout de quelques jours, on a commencé à voir apparaître sur la toile des problèmes aléatoires qui touchaient certains utilisateurs d’Android 5.0. La plupart ne rendent pas inutilisable l’appareil, mais sont tout de même désagréables. On peut citer la LED de notification qui ne fonctionne plus ou la rotation automatique de l’écran qui devient inopérante. D’autres bugs sont bien plus gênants et peuvent même rendre l’utilisation de l’appareil difficile, voire impossible. C’est le cas de certaines Nexus 7 qui deviennent extrêmement lentes sous Lollipop ou encore la connexion Wi-Fi qui ne fonctionne plus.

On repère de nombreux autres bugs tels que des problèmes de batterie, des applications qui se ferment toutes seules ou qui deviennent lentes si l’utilisateur ne redémarre pas régulièrement l’appareil. Mais le plus embêtant tient sûrement à l’envoi de SMS. Certains utilisateurs se plaignent en effet de ne pas pouvoir envoyer de SMS internationaux sous Lollipop, récupérant seulement une erreur code 38 lors de l’envoi. Ce souci semble uniquement intervenir sur les Nexus 4, 5 et 6 des clients Vodafone aux Pays-Bas. Un bug très gênant, mais qui concerne donc une minorité des utilisateurs de Lollipop. Selon le site néerlandais Tweakers, suite à ce problème, Google aurait stoppé le déploiement de la mise à jour OTA aux Pays-Bas et aurait aussi décidé de retarder le lancement du Nexus 6 alors que sa disponibilité était à la base prévue pour la fin du mois de novembre.

Une réaction trop tardive ?

Google a-t-il alors sorti trop tôt Lollipop ? Sûrement, au vu de tous les bugs et on imagine que les tests en interne n’ont pas été réalisés sur un nombre assez important de terminaux pour les découvrir. Google n’est pas seul dans ce cas et il n’est pas rare dans l’industrie high-tech de voir des mises à jour importantes bénéficier de petites mises à jour rapidement après le déploiement pour corriger des bugs gênants. Le dernier exemple en date nous vient de chez Apple avec la mise à jour 8.0.1 d’iOS qui a privé certains propriétaires d’iPhone 6 de TouchID et de connexion cellulaire. L’entreprise a réagi très vite en retirant la mise à jour au bout de quelques heures et en mettant en ligne iOS 8.0.2 quelques jours plus tard. Surtout, les utilisateurs qui avaient fait la mise à jour en 8.0.1 pouvaient facilement repasser en 8.0 via une restauration avec iTunes. Sous Android, c’est bien moins simple puisque pour downgrader et repasser à KitKat, il faut flasher l’appareil avec des lignes de commande et des compétences dont tout le monde ne dispose pas, ce qui supprime au passage toutes les données présentes sur l’appareil.

Il est donc urgent que Google déploie une nouvelle mise à jour qui viendra corriger tous ces petits bugs et l’entreprise aurait déjà dû le faire depuis plusieurs jours. Les utilisateurs de Nexus encore sous KitKat auront du mal avec cette idée, eux qui n’ont même pas encore reçu Lollipop. Finalement dans l’affaire, ils sont certainement les plus chanceux. Une autre demande est celle d’un système de restauration vraiment complet, à la iOS, où une image du système est stockée sur l’ordinateur (ou dans le cloud pour les plus téméraires) pour une restauration facilitée. Lollipop apporte une restauration des données de certaines applications, mais il manque encore certains éléments et il faut que les applications soient compatibles avec le système.

En savoir plus : Android 5.0 Lollipop : La liste des appareils mis à jour