On a beaucoup parlé du problème de fragmentation de la plate-forme Android. Il y a un problème de versioning lorsque l’on trouve une pléthore de versions Android, sans pour autant que l’une d’elles ne se dégage. Les conséquences sont nombreuses : décalage dans les fonctionnalités du système, problème de compatibilité des applications, mises à jour des appareils, etc.

Pour l’éviter, Google a prévu de réduire la fréquence des mises à jour d’Android. Selon les derniers chiffres que nous avons déjà publiés, 70% des androphones tournent donc au minimum sur Android 2.1 (Eclair étant installé sur 41,7% du parc et Froyo sur 28,4%).

Cependant, Chitika vient de publier des chiffres qui montrent clairement que la répartition des versions est désormais plus hétérogène sur iOS (‘iPhone, l’iPod Touch et l’iPad d’Apple) que sur Android. La faute à l’iPad qui n’a toujours pas été mis à jour sous iOS 4.x et aux anciennes générations d’iPod Touch et d’iPhone qui n’en profiteront pas.

Attention, ces chiffres sont un échantillon qui n’est peut-être pas représentatif.

Source