Instagram, propriété de Facebook dont les projets partent ces derniers mois dans des directions diverses, compte lui aussi ajouter une corde à son arc. Après avoir inauguré un système d’échanges privés, mais aussi son Snapchat-like (Bolt), le réseau social photographique s’apprête à lancer une application tierce dédiée au time-lapse. Son nom : Hyperlapse.

Hyperlapse

C’est pour l’instant une exclusivité réservée à iOS, mais Hyperlapse fera rapidement son entrée sur la plateforme Android. Cette application, la deuxième déclinaison de la toute jeune famille Instagram sur les plateformes mobiles après Bolt, permet de réaliser des vidéos en time-lapse : cette technique, dont les résultats peuvent être particulièrement intéressants, consiste à prendre des photos à un intervalle régulier (espacées de quelques secondes, voire de plusieurs minutes) puis à les monter selon le schéma classique de 24 images par seconde. Le résultat donne une impression d’accélération assez vertigineuse et permet de mesurer l’évolution de lieux au fil du temps, ou encore de surveiller l’éclosion de fleurs…

Le propos d’Hyperlapse est un peu moins poétique et beaucoup plus dynamique. Il s’agit en effet de proposer une stabilisation numérique de l’extrême à l’ouverture de l’app pour permettre au mobinaute de réaliser du time-lapse en mouvement. Généralement, le meilleur ami de l’amateur de time-lapse est plutôt le trépied ! Ici, Hyperlapse promet de bons résultats lorsque le téléphone sera simplement tenu à la main, avec une « qualité cinématographique » obtenu grâce à une stabilisation automatique, même en enregistrant des images depuis une voiture en marche. Techniquement, il s’agit d’adapter le contenu des images en fonction d’un algorithme se basant sur le mouvement repéré par le gyroscope du smartphone ou de la tablette.

Chez cette application signée Instagram, on notera plusieurs points. D’abord, elle ne nécessite pas la création d’un compte, ce qui signifie qu’elle n’imposera pas une forme de partage social – au moins à ses débuts – qui ferait reculer les plus réticents. Malgré ses antécédents familiaux, Hyperlapse n’embarque pas non plus de filtre destiné à donner un aspect vintage aux images ; les seules options qu’elle propose concernent la vitesse de défilement de la vidéo obtenue, de 1x à 12x. Il ne reste plus qu’à attendre la version Android de cette app prometteuse – l’équipe Instagram indique qu’elle est sur les rails, et à tester ses performances en conditions réelles, quand les applications actuellement présentes sur le Play Store réclament une stabilité sans faille.