Tous les développeurs proposant une ou plusieurs applications sur le Google Play Store sont invités à préciser si celles-ci contiennent des messages publicitaires. Le but est de prévenir l’utilisateur avant son téléchargement s’il sera confronté à ces pollutions visuelles ou non.

google-play-store-console-developpeurs-publicite

Plusieurs développeurs l’ont remarqué ce mercredi, la console dédiée sur le Google Play affiche désormais une nouvelle option permettant de signaler si une application contient ou non de la publicité. Tous les types de contenus publicitaires sont ici visés, qu’ils proviennent de la régie de Google, d’un réseau tiers ou même de contenu natif. Pour le moment simple question informative, cette case à cocher deviendra obligatoire à partir du 11 janvier 2016 afin de prévenir tous les utilisateurs si une application ou un jeu contient des publicités avant même son téléchargement.

À lire : Google introduit des améliorations sur les publicités mobiles pour éviter les clics accidentels

Pour les petits et les grands

Depuis la dernière Google I/O, les développeurs proposant des applications dédiées à la section « Famille » du Google Play Store devaient déjà préciser si leur création contenait une quelconque forme de publicité ou non, permettant d’afficher un tag sur la page de l’application pour prévenir les parents du contenu qui sera affiché sous les yeux de leurs petites têtes blondes. D’ici un peu moins de deux mois néanmoins, tout le contenu de la boutique virtuelle d’Android devra être ainsi catalogué.

Oublier de préciser qu’une application contient des publicités va désormais à l’encontre des règles du Google Play Store, et peut donc entraîner une suppression pure et simple de l’application. Une punition qu’aucun développeur ne souhaite, d’autant que Google est parfois un peu trop prompt à sévir. En outre, si ceux qui ont recours au native advertising risquent moins de se faire remarquer, Google remarquera très rapidement toute application intégrant de la publicité directement dans son code, ce qui devrait décourager les plus téméraires.