Adobe va faire plusieurs annonces assez surprenantes, en effet, ils viennent d’envoyer un communiqué aux partenaires pour les prévenir de quelques changements, ZDNet a intercepté ce message.

Avant même l’annonce officielle, nous connaissons les grandes décisions, Adobe va restructurer ses offres et son équipe. La grosse décision est l’abandon du lecteur Flash sur mobile, ils concluent ainsi que le HTML 5 semble être plus avantageux. Steve Jobs avait critiqué vivement les performances de Flash, ils avaient pris la décision de ne pas supporter ce format sur mobile et avait également retiré les plug-in du navigateur Safari sur Mac OS X.

Nos futurs travaux avec Flash sur les appareils mobiles seront orientés vers le développement d’applications natives packagées avec Adobe AIR pour les principaux app stores. Nous n’adapterons plus le Flash Player aux nouveaux navigateurs des appareils mobiles, ni aux nouvelles versions d’OS ou certaines configurations de périphériques. Certains titulaires d’une licence pour notre code source pourront continuer de travailler et de distribuer leur propre implémentation. Nous allons continuer à supporter les actuelles configurations Android et PlayBook [de RIM, NDR] avec des mises à jour de sécurité ou sur des bugs critiques

Quelle est la raison de cette décision ? La fragmentation des systèmes d’exploitation et des configurations matérielles ! Pourtant beaucoup de constructeurs Android, comme Samsung, avaient fait de la compatibilité flash, un réel argument commercial.

Adobe va se concentrer désormais sur Adobe Air, on retrouve d’ailleurs des applications natives et basées sur Adobe AIR sur l’Android Market.

750 postes vont également être supprimés, soit 7% de la masse salariale.

PS : La rédaction est plutôt satisfaite de l’abandon de Flash 😉