Les émulateurs… une vraie histoire d’amour avec Android.

En quelques mots, un émulateur est un outil qui permet de faire fonctionner, dans la plupart des cas, une console de jeux fixe ou portable à partir d’une autre plateforme. Une possibilité intéressante qui est grandement répandu sur Android, notamment grâce à son ouverture auprès de la communauté, qui offre le moyen de faire à peu près ce que l’on souhaite, car oui c’est un système d’exploitation mobile ultra-modulable.

Attention, je n’ai pas dit que les autres systèmes d’exploitations mobiles n’en avaient pas, parce la plupart existent sur les autres (exemple : iOS et Windows Phone), mais on a pas besoin de root sur Android pour les utiliser.

En soi, l’utilisation d’un émulateur n’est pas illégale  puisqu’il s’agit uniquement d’une plateforme qui sert à émuler une console quelconque. Par contre, ce qui l’est moins est d’utiliser la licence d’un jeu que l’on a pas dump soi-même pour l’émulateur… Oui ce n’est pas bien, mais ce ne sont pas les sites qui manquent sur la toile. D’autre part, il y a les droits de licence, mais bon… j’ai envie de dire « où est le mal de jouer à des jeux vieux de 10 ou 20 ans sur son smartphone ou sa tablette Android avec un émulateur, sachant qu’ils ne seront plus jamais mis en vente. Des jeux qui se font très rares, et encore plus pour les anciennes consoles.

Dans cet article, je ne ferai aucun partage de sites distribuant des roms pour les émulateurs ou encore la manière dont on doit s’y prendre pour les faire fonctionner. D’une part, on outrepasserait nos droits et d’autre part je pense qu’il y a assez d’explications sur le sujet disponibles sur le web pour répondre à toutes vos questions quant à l’installation et l’utilisation de ce type d’outils. Ce que vous trouverez ici, c’est le but premier de ce sujet : un recensement des émulateurs existants sur la plateforme Android, entre autres Google Play Store (Android Market) et quelques autres éparpillés un peu partout sur la toile.

Pour résumer un peu le fin mot de l’histoire, il existe vraiment beaucoup d’émulateurs sur Android. Au commencement, les plus répandus émulaient la Nintendo (NES), Super Nintendo (SNES), ainsi que la GameBoy et la PlayStation (PSOne) première du nom. Ensuite sont arrivés ceux destinés à la CPS2, GameBoy Color, Commodore, Nintendo 64, NeoGeo, MAME et beaucoup d’autres. Il y en avait même un pour la DreamCast mais apparemment le développeur a abandonné le projet.

Commençons donc par les émulateurs, sachez qu’ils en existent une grande variété.
Enfin grande, elle était bien plus grande à une certaine époque, car beaucoup ont été retirés.

Bref, peut-être que vous y trouverez votre bonheur, car c’était un gros travail, pour ne pas dire titanesque.

Instructions

Alors pour faire fonctionner un émulateur, il vous faut plusieurs choses.

  • 1. Tout d’abord, vous aurez besoin de l’émulateur adéquat
  • 2. Il vous faudra obligatoirement le bios de la console ciblée et dans la bonne langue (EU, US, etc)
  • 3.Une rom du jeu choisi (vérifiez-bien que l’émulateur utilisé supporte bien le format en question

Pour des raisons de droits d’auteurs, nous ne pouvons vous partager de liens pour trouver des bios et des roms, mais vous trouverez quand même une petite aide après la partie émulateurs.

Émulateurs

Nous ne citerons pas tous les émulateurs, mais le plus possible !

Émulateur Nintendo

  • Nintendo (NES)

la Nintendo NES est une console de jeux de salon 8 bits sortie en 1985

J’en ai sélectionné cinq qui sont compatibles Multi-Touch, et bien-sur avec un grand nombre de roms.

1 - Le premier est développé chez CyaEmu, il se nomme NES-FC :

  • L’avantage de celui-ci est qu’il fonctionne nativement avec les Trackballs, les claviers physiques et même la manette de la Wii, la Wiimote.
  • Il propose également 10 slots de sauvegarde, une compatibilité du Multi-Touch (à partir d’Android 2.1), un mode Turbo et un support des roms en formats nes, fds, et zip.

Il est compatible dès Android 1.5 et est disponible en version lite et payante (2,11 €).

2 - Il est très connu, il s’agit de Nesoid, un émulateur qui a clairement fait ses preuves dans la communauté.

  • Celui-ci présente peu d’avantages, mais il a le mérite d’être très stable, et d’être nativement compatible avec plusieurs manettes de jeux en Bluetooth et en Wi-Fi.
  • De plus, il propose également plusieurs slots de sauvegarde, une compatibilité du Multi-Touch, et la possibilité de configurer plusieurs profils différents, ainsi qu’un mode Turbo en complément.

Il est compatible dès Android 1.5 et est disponible gratuitement (récupérez l’application en .APK directement).

J’ai l’impression que NES-FC et Nesoid sont liés, mais je ne suis pas certain à 100%. Bref.

3 - Le troisième est développé par Robert Broglia, il se nomme NES.emu.

  • Sa principale particularité est qu’il fonctionne avec un grand nombre d’appareils, en passant par le premier Milestone (Droid), jusqu’au Galaxy S II, ainsi que le Xperia PLAY et la XOOM.
  • Il présente également une compatibilité native au niveau des contrôleurs physiques, mais légèrement différente : la Wiimote, la iControlPad et la Zeemote JS1 (qui se complète avec le multijoueurs).
  • De plus, il fonctionne avec les roms en formats nes, fds, zip, dispose d’un système de sauvegarde manuel ou automatique, et est compatible avec le célèbre Zapper/Gun.

Il marche à partir d’Android 2.1 et est disponible seulement en version payante (3,49 €).

4 - Le Quatrième est John NES, il est développé par John emulators.

  • Ses particularités principales sont : sa très bonne qualité graphique, ainsi qu’une interface optimisée pour les tablettes sous Honeycomb.
  • Il propose également un système de sauvegarde manuel (avec aperçu), le support des roms sous zip, un mode Turbo (x2), et la possibilité de faire des captures d’écran.

Il est compatible à partir d’Android 2.2, et est disponible en version lite et payante (2,59 €).

5 - Le dernier est iNES, il est développé chez Garage Research.

  • Ses atouts premiers sont : il fonctionne avec les claviers physiques, l’accéléromètre, ainsi qu’avec les touches physiques du Xperia PLAY.
  • Il peut aussi enregistrer des morceaux de musiques au format MIDI, faire des sauvegardes à n’importe quel moment de la partie, et possède les modes plein écran, portrait et paysage.

Il est compatible dès Android 2.2 et est disponible uniquement en version payante (1,99 €).

Super Nintendo (SNES)

la Super Nintendo SNES est une console de jeux de salon 16 bits sortie en 1990

Dans cette sélection, j’en ai choisi quatre qui fonctionnent tous avec le mode Multi-Touch :

1 - Mon favori, SNesoid, un incontournable qui fonctionne avec un grand nombre de roms.

  • Comme Nesoid, il a peu d’avantages, mais il est très stable, et est nativement compatible avec plusieurs manettes de jeux en Bluetooth et en Wi-Fi.
  • Il possède également un système de sauvegarde manuel, un mode d’avance rapide, et la possibilité de configurer plusieurs profils.

Il est compatible à partir d’Android 1.5 et est disponible gratuitement (récupérez directement l’application en .APK).

2 - Le second est SuperGNES, il est développé chez Bubble Zap Games.

  • Ses principales atouts sont l’intégration du noyau SuperFX pour jouer à des jeux ultra-rapide, le choix de la taille d’écran et son orientation (portrait ou paysage).
  • Il propose également un système d’avance rapide des jeux (comme le précédent), un mode Turbo, la prise en charge des formats smc, fig, zip et 7z et affiche les illustrations.

Il fonctionne dès Android 1.5 et est disponible en version lite et payante (2,49 €).

3 - Le dernier dans cette catégorie est SNESDroid, un émulateur développé par Halsafar.

  • Ses principaux atouts sont le support natif de multiples contrôleurs de jeux, comme les manettes de jeux et claviers physiques ; entre autres Wiimote, SixAxis, etc.
  • Il fonctionne aussi avec plusieurs formats de ROM (7z et zip), ainsi qu’un mode multijoueurs (jusqu’à 5 avec manettes de jeux), un système de sauvegarde manuel ou automatique, et propose plusieurs types de Shaders (mcgreen, hq2x, super eagle, 2xSaI, etc).

Il est compatible dès Android 2.0 et est disponible gratuitement.

4 - Snes9x EX est développé par Robert Broglia.

  • Sa particularité principale est le fait de pouvoir transférer ses sauvegardes de la version PC à la version Android (et vise versa).
  • De plus, il est compatible avec plusieurs formats de roms : smc, sfc, fig, et 1 (en plus de .zip), fonctionne avec les sauvegardes de parties en mode manuel et automatique, ainsi qu’une compatibilité multijoueurs avec la la Wiimote et son contrôleurs de jeux physique, la iControlPad, et la Zeemote JS1.

Il est compatible à partir d’Android 2.1 et disponible gratuitement (récupérez directement l’APK).

  • Game Boy (GB) et Game Boy Color (GBC)

la Game Boy est une console de jeux portable 8 bits sortie en 1989, tandis que la Game Boy Color aussi 8 bits est arrivée plus tard 1998

Ici, j’en ai sélectionné cinq qui sont aussi compatibles avec le Multi-Touch :

1 - En premier, je reste sur GBCoid car c’est selon moi le plus complet dans le domaine.

  • Sa particulière première est d’être compatible avec deux plateformes la GameBoy et la GameBoy Color
  • Avec ça, il propose un système de sauvegarde manuel, l’affichage de l’heure in-game, un mode Turbo, et la configuration de plusieurs profils.

Il fonctionne dès Android 1.5 et est disponible gratuitement (récupérez directement l’application en .APK).

2 - En second, il y a MobileBoy qui est développé par Joerg Jahnke.

  • Sa particularité est comme le précédent, il est multi-plateforme : c’est à dire qu’il fonctionne avec la GameBoy et la GameBoy Color, néanmoins il est dans l’incapacité de sauvegarder une partie dans la version gratuite (!).

Il est compatible dès Android 2.2 et est disponible gratuitement.

Elle existe en payante, mais seulement à l’intérieur de l’application de base (in-app purchase).

3 - Ensuite, j’ai sélectionné Gameboy Color A.D., cet émulateur est développé chez BSlapps.

  • Alors attention, celui-ci n’est pas multi-plateforme et fonctionne uniquement avec la GameBoy Color, cependant il est vraiment très fluide.
  • Il support uniquement les roms au format zip, les multiples emplacements de sauvegarde, ainsi que la personnalisation de profils.

Maigre, mais compatible dès Android 1.5 et disponible gratuitement.

4 - En quatre, j’ai mis John GBC, il est développé par John Emulators.

  • Alors celui-ci est multi-plateforme, c’est à dire que comme les deux premiers : il est compatible avec la Game Boy et la Game Boy Color.
  • De plus, il propose un excellent rendu au niveau de qualité graphique, il est très rapide et supporte les roms zippées, ainsi que le mode Turbo, les captures d’écran, et l’optimisation pour l’interface tablette d’Honeycomb.

Il est compatible dès Android 2.2 et est disponible en version lite et payante (2,69 €).

5 - En dernier, j’ai sélectionné Game Boy Retro qui est développé chez codlab.

  • Celui-ci n’a pas vraiment de particularité, si ce n’est qu’il vous sera amplement suffisant si vous cherchez uniquement un émulateur Game Boy compatible avec les smartphones et les tablettes.

Il est compatible dès Android 1.5 et est disponible gratuitement.

  • Game Boy Advance (GBA)

la Game Boy Advance est une console de jeux portable 32 bits sortie en 2001

Alors seulement trois émulateurs ont retenu mon attention, car ce sont les seuls qui fonctionnent correctement.

1 - Le premier est GameBoid, il rejoint la série « oid ».

  • Sa particularité première est qu’il possède une bien meilleure compatibilité avec les jeux de GameBoy Advance que tous les autres émulateurs existants.
  • Ensuite, il fonctionne avec un grand nombre de jeux à vitesse maximum, la musique et les effets sonores, ainsi qu’un système de sauvegarde en jeu et un mode Turbo.

Il est compatible dès Android 1.5 et est disponible gratuitement (téléchargez directement l’APK).

2 - Le second et dernier est VGBA, cet émulateur est développé par Garage Research.

  • On a déjà vu son cousin dans la section Nintendo, sa particularité principale est qu’il est optimisé pour les claviers physiques et les boutons du Xperia PLAY.
  • De plus, il est compatible avec l’accéléromètre, il peut sauvegarder une partie à n’importe quel moment, et il sait aussi enregistrer des séquences sonores au format MIDI.

Il est compatible dès Android 2.2 et est uniquement disponible en version payante (3,99 €).

3 - Tiger GBA est un émulateur développé par Tiger King.

  • En dernier, j’en ai mis un gratuit qui est compatible avec une multitude de terminaux mobiles (dans le cas où les précédents ne vous ont pas satisfaits).
  • De plus, il propose bien les sauvegardes de parties en mode manuel, la personnalisation des touches virtuelles, ainsi qu’un support natif de la manette de jeux Wiimote.

Il est compatible dès Android 1.5 et disponible gratuitement (téléchargez directement l’APK).

  • Nintendo 64 (N64)

la Nintendo 64 (N64) est une console de jeux de salon 64 bits sortie en 1996

Ici, il en existe qu’un seul qui a retenu ma curiosité, car c’est le plus stable dans sa catégorie.

1 - Voici N64oid, un émulateur développé par Yongzh.

  • Sa particularité principale est qu’il fonctionne avec plusieurs anciens appareils mobiles, comme le Nexus S, le Galaxy S et la XOOM.
  • De plus, il propose un système de sauvegarde manuel à n’importe quel moment de la partie, un support multiple des contrôleurs de jeux en Bluetooth, et le support de l’accéléromètre.

Il est compatible à partir d’Android 2.0 et est uniquement disponible en version payante (4,99 $).

  • Nintendo DS (NDS)

la Nintendo DS est une console de jeux portable sortie en 2004

Ici, il en existe deux mais un seul encore disponible à ce jour.

1 - Tiger NDS est une version prototype (beta) développée par Tiger King.

  • Alors attention, cet émulateur propose très peu de fonctionnalités et fonctionne assez lentement. Le but principale est simplement de faire une démonstration technique.

Compatible à partir d’Android 2.1 et disponible gratuitement (récupérez directement l’APK).

—-

Comme je l’ai précédemment cité, il existait également NDS4droid mais son développement a été stoppé.

Émulateur PlayStation

  • PlayStation (PSX/PS One)

la Playstation (PS1) est une console de jeux de salon 32 bits sortie en 1994, tandis que la PS One est arrivée plus tard en 2000

Il en existe quelques-uns, mais à l’heure actuelle deux restent disponibles sur le web.

1- FPSE, il s’agit d’un émulateur PSX développé par Schtruck & LDchen.

  • Ses particularités principales sont : il est compatible avec une grande multitude de jeux, il est très rapide et optimisé avec l’OpenGL (via plugin).
  • Avec ça, il propose également un système de sauvegarde en temps réel, l’émulation des pistes audio (en utilisant le fichier cue), l’émulation du GunCon, une compatibilité avec l’accéléromètre et plusieurs formats : cue, img, iso, nrg, bin, et z.

Il est compatible dès Android 2.1 et est uniquement disponible en version payante (3,58 €).

2 - Tiger PS est un émulateur développé par Tiger King.

  • Alors selon moi, sa principale force est sa gratuité qui fait défaut à FPSE.
  • De plus, il supporte bel et bien le Multi-Touch, les sauvegardes de parties en mode manuel, ainsi que la personnalisation des touches virtuelles.

Il est compatible à partir d’Android 2.1 et disponible gratuitement (récupérez directement l’APK).

Pour les autres, il faudra les trouver par vos propres moyens car ils ne sont plus accessibles de manière officielle. N’hésitez pas à partager vos liens dans les commentaires.

Avec les nouvelles performances qu’embarquent les derniers terminaux, il n’est pas impossible que l’on découvre de nouveaux émulateurs (entre autres PlayStation 2) dans la deuxième partie de l’année 2012.

Émulateur ATARI

  • ATARI-2600

l’Atari 2600 est une console de jeux de salon sortie en 1977

Sur cette partie, j’ai essayé les deux, et ils fonctionnent assez bien l’un comme l’autre sur Nexus S.

1 - Ataroid est un émulateur développé par Yongzh.

  • Je l’ai mis en premier car il fonctionne avec une multitude d’appareils mobiles (et même de très anciens).
  • Il sait sauvegarder les parties, et inverser l’écran (selon le confort de l’utilisateur avec son appareil).

Il est compatible dès Android 1.5 et disponible gratuitement.

2 - Développé par Robert Broglia2600.emu est basé sur la version du GPL Stella 3.6.1.

  • L’une de ses particularités principales est son support du Multi-Touch jusqu’à 4 doigts simultanément.
  • Avec ça, il supporte la sauvegarde manuel ou automatique et l’auto-rotation en portrait ou en paysage, ainsi qu’une compatibilité multijoueurs avec plusieurs manettes Wiimote + contrôleurs de jeux, iControlPad, et Zeemote JS1.

Il fonctionne dès Android 2.1 et est uniquement disponible en version payante (2,49 €).

  • ATARI 400/800 – XL/XE

l’Atari 400/800 sont des ordinateurs personnels 8 bit sortis respectivement en 1979

Dans cette section, j’ai pris le seul qui existait dans ce domaine.

1 - Colleen est un émulateur développé par Kostas Nakos.

  • Celui-ci n’est pas exclusivement compatible avec un modèle mais plusieurs : ATARI 400 et 800 en version XL et XE.
  • Il peut émuler les joysticks (multi/seul), et est compatible avec les claviers physiques et avec la Wiimote avec possibilité de re-configuration des touches, ainsi que la possibilité de sauvegarder des parties, la gestion multi-disk, et une configuration très simple depuis les paramètres.

Il est compatible dès Android 1.6 et disponible gratuitement.

  • ATARI Lynx

l’Atari Lynx est une console de jeux portable 8 bit sortie en 1989

C’était également l’unique disponible dans cette section.

1 - Voici Alynx, un émulateur développé par rock88.

  • Sa particularité principale est qu’il est compatible avec l’OpenGL.
  • De plus, il supporte les sauvegardes de parties, mais ne propose aucune personnalisation au niveau des touches tactiles.

Il fonctionne à partir d’Android 2.1 et est disponible en version gratuite et payante (2,39 €).

  • ATARI ST

l’Atari ST est un ordinateur personnel a architecture mixte 16/32 bits sorti pour la première fois en 1985

Dans cette catégorie, un seul fonctionne vraiment bien.

1 - SToid est un émulateur développé par EddenSoft.

  • Sa particularité principale est son émulation totale au niveau des graphismes et des bandes sonores avec une très large compatibilité des jeux.
  • Ensuite, il sait faire les sauvegardes automatiques et leurs mises à jour en temps réel, le positionnement dynamique et le redimensionnement des touches à l’écran pour le mode portrait et paysage.

Il est compatible dès Android 2.1 et uniquement disponible en version payante (1,69 €).

Émulateur Commodore

  • Commodore 64

le Commodore 64 est un ordinateur personnel 8 bits sorti en 1982

Dans cette catégorie, il en existe plusieurs mais un seul m’a convaincu.

1 - Voici Frodo C64, cet émulateur est développé par Arnaud Brochard.

  • Son avantage est qu’il est Open Source et également compatible avec plusieurs plateformes, incluant les smartphones et les tablettes.
  • Il peut également sauvegarder des parties, et fonctionne aussi avec les claviers virtuels (même si un peu petit en taille) et physiques.

Compatible dès Android 1.5 et disponible gratuitement.

  • AMIGA-500

l’Amiga 500 est un ordinateur personnel 16 bits sorti en 1987

Dans cette section, j’ai sélectionné les deux existants qui sont compatibles Multi-Touch.

1 - Le premier est AnUAE4All, il est développé par Locnet.

  • Cet émulateur est le plus stable dans sa catégorie car il est suivi par ses développeurs, il peut émuler de une à quatre disquettes simultanément, supporte également les hautes résolutions avec le mode portrait et paysage, ainsi que la possibilité de redimensionner l’écran à souhait et selon votre confort, pour se compléter par une compatibilité avec les claviers physiques.

Compatible dès Android 2.1 et uniquement disponible en version payante (2,49 €).

2 - Le second et le dernier dans cette section est UAE4Droid, un émulateur développé par Arnaud Brochard qui s’est inspiré de AnUAE4All.

  • Alors attention, celui-ci fonctionne dès Android 1.5 mais il n’est aujourd’hui plus supporté par son développeur.
  • Il est compatible avec les trackball, et bénéficie d’une optimisation sur les processeurs Snapdragon (première génération).

Cet émulateur est disponible gratuitement.

Émulateur Amstrad

  • CPC

l’Amstrad CPC est un ordinateur personnel 8 bits sorti dans les années 80

1 - CPC Droid est développé par FMS Level.

  • Comme beaucoup d’autres, sa particularité principale est sa large compatibilité avec les roms.
  • Il propose aussi les fonctionnalités suivantes : sauvegarde de parties, capture d’écran, l’auto-détection des images (roms) en dsk, ainsi que le choix des graphismes (selon le terminal utilisé).

Il est compatible à partir d’Android 2.1 et disponible gratuitement (téléchargez directement l’APK).

—-

Si CPCDroid ne fonctionne pas, vous pouvez toujours essayer avec andcpc qui est à peu près au même niveau.

Émulateur SNK Neo Geo

  • Neo Geo

la NeoGeo est une console de jeux de salon sortie en 1990

Il y en a plusieurs, mais une fois de plus : un seul est au top.

1 - Neo.emu est développé par Robert Broglia.

  • Sa particularité principale est qu’il supporte un grand panel d’appareils mobiles, et même anciens (Milestone, Xoom, Xperia PLAY, etc).
  • Il propose aussi la gestion du mode multijoueurs avec le support de la Wiimote et son contrôleur de jeux, la iControlPad, et la Zeemote JS1, un mode de sauvegarde manuelle ou automatique, ainsi support natif des boutons physiques du Xperia PLAY.

Il est compatible à partir d’Android 2.1 et est uniquement disponible en version payante (3,49 €).

2- Il s’agit de NeoDroid, cet émulateur est développé par Cpasjuste.

  • Son atout premier est qu’il fonctionne avec un grand nombre de ROMs au format zip, mais bien moins que le précédent Neo.emu.
  • De plus, il sait sauvegarder les parties, et il prend en charge de multiples claviers physiques, dont notamment les touches physiques du Xperia PLAY.

Il est compatible dès Android 2.2 et est uniquement disponible en version payante (2,99 €).

  • Neo Geo Pocket Color

la Neo Geo Pocket Color est une console de jeux portable 16 bits sortie en 1998

On se répète, mais il y en a un seul vraiment fonctionnel dans cette section.

1 - NGP.emu est un émulateur développé par Robert Broglia.

  • C’est un émulateur de la NeoGeo Pocket Color basé sur le GPL de Neopop qui fonctionne sur une grande variété d’appareils, et même plus anciens comme le Milestone, le Xperia PLAY, la XOOM, etc.
  • De plus, il est capable de switcher entre les langues (anglais et japonais), de sauvegarder les parties de manière manuel ou automatique, ainsi que de profiter d’une optimisation pour beaucoup de mobiles à clavier physique, dont notamment les touches du Xperia PLAY. Ce n’est pas tout, il est aussi compatible Wiimote + contrôleurs classiques, iControlPad, et Zeemote JS1.

Il marche dès Android 2.1 et est disponible uniquement en version payante (3,99 €).

Émulateur Sega

  • Master System et Mega Drive

la Sega Master System est une console de jeux de salon 8 bits sortie en 1985, tandis que la Sega Megadrive est une console de jeux 16 bits de salon sortie plus tard en 1988

Les trois émulateurs que j’ai sélectionné sont compatibles Multi-Touch.

1 - GENPlusDroid, il est développé par Halsafar.

  • Alors la particularité principale de celui-ci est qu’il est compatible multi-plateforme avec la Sega Master System et la Sega Mega Drive.
  • En plus d’être multi-plateforme, il est aussi multi-compatibilité avec Android 2.x, Android 3.x et Android 4.x.
  • Avec ça, il propose une très large compatibilité avec les jeux de l’époque (ex : Virtual Racing, Phantasy Star..), un mode multijoueurs (2 joueurs), un mode Multi-Touch entièrement personnalisable (emplacement et taille), les sauvegardes de parties automatiques, les Shaders (hq2x, super eagle, 2xSaI..), ainsi qu’un support pratiquement complet pour les tablettes.

L’avantage est que cet émulateur est entièrement gratuit.

2 - Gensoid est un émulateur développé par Yongzh.

  • Son avantage est qu’il supporte un grand nombre de roms.
  • De plus, il supporte les contrôleurs de jeux (manettes et autres) en Bluetooth et en Wi-Fi.

Il est compatible dès Android 1.5 et est disponible gratuitement (récupérez directement l’APK).

3 - MD.emu est un émulateur développé par Robert Broglia.

  • Celui-ci propose une compatibilité un tout petit peu plus large que le précédent avec la Master System, la Mega Drive et la version Sega CD.
  • Il fonctionne aussi avec de multiples bios (eu, us, jap) dans les formats iso, bin, smd, gen et sms, supporte le multijoueurs (jusqu’à 4) avec Wiimote et iControlPad, support des Guns (célèbres Menacer et Justifier), mais aussi des claviers physiques et les touches physiques du Xperia PLAY, ainsi que la possibilité de sauvegarder les parties manuellement ou automatiquement.

Compatible dès Android 2.1 et uniquement disponible en version payante (3,99 €).

  • GameGear, Mark 2, Mark 3, etc

la Sega GameGear est une console de jeux portable sortie en 1990

Seulement deux sont réellement intéressants dans cette partie.

1 - Gearoid, c’est un émulateur développé par Yonghz.

  • Alors celui-ci est compatible avec la GameGear, mais aussi avec la Master System.
  • Il supporte les sauvegardes manuelles à n’importe quel moment de la partie, et bénéficie d’une excellente optimisation sur toutes les architectures confondues (ou presque).

Compatible dès Android 1.5 et disponible gratuitement (récupérez directement l’APK).

2 - Développé par Garage Research, voici MasterGear SMS/GG Emulator.

  • J’ai hésité un petit moment avant de le mettre dans la partie des consoles de jeux de salon, car il est multi-plateforme est compatible avec certaines d’entre elles, néanmoins je pense qu’il en fallait bien un ou deux dans la partie des consoles de jeux portables Sega.
  • Alors, sa particularité est, qui comme vous l’aurez compris, compatible avec une grande variété de consoles de jeux de l’époque : Master System, GameGear, Mark2, Mark3, SG1000, SC3000, et enfin SF7000.
  • De plus, il supporte les sauvegardes de parties, les claviers physiques, ainsi que des réglages sur les dimensions de l’écran.

Il fonctionne à partir d’Android 2.1 et est disponible uniquement en version payante (3,99 €).

Émulateur MSX

le Canon MSX est un ordinateur personnel sorti pour la première fois en 1980

Les deux émulateurs sélectionnés sont compatibles Multi-Touch.

  • MSX, MSX2, et MSX2+

1 - Voici fMSX, un émulateur développé chez Garage Research.

  • Je l’ai mis en premier car ses atouts principaux sont qu’il est gratuit, stable et multi-plateforme (MSX, MSX2, et MSX2+).
  • Il supporte également les sauvegardes de parties, les captures d’écran à n’importe quel moment, les claviers physiques, l’accéléromètre, et l’enregistrement de bandes sonores au format MIDI, ainsi que les ROMs dans les formats : rom, dsk et cas.

Compatible à partir d’Android 2.2 et disponible gratuitement.

2 - En second, MSX.emu développé par Robert Broglia.

  • Alors lui aussi, il est compatible MSX, MSX2, et MSX2+ ..mais aussi avec ColecoVision, et peut-être dans le futur avec Sega SG-1000. Néanmoins il est payant mais stable.
  • De plus, il propose un système de sauvegarde des parties en mode manuel ou automatique, une compatibilité multijoueurs avec les contrôleurs de jeux : Wiimote + Classic Controller, iControlPad, et Zeemote JS1, ainsi que la rotation automatique du mode portrait à paysage et une compatibilité avec les formats : rom, mx1, mx2, col et dsk (comme cité dans la première phrase).

Compatible dès Android 2.2 et uniquement disponible en version payante (6,19 €).

—-

Dans le même genre, si vous cherchez un émulateur ColecoVision gratuit, vous pouvez vous orienter vers ColEM.

Émulateur Capcom

  • CP System II (CPS2)

 

le CP System II est un système de jeux à cartouche sorti en 1993

Les deux émulateurs sélectionnés sont compatibles Multi-Touch.

1 - CPSEmu est développé par Cpasjuste.

  • Il fonctionne avec plusieurs jeux et plusieurs appareils mobiles.
  • Il supporte bel et bien les sauvegardes de parties en mode manuel, bénéficie d’une optimisation pour les interfaces de tablettes sous Honeycomb+ et pour les touches physiques du Xperia PLAY.

Compatible dès Android 2.2, il est disponible en version gratuite et payante.

2 - CPS2HD est développé par Jrioni.

  • Quand à cet émulateur, il est assez stable et fonctionne avec une bel éventail d’appareils mobiles.
  • De plus, il supporte bien les sauvegardes de parties, les trackball, les claviers physiques, ainsi que le Bluetooth (pour les contrôleurs de jeux externes) et le Wi-Fi en mode ad-hoc (pour jouer en multijoueurs à deux). Il bénéficie également d’une optimisation pour l’interface des tablettes sous Honeycomb+ et de l’orientation automatique en mode portrait/paysage.

Il fonctionne dès Android 2.0 et est uniquement disponible en version payante (3,05 €).

—-

Si vous cherchez un autre émulateur CPS, rendez-vous dans la partie suivante : Tiger Arcade fonctionne avec les jeux CPS, CPS2 et CPS3, néanmoins il est pas aussi complet que les précédents cités.

Émulateur MAME

  • MAME

A l’initial, MAME est un logiciel d’émulation pour PC sorti en 1997

Les deux émulateurs dont je vais vous parler sont du même développeur, mais dans deux versions de logiciel différentes.

1 - MAME4droid (0.37b5) est développé par Seleuco.

  • Sa principale particularité est qu’il fonctionne avec plus de 2000 roms différentes.
  • Avec ça, il propose les sauvegardes de parties en mode manuel, l’optimisation pour l’interface tablette d’Honeycomb+, la rotation automatique en portrait/paysage, la manette Wiimote (avec l’appliction Wiimote Controller), et la possibilité de cacher les boutons virtuels lorsque vous jouez avec un périphérique externe.

Il est compatible à partir d’Android 2.1 et disponible gratuitement.

2 - MAME4droid Reloaded (0.139) est aussi développé par Seleuco.

  • Celui-ci est encore mieux que le précédent puisqu’il supporte jusqu’à 8000 roms différentes, néanmoins il a besoin au minimum d’un processeur simple-coeur à 1GHz et 512 Mo de RAM pour fonctionner correctement.
  • Ses autres atouts sont pratiquement identiques au précédent, avec l’optimisation pour l’interface tablette d’Honeycomb+, la sauvegarde de parties en mode manuel, la rotation automatique de l’écran en portrait/paysage, ainsi qu’un support partiel de l’accéléromètre.

Il est compatible dès Android 2.1 et est disponible gratuitement.

3 - Tiger Arcade développé par Tiger King.

  • Cet émulateur ne propose pas énormément de fonctionnalités, mais il a le mérite de fonctionner avec beaucoup de jeux, ainsi que d’être compatible avec les jeux CPS, CPS2 et CPS3.

Il marche à partir d’Android 2.3 et est disponible gratuitement (récupérez directement l’APK).

Émulateur PC-DOS

  • DOS

DOS est un système d’exploitation pour ordinateur dont l’origine remonte à 1981

Dans cette partie, j’en ai sélectionné deux : un gratuit et un payant.

1 - DosBox Turbo est développé par Fishstix.

  • Cet émulateur est sans doute le meilleur dans sa catégorie, il est compatible avec pratiquement toutes les architectures mobiles existantes sur Android.
  • Ensuite, il propose un mode rapide ou haute qualité, une optimisation pour l’interface tablette d’Honeycomb 3.2 et Ice Cream Sandwich, le support des contrôleurs de jeux externes que ce soit en USB ou en Bluetooth, une optimisation spéciale pour l’ASUS Eee Pad Transformer (incluant son clavier et son trackpad), supporte également les touches physiques du Xperia PLAY, la manette de la XBox360, le Game Gripper, ainsi que la possibilité de switcher en portrait/paysage à n’importe quel moment.

Il fonctionne à partir d’Android 1.6 et est uniquement disponible en payant (2,99 €).
N’oubliez pas son Manager (gratuit).

2 - aDosBox est développé chez HYStudio.

  • En second, je privilégie celui-ci car il est compatible avec des appareils d’entrées et milieux de gamme, néanmoins il ne le sera pas au delà de 800 x 480 pixels (enfin si mais avec quelques dysfonctionnements, car son développement a été interrompu).
  • Il est aussi capable de sauvegarder votre configuration, ainsi que de supporter la souris et le clavier en virtuel avec la possibilité de le configurer à souhait.

Il est compatible dès Android 2.2 et disponible gratuitement.

—-

Si vous n’avez pas trouvé votre bonheur dans les deux précédemment cités, vous pouvez toujours vous rétracter vers AnDOSBox, mais personnellement je le trouve assez cher pour le peu de possibilités qu’il propose face à DoxBox Turbo, qui lui est au même prix, et surtout bien plus complet.

Émulateur Bandai

  • WonderSwan

la Bandai WonderSwan est une console de jeux portable 16 bits sortie en 1999

 

1 - WonderDroid développé par Daniel Palmer.

  • Peu de choses à dire sur cet émulateur, si ce n’est qu’il fonctionne avec de multiples appareils et roms de jeux.
  • Hélas, il nécessite encore de certaines fonctionnalités pour être exploitable à son plein potentiel.

Il est compatible dès Android 2.1 et est disponible gratuitement.

Émulateur TurboGrafx-16

  • PC-Engine

la TurboGrafx-16 PC-Engine est une console de jeux de salon 8 bits sortie pour la première fois en 1987

1 - Développé par Robert Broglia, voici PCE.emu.

  • Que dire, si ce n’est qu’il fonctionne avec une multitude d’appareils mobiles, et même assez anciens.
  • De plus, il est compatible Multi-Touch, il propose les sauvegardes de parties en mode manuel ou automatique, le basculement de l’écran mode portrait/paysage, une compatibilité multijoueurs avec la Wiimote et son contrôleur de jeux, iControlPad, et Zeemote JS1, ainsi qu’un support des roms : pce, sgx et zip, mais aussi une émulation CD : cue, toc et bin et un mode multijoueurs.

Il est compatible dès Android 2.1 et est uniquement disponible en version payante (3,49 €).

Émulateur ZX

  • ZX Spectrum

le ZX Spectrum est un ordinateur personnel sorti en 1982

1 - Xpectroid est développé par Seleuco.

  • Son principal atout est sûrement sa compatibilité avec un grand panel de terminaux mobiles, et même assez anciens (comme le HTC Desire, le Nexus One, etc).
  • Il est aussi compatible Multi-Touch (à partir d’Android 2.1), fonctionne avec les Trackballs, les touches physiques du Xperia PLAY, la manette Wiimote, et bien-sur les roms en format zip.

Il fonctionne à partir d’Anroid 1.5 et disponible gratuitement.

2 - Marvin est développé par RC.

  • Comme le précédent, son atout est qu’il fonctionne avec des terminaux très anciens (comme le Samsung Spica, etc), néanmoins son développement a été stoppé.
  • Cet émulateur profite aussi d’une compatibilité avec le Multi-Touch (à partir d’Android 2.1), propose un soutient assez étendu au niveau des différentes roms (entre 48 et 128k), mais aussi d’un très bon rendu à 50 images par seconde sur des smartphones comme le Nexus S, le Galaxy S.. avec une bonne qualité sonore.

Il est compatible à partir d’Android 1.5 et disponible gratuitement.

—-

Si vous n’avez pas trouver votre bonheur avec ceux cités ci-dessus, vous pouvez aussi vous tourner vers d’autres alternatives gratuites comme ZXdroidSpeccy ou encore Unreal Speecy Portable.

  • ZX81

le ZX81 est ordinateur personnel 8 bits sorti en 1981

1 - Zed Ex (Beta) est développé par Claudio Matsuoka.

  • Cet émulateur fonctionne avec des terminaux très anciens, cependant c’est une autre histoire avec les appareils plus récents.
  • Il propose également le mode portrait/paysage (à souhait), un support et la possibilité de configurer les touches des claviers physiques mais pas la taille, et une optimisation avec l’OpenGL.

Il est compatible à partir d’Android 1.5 et disponible gratuitement.

Émulateur Scumm

  • Scumm

Scumm pour Script Creation Utility for Maniac Mansion, il s’agit d’un moteur de jeu de point-&-click développé par LucasArts dans les années 80.

1 - ScummVM est développé par ScummVM. ; )

  • Il fonctionne avec la totalité des jeux de l’époque et une assez large variété de mobiles.
  • Avec ça, on retrouve aussi un système de sauvegardes de parties, ainsi qu’un support natif du Multi-Touch (à partir d’Android 2.1).

Compatible dès Android 1.5 et disponible gratuitement.
..et ne manquez pas sa suite de plugins.

BIOS, ROMs, et Blablablah

Alors je ne vous indiquerais pas directement où télécharger des BIOS et des ROMs, mais je vous donnerais tout de même quelques indices.

  • Sachez que les moteurs de recherche sont des mines d’informations utiles, alors n’hésitez pas à vous rendre sur Google.com, Bing.com ou tout autres moteurs de recherche quel qu’il soit pour y trouver votre bonheur (exemple de mots-clés à rechercher : bios playstation eu, rom nes ; snes ; megadrive, etc).
  • En second recours, sachez que le Google Play Store peut – dans certains cas – faciliter la chose, il existe certaines applications capables de vous fournir des BIOS et des ROMS pour les émulateurs.

Accessoires et applications complémentaires

Dans cette partie, je ne vous parlerai peut-être pas de tous les accessoires compatibles avec les émulateurs disponibles sur la plateforme de Google Android, mais je vous recenserai uniquement les plus courants et les plus utilisés par les utilisateurs, qui selon moi apportent une bien meilleure expérience et appréhension avec ces jeux.

Evidemment, les contrôleurs de jeux ne sont pas les seules possibilités existantes puisqu’il est aussi possible – si votre appareil le permet – de relier votre smartphone ou votre tablette vers un écran externe d’une plus grande taille (exemple moniteur d’ordinateur portable et/ou de bureau, télévision, etc) à l’aide du port HDMI/MHL.

  • la manette Wiimote

Cette manette dédiée à la console de jeux Wii est très prisée par les joueurs, car elle est simple à configurer et se synchronise très facilement en Bluetooth.

Comme vous avez pu l’apercevoir dans la partie émulateur, certaines applications sont même nativement compatibles avec son contrôleur de jeux externe dédié.

Pour la synchroniser et la configurer avec votre smartphone ou votre tablette, vous aurez besoin de l’application Wiimote Controller.

  • la manette PS3 (Sixaxis)

Cette manette a aussi été rendue très populaire sur Android, elle se synchronise de la même manière qu’une Wiimote avec une application dédiée.

Pour la synchroniser et la configurer avec votre smartphone ou votre tablette, vous aurez besoin de l’application Sixaxis Controller.

—-

Après, ce ne sont pas les seules manette et il en existe pleins d’autres avec Microsoft Xbox360Gametel, SteelSeries ION, ZeeMoteGame Gripper (pour les smartphones), Nyko Playpad (pour les tablettes), et pleins d’autres. Bien qu’elle soit payante, si vous êtes à la recherche d’une application qui propose une multi-compatibilité avec différentes manettes de jeux et joysticks, vous pouvez aussi vous diriger vers USB/BT.

J’espère que cet article aura pu vous aider, je vous souhaite à tous une excellente soirée.