Depuis que Google a mis en ligne les premières versions d’Android N Preview, vous rêvez d’essayer cette nouvelle mouture de votre système mobile préféré. Hélas, vous n’avez pas de Nexus disponible sous la main ? Pourquoi ne pas l’émuler depuis votre ordinateur et garder votre téléphone loin des bugs et d’autres problèmes plus ou moins gênants.

android-n-emulateur

Depuis quelques jours, Google propose de télécharger la version N Preview d’Android, une première bêta de la future mise à jour du système d’exploitation. Pour pouvoir l’essayer, il est cependant nécessaire de posséder un Nexus (smartphone, tablette ou boitier multimédia) ou une Pixel C. Ceux qui ne disposent d’aucun de ces appareils peuvent toujours passer par le kit de développement d’Android afin d’en émuler un. Voici comment faire.

Installer le SDK Android

La première étape de cette manipulation consiste à installer le SDK Android, que vous trouverez sur le site de Google dédié aux développeurs dans la section SDK Tools Only. Il vous suffit alors de sélectionner le lien correspondant à votre système d’exploitation (Windows, Mac OS X ou Linux) et de télécharger le package associé. Décompressez l’archive ainsi obtenue (dans notre cas sur le bureau afin de faciliter la manipulation).

Rendez-vous dans le dossier ainsi créé et lancez SDK Manager si vous êtes sous Windows (pensez à faire clic droit sur l’icône puis “Executer en tant qu’administrateur” pour éviter tout problème de compatibilité) ou android (contenu dans le dossier tools) si vous êtes sous Mac OS. Dans la fenêtre qui s’ouvre, choisissez les options “Android SDK Tools” et “Android SDK Platform-tools” dans l’onglet Tools, “SDK Platform Android N Preview” et “Intel x86 Atom_64 System Image” dans Android N (API 23, N Preview) et enfin “Intel x86 Emulator Accelerator (HAXM installer)” dans le dossier Extras.

sdk-manager-tuto-emulateur

Pour que tout fonctionne correctement, le mieux est d’installer l’accélérateur matériel HAXM, depuis le fichier .exe ou .dmg présent dans le dossier /android/extras/intel/Hardware_Accelerated_Execution_Manager.

Création d’une machine virtuelle

L’étape suivante consiste à monter la machine virtuelle à partir de cette image système. Pour cela, commencez par lancer un terminal :

  • Sous Windows : appuyez sur les touches Windows + R et tapez “cmd”, puis validez ;
  • Sous Mac OS X : appuyez sur CMD + espace et tapez “terminal”, puis validez.

Rendez-vous dans le dossier “tools” du SDK grâce à la commande CD, puis rentrez la commande “android avd” sous Windows ou “./android avd” sous Mac OS X. Notez que sous Windows, une méthode plus simple consiste à lancer AVD Manager, présent à la racine du SDK.

Dans la nouvelle fenêtre qui s’ouvre, cliquez sur le bouton Create… puis remplissez les premières cases en choisissant un nom pour votre machine virtuelle (que nous avons arbitrairement baptisé FrAndroidN), ainsi que le modèle d’appareil qui sera émulé, vous permettant notamment de choisir entre smartphone et tablette. Enfin, dans la case “Target” sélectionnez “Android N (Preview) – API Level N“. Enfin, dans la case “Skin“, choisissez “No skin” pour adopter la résolution native du téléphone, ou une plus basse si votre ordinateur n’est pas très puissant.

Les autres cases devraient se remplir automatiquement. Précisons que si vous attribuez trop de mémoire vive à votre machine virtuelle, ce paramètre sera réduit à son lancement pour éviter toute surcharge de votre ordinateur. Les performances de l’émulateur en seront bien sûr proportionnellement réduites.

tuto-avd-manager

Enfin, validez avec le bouton OK et fermez la popup qui s’ouvre alors.

La machine virtuelle

Une fois votre machine virtuelle créée, il vous suffit de cliquer dessus dans la liste et d’appuyer sur le bouton Start… pour la lancer. Dans la pop-up, cliquez simplement sur le bouton Launch sans toucher aux paramètres (sauf éventuellement Wipe user data qui permet de démarrer avec une installation vierge).

Après un temps de chargement, vous pourrez naviguer dans Android N à la souris, comme s’il s’agissait d’un écran tactile.

emulateur-android-n

Sur le côté, une barre permet également de contrôler le smartphone en choisissant par exemple son inclinaison. Dans les contrôles avancés (les trois points tout en bas), vous trouverez également des options dans l’onglet Phone pour simuler un appel ou la réception d’un SMS. Il ne vous reste plus alors qu’à vous amuser sur Android N.