Windows 10 est finalement de sortie, après de longs mois de preview. Voici les éléments indispensables à connaître avant de l’installer, et bien sûr la manœuvre à réaliser pour procéder à votre mise à jour.

Windows 10

C’est aujourd’hui le grand jour pour Microsoft. Redmond, de plus en plus présent sur les autres plateformes – on pense à ses applications Android et iOS, mais aussi à son futur launcher Android – lance aujourd’hui son nouveau système d’exploitation pour ordinateurs fixes, portables et pour tablettes : Windows 10. Que vous utilisiez des PC chez vous dans un cadre personnel ou professionnel, c’est ici un véritable changement qu’initie l’Américain, après un Windows 8 au succès mitigé qui avait été pensé pour le tactile. Avec son Windows 10, Microsoft inaugure un système d’applications universelles, c’est-à-dire utilisables sur tous les formats de ses supports, jusqu’aux smartphones, et déploie son assistante personnelle Cortana sur des millions d’ordinateurs. Bref, même si vous préférez OS X, Linux ou simplement des Chromebooks, c’est une vague de changements qu’il importe d’examiner.

La procédure d’installation

Windows 10 est disponible dès ce jour (gratuit pour certains, mais pas dans toutes ses versions), depuis minuit, à commencer par les ordinateurs ayant réservé leur version du logiciel. Les utilisateurs concernés peuvent donc dès à présent télécharger le système d’exploitation ou pourront le faire dans les prochaines heures, sous réserve que leur machine soit compatible. Pour vérifier votre éligibilité, ce dossier récapitule les prérequis pour réaliser la mise à jour, et expose les différentes versions disponibles ainsi que le fonctionnement des mises à jour. Si vous vous lancez dans l’installation de Windows 10, ce tutoriel devrait vous aider, même si, et c’est heureux, Microsoft fait de son mieux pour simplifier une opération qui est longtemps restée réservée aux plus doués en informatique.

Nouveautés, regrets : les changements apportés par Windows 10

À retenir, bon nombre de nouveautés, dont un centre de notifications, un menu Démarrer revu et corrigé, une fonction Continum et un nouveau navigateur, Microsoft Edge, sans oublier l’intégration d’une Cortana capable de faire concurrence à Google Now comme à Siri, bien qu’elle soit encore en version alpha dans la langue de Molière (voir les principales nouveautés de Windows 10 en images). En revanche, des lacunes et autres suppressions sont à noter, notamment en ce qui concerne les jeux préinstallés sur Windows 10, la Charm Bar ou encore l’accès à OneDrive. Tout n’est évidemment pas parfait, notamment pour un usage sur certains type de produits. Perfectible sur des points de détails pour un usage sur des PC fixes et portables, Windows 10 demande encore à mûrir un peu avant de devenir un incontournable sur les tablettes tactiles.