PS : HP va sûrement va sûrement distribuer des licences WebOS, à l’image de Microsoft avec Windows Phone 7. Néanmoins, l’annonce est tout de assez explicite sur le sort des produits HP, et concernant WebOS : la distribution d’un OS mobile est quand même métier à part entière. Difficile de ne pas se voiler la face.

Lors de l’acquisition de Palm par HP pour 1 milliard de dollars, on avait mis de gros espoirs sur ce rachat avec en tête d’affiche le système WebOS qui équipait la gamme Palm Pré de smartphones. Avec la présentation de la tablette TouchPad en février dernier au Mobile World Congress, HP semblait avoir le potentiel pour imposer WebOS comme un OS alternatif pour smartphone et tablette aux côté de iOS et d’Android.

Aujourd’hui, HP annonce arrêter complètement l’investissement autour du système WebOS, smartphones et tablettes, et songerait à stopper également sa branche d’ordinateurs personnels. Ils souhaitent se focaliser sur le marché du « cloud » et des logiciels, un marché qui compose les deux tiers de leur revenus.

Une annonce assez soudaine mais peu surprenante, la première tablette TouchPad (WebOS) affiche des chiffres de ventes très bas très loin des prévisions de ventes.

HP pensait pouvoir rentrer plus rapidement dans l’ère du POST-PC (les chiffres de vente de PC sont en baisse constante), le rachat de Palm n’aura pas suffit à inverser la tendance, plusieurs mois après le rachat de Compaq.

HP suit IBM… IBM avait également laissé tomber l’informatique personnelle, pour se focaliser sur les systèmes d’entreprise, l’informatique de haute performance, le logiciel d’entreprise, le service aux entreprise ainsi que tous les services « cloud ».

Plus de HP, de Compaq et de Palm. A qui la suite ?