Racheté la semaine dernière par un consortium de constructeurs de voitures allemands, on ne savait pas exactement ce qu’allait devenir Here Maps. La société vient a précisé son avenir et indique que si l’automobile est désormais un sujet central, elle restera ouverte aux autres industries. Cela signifie a priori que son application mobile ne devrait pas disparaître.

Here

La semaine dernière, nous apprenions que le rachat de (Nokia) Here Maps par de nouveaux actionnaires avait été entériné par les autorités européennes. Here Maps (ou Here) appartient donc désormais officiellement à un consortium de constructeurs de voitures allemand, comprenant Audi, BMW et Daimler, au grand dam d’Uber. Ce rachat posait alors des questions sur l’avenir des activités de la société. Here allait-il uniquement se consacrer à l’automobile et abandonner ses excellentes applications mobiles grand public ? La réponse est non.

 

Aider à l’orientation des voitures autonomes

C’est un communiqué de presse que Here a précisé ses activités à venir. L’automobile va donc devenir un secteur central pour la société. Plus particulièrement, Here a l’ambition d’utiliser les données des voitures de ses nouveaux actionnaires afin de proposer des cartes en temps réel les plus précises possible. « HERE souhaite explorer la piste de l’intégration de données anonymisées issues des capteurs des véhicules Audi, BMW et Daimler (et potentiellement d’autres constructeurs automobiles) au sein de sa plateforme de localisation ». Here, comme les constructeurs automobiles, insiste bien sur l’anonymisation des données des utilisateurs.

Si l’on en croit Audi, Here pourrait également utiliser les données des smartphones pour créer des cartes les plus précises possible en fonction du contexte. Il s’agit d’un enjeu majeur pour les constructeurs automobiles qui désirent se lancer sur le marché prometteur des voitures autonomes et qui ont besoin pour cela de s’appuyer sur des cartes précises et mises à jour le plus rapidement possible.

 

Malgré ce rachat, Here Maps restera indépendant

Pour autant, Here Maps ne devrait pas se cantonner uniquement au secteur de l’automobile. Bien conscient que de bonnes cartes ne se façonnent pas uniquement avec trois partenaires automobiles, aussi gros soient-ils. Ces nouveaux actionnaires tiennent à l’indépendance de Here et annoncent que son développement pourra se faire avec des entreprises externes. « Le spécialiste du marché de la cartographie et de la localisation souhaite continuer à servir toutes les industries avec une plateforme de localisation ouverte, accessible à tous les clients. Son objectif est de renforcer sa position de leader sur le marché automobile et de développer ses activités auprès du grand public et des entreprises, en s’appuyant sur de nouveaux partenariats stratégiques et une croissance organique », peut-on lire dans le communiqué de presse.

Autrement dit, Here devrait continuer à développer des applications mobiles et continuer à proposer des services grand public. Audi, BMW et Daimler affirment que leur récente acquisition soit une entreprise avec un but propre et non un simple moyen d’équiper leurs voitures. « Grâce à la mise en place d’une nouvelle structure de gouvernance, HERE garantit une séparation claire des rôles d’Audi, BMW et Daimler, en tant que clients, fournisseurs et investisseurs. HERE souhaite en effet rester ouvert pour tous ses clients et pour d’autres investisseurs ». Une bonne nouvelle.