Introduction

Apple a récemment dévoilé un nouvel iPad sobrement nommé… iPad, bien sûr. Sa plus grande particularité est d’être la tablette la plus accessible financièrement jamais créée par la marque. De quoi attirer même les utilisateurs d’Android ? Nous passons du côté obscur pour vous.

Un produit Apple sur un site Android ? Lorsqu’un iPad prétend être le meilleur rapport qualité/prix disponible, il faut bien que nous nous penchions sur son cas pour l’établir. Que donne ce dernier iPad pour les amateurs de l’écosystème de Google, et la cohabitation est-elle vraiment possible ? C’est ce que nous avons cherché à déterminer.

Fiche technique

Modèle Apple iPad 2018
Version de l'OS Apple OS (iOS)
Interface iOS
Taille d'écran 9,7 pouces
Définition 2048 x 1536 pixels
Densité de pixels 264 ppp
SoC A10 Fusion à 1,84GHz
Puce Graphique (GPU) PowerVR Series7XT Plus
Mémoire vive (RAM) 2 Go
MicroSD Non
Appareil photo (dorsal) 8
Appareil photo (frontal) 1,2
Enregistrement vidéo 1080p
Réseau Oui
Bluetooth
NFC Oui
Batterie 8827 mAh
Dimensions 240 x 169,5 x 7,5 mm
Poids 469 grammes
Prix 324€
Fiche produit

Ce test a été réalisé à partir d’un produit prêté par la marque.

Design

Catégorie de produits popularisée par Apple, ce dernier iPad est le parfait héritier des lignes du constructeur qui n’ont pas énormément évolué sur ces dernières années. « On ne change pas une équipe qui gagne », et c’est d’autant plus vrai sur cette catégorie de produits n’attirant plus grand monde.

On trouve donc toujours un grand écran de 9,6 pouces entouré de bordures noires tout de même très présentes. Cependant, comme c’est le cas sur la plupart des tablettes, celles-ci sont importantes pour la préhension de l’appareil : nous n’avons pas affaire à un petit gabarit de smartphone, il faut bien un peu de surface pour tenir l’iPad confortablement.

Ça tombe bien : celle-ci ne pèse que 469 grammes, faisant qu’elle est bien loin d’être difficile à porter à bout de doigts d’une seule main. Ce poids est d’autant plus confortable allongé dans son lit. Comme toujours avec Apple, malgré ce petit prix, les finitions de l’objet sont excellentes.

Sur la tranche gauche, on retrouve l’habituel aimant (invisible) permettant de coller la couverture de protection. En haut, le bouton d’allumage et de verrouillage est bien sûr présent à droite, avec (Ô surprise) une prise jack sur la gauche. Enfin, la tranche droite accueille les contrôles de volume, quand le bas intègre les grilles haut-parleurs et le connecteur Lightning propriétaire de la marque.

Il n’y a pas vraiment plus à dire sur ce design tant il est devenu générique au fil des ans. « Indémodable » ? Facile à dire sur un marché qui, lui, n’est clairement plus à la mode. On notera au moins que la baisse de prix n’a pas vraiment occasionné de baisse de qualité. Elle est surtout justifiée par une volonté pour Apple de faire du neuf avec du vieux, j’en veux pour preuve la présence d’une prise jack.

Écran

Cet iPad dispose d’un écran de 9,7 pouces avec une dalle IPS rétroéclairée supportant une définition maximale de 2048 par 1536 pixels. La particularité de cet écran, comparativement à l’iPad précédent, est de supporter l’Apple Pencil.

Contrairement à la plupart des iPad récents, ce modèle 2018 ne dispose pas d’une adaptation de la coloration de l’écran à la température de couleur ambiante. Vous pouvez seulement régler la luminosité manuellement et apposer un filtre anti-lumière bleue automatique la nuit dans les paramètres. Il est également uniquement rafraîchi en 60 Hz et non 120 Hz comme les derniers modèles Pro.

À première vue, la dalle de l’iPad est très bonne avec de belles couleurs bien égales et un rendu très agréable à l’œil. Ses angles de vision sont assez bons, bonne nouvelle si vous comptez regarder un film avec quelqu’un à côté de vous (lors d’un voyage en train par exemple).

Notre sonde nous indique que la température de couleurs de la dalle s’approche par défaut du 6 600 K, un réglage excellent qui se confirme par une excellente balance des couleurs. Le bleu reste légèrement plus présent que le reste, mais la différence est si infime qu’elle n’est pas perceptible.

Tout n’est toutefois pas parfait : avec un taux de contraste de 881:1, l’iPad de 2018 peine à nous offrir des noirs profonds. Au contraire, tout semble être en nuance de gris, ce qui se ressent particulièrement sur les séries atmosphériques. À ce prix, et au vu du reste, c’est tout à fait pardonnable.

Logiciel

Alors, un appareil iOS sur un site Android… Oui. Mais l’iPad de 2018 est considéré désormais comme le meilleur rapport qualité/prix, c’est pourquoi il nous faut nous pencher dessus : après tout, rien n’empêche d’avoir un téléphone Android et une tablette iOS.

Apple maîtrise toujours autant son parc installé, faisant que cette tablette arrive directement avec iOS 11.3. L’inverse eût été étonnant : s’il y a bien une chose sur laquelle le développeur est inattaquable, c’est son suivi.

On retrouve donc l’habituel accueil sans tiroir d’applications, un volet de notifications épuré et un Control Center assez poussé qui propose également les applications en cours d’utilisation. En bas, la barre de raccourci sert aussi de barre des tâches qui permet d’ailleurs de lancer le mode multifenêtre.

N’ayant pas vraiment utilisé iOS depuis feu mon iPhone 4, si ce n’est pour dépanner ma chère sœur, ces quelques jours en compagnie de cet iPad m’auront permis de constater à quel point Android et iOS sont similaires en termes de fonctionnement… mais totalement différents en termes d’habitudes d’utilisation. La situation est finalement analogue à celle de Windows et macOS : lorsque l’on a pris ses habitudes sur l’un, difficile de partir sur l’autre.

Reste qu’on ne peut nier que beaucoup plus d’applications disponibles sur l’App Store utilisent véritablement le grand espace offert par la tablette, ce qui n’est pas forcément le cas sur une tablette Android. Son mode multitâche est également bien mieux pensé pour profiter de la grande diagonale. On retrouve ainsi beaucoup plus d’outils de productivité que sur une tablette de notre OS favori… si tant est que nous soyons prêts à passer à la caisse, les logiciels iOS étant souvent bien coûteux.

Arrivé à ce point, c’est véritablement une question de philosophie. Il est parfaitement possible de s’habituer aux deux, et donc profiter des forces de cet iPad. Mais venant d’Android, on se rend beaucoup plus vite compte des verrous qu’appose Apple à son expérience. Exemple le plus parlant de ma session : malgré le fait que mon compte Comixology soit relié à mon compte PayPal, il m’était impossible d’acheter de nouveaux comics sans relier ma carte bancaire à mon compte iTunes. L’écosystème Apple : aimez-le ou quittez-le.

Reste que l’iPad se comporte exactement comme avancé lors de sa présentation : il permet de lancer les applications d’éducation en réalité augmentée sans le moindre problème, et de profiter de toutes les applications de productivité en mode partagé fournies par l’App Store. Tout bêtement : l’expérience iOS n’est pas limitée.

Apple Pencil

La plus grande particularité de ce nouvel iPad est qu’il est désormais compatible avec l’Apple Pencil. Il s’agit là du stylet amélioré vendu séparément au doux prix de… 99 euros bien sûr.

Ceci étant, nous avons pu tester ses capacités sur ce terrain. Et effectivement : la compatibilité est très bonne et permet aussi bien de prendre des notes en toute fluidité que de tenter de dessiner quelque chose. Le fait est qu’utiliser ce bout de plastique glissant et bien trop cher en conjonction avec l’iPad est agréable.

Maintenant, tout n’est pas parfait. Le fait est que la dalle en elle-même est assez éloignée de l’écran de verre, ce qui se ressent particulièrement dans ce cadre. On ressent l’espace entre le trait et la pointe de l’Apple Pencil. C’est là une sensation qui peut être désagréable lorsque l’on écrit à la main, et potentiellement lorsque l’on est un dessinateur bien plus doué que moi (ma moyenne en arts plastiques plafonnait à 6 au collège).

Malgré tout, le suivi reste assez impressionnant et très pratique à utiliser une fois habitué à ce léger décalage. On imagine très bien des enfants s’amuser de la sorte en classe… pour peu que leur école soit fortunée.

Performances

Pour ce qui est de ses performances, l’iPad de 2018 est propulsé par la puce Apple A10 Fusion qui équipait auparavant les iPhone 7 et 7 Plus. Elle est couplée ici à 2 Go de RAM.

SoC d’il y a un peu moins de 2 ans et nombre de gigas de RAM faisant sourire le moindre appareil de l’écosystème Android certes, mais toujours cette optimisation rendue possible par l’écosystème fermé d’Apple qui fait plus d’un jaloux. On ne peut nier que cette puce fait toujours son office sans le moindre problème, offrant une expérience parfaitement fluide même sur des utilisations plus poussées.

On notera notamment Fortnite, toujours exclusif à iOS pour le moment, qui tourne très bien sur la tablette et offre un rendu graphique plus que satisfaisant. Les expériences en réalité augmentée ne lui posent également aucun problème.

Malgré tout, on sent que ce SoC ne tiendra pas forcément sur le long terme, ces applications le faisant beaucoup chauffer. Pour une tablette, c’est un point important : le renouvellement est bien moins important que sur d’autres catégories de produits.

Appareil photo

Qui utilise une tablette pour prendre des photos, au juste ? Quelques touristes, certes. Bien. L’iPad 2018 dispose d’un capteur photo arrière de 8 mégapixels à objectif ouvrant en f/2.4. Celui-ci reste relativement efficace pour un capteur de tablette, avec une bonne balance de couleurs. Naturellement, il n’est pas exceptionnel (notamment en basse luminosité), mais les capteurs photo sur tablette ne le sont jamais vraiment.

On notera au moins qu’il propose les fonctionnalités amusantes qu’offre Apple habituellement, notamment les Live Photos et l’enregistrement de vidéo au ralenti. D’ailleurs, il peut enregistrer des vidéos en 1080p à 30 fps. Un compagnon secondaire amusant donc, qui suffira pour vos posts sur les réseaux sociaux, mais pas pour capturer des souvenirs importants.

Le plus décevant restera toujours ce capteur photo avant de 1,2 mégapixel à objectif ouvrant en f/2.2. Surnommé « FaceTime HD » par la marque, il fait toujours autant peine à voir, surtout sur une tablette qui permet de réaliser des appels vidéo avec tous les différents appareils de l’écosystème Apple.

Son

Pour assurer une expérience audio efficace, l’iPad 2018 s’équipe d’un haut-parleur stéréo plutôt habituelle sur ces configurations. Celui-ci est toujours placé sur le bas de la tablette et n’est donc pas frontal pour un sou. Malgré tout, ses performances sont très bonnes avec un son clair et distinct bien équilibré pour ce type de solution.

Pour ce qui est du sans-fil, la dernière tablette d’Apple s’équipe du Bluetooth 4.2 qui sera plus qu’efficace pour la plupart de vos accessoires sans fil. Pas de Bluetooth 5.0 cependant, et donc pas de connexion simultanée de plusieurs appareils.

Pas grave : l’iPad 2018 est désormais l’unique représentant pour l’année d’un produit Apple supportant une prise jack. Surprise : celle-ci est toujours aussi utile qu’auparavant. Ne devait-elle pas disparaître, mon bon Tim Cook ? On ne dira rien, va.

Autonomie

Pour lui assurer une bonne autonomie, l’iPad 2018 dispose d’une batterie de 8827 mAh. À l’utilisation, il faut bien avouer qu’il est impossible de la prendre à défaut.

La tablette n’a jamais réussi à me faire défaut sur toute une semaine d’utilisation, à raison de 3 à 4 heures d’utilisation par soir. Qu’il s’agisse de consulter le web, lancer une petite session de jeu ou consulter mon lot quotidien de séries Netflix et vidéos YouTube, l’iPad ne m’aura jamais abandonné… sur une seule et même charge.

Avant de lancer des tests un peu plus précis, je n’avais réussi à entamer que 48 % du total de batterie de cette tablette. Sur une session vidéo d’une heure avec l’écran réglé à 200 cd/m², la tablette n’aura perdu que 5 % de batterie. Surtout, cette semaine aura montré à quel point son mode veille est performant : elle sait tenir la route.

Pour ce qui est de la charge, l’iPad a pu passer de 39 à 51 % de batterie en 30 minutes en utilisant le chargeur 5V classique fourni avec l’appareil. Il faudra donc s’armer de patience pour la recharger complètement, mais aussi d’un câble Lightning propriétaire.

Galerie photo

Prix et date de sortie

L’iPad (2018) est disponible en version 32 et 128 Go, en Wi-Fi comme en 4G/Wi-Fi, au prix conseillé de départ de 359 euros. Il est sorti en trois coloris : argent, or ou gris sidéral.

Test Apple iPad (2018) Le verdict

design
7
C'est... un iPad. Difficile de noter quoi que ce soit d'un tant soit peu original sur cette version 2018, du fait qu'elle soit tout simplement une repompe de composants déjà vu et revus sur cette gamme de produits. La qualité de construction d'Apple est cependant toujours là, ce qui est un bon point en soi.
écran
8
Pas de fioritures sur cet iPad 2018, mais une dalle très lumineuse et très bien calibrées qui est plus qu'agréable à l'oeil et très pratique à utiliser au quotidien. Son plus gros problème est son contraste, véritablement à la ramasse. Cependant, à ce prix, rares sont les options disposant d'autant d'arguments.
logiciel
8
iOS est une prison qui fera grincer le moindre utilisateur d'Android. En dehors de cela, on ne peut nier la variété des applications disponibles pour cette tablette qui s'attachent à utiliser intelligemment le grand espace disponible pour un système bien construit au global.
performances
8
La configuration de l'iPad 2018 est bien capable d'exécuter facilement et fluidement toutes les expériences que met en avant le constructeur comme la réalité augmentée ou le Pencil. En cela, il remplit ses promesses, mais son Apple A10 Fusion se fera vite vieux.
caméra
7
L'iPad 2018 saura être un appareil photo de soutien efficace aux côtés d'appareils plus performants, pour un post rapide sur les réseaux sociaux par exemple, mais pas plus. Plus dérangeant, son capteur avant de 1,2 mégapixel appartient vraiment à une autre époque.
autonomie
9
Impossible de prendre à défaut l'iPad 2018 sur ce point : son autonomie est excellente, tout autant que son mode veille. Si celle-ci est chargée, elle sera constamment là pour vous. On aurait apprécié une recharge rapide pour parfaire le tout.
Note finale du test 8/10
« L'iPad 2018 est le meilleur rapport qualité/prix sur les tablettes 10 pouces de ce début d'année », voilà ce qu'on pouvait rapidement établir à son annonce.

Cependant, la perspective d'un utilisateur Android est forcément différente. Impossible de renier les qualités de cet iPad 2018 : son écran est très agréable, sa construction sans faille, sa légèreté appréciable au quotidien et son autonomie forcent l'humilité de bien des concurrents. Plus encore, l'App Store offre une large sélection d'applications vraiment adaptées à cette grande diagonale. Tout n'est pas parfait bien sûr, mais difficile de faire la fine bouche à 359 euros.

Encore faut-il être prêt à revenir dans le giron d'Apple, même pour n'y tremper qu'un doigt de pied. Pour quelqu'un utilisant principalement des appareils Android, le fait de forcer le moindre achat à passer par un compte iOS aura vite fait d'agacer, quand la plupart des fonctionnalités habituelles sont présentes mais organisées d'une manière si différente qu'il est tout aussi simple de passer d'Android à iOS... que de Windows 10 à macOS. Les habitudes ont la vie dure.

C'est tout à fait possible pour profiter d'une tablette au très bon rapport qualité/prix de la sorte, si vous pouvez supporter les barreaux de la prison dorée qu'Apple construit si bien depuis des années.
  • Points positifs
    • Écran très bien calibré et agréable
    • Design léger et réussi
    • Compatibilité Apple Pencil
    • Autonomie au dessus du lot
    • Prise jack présente
  • Points négatifs
    • Écran en manque de contraste
    • Originalité zéro
    • Pencil hors de prix
    • Recharge lente et port propriétaire