Alors que la Nexus 7 sera vendue à $199 aux Etats-Unis en version 8 Go, son coût de production atteint les $184. Preuve s’il en fallait une que Google mise tout sur son Play Store.

Nous le savions depuis le départ, la tablette de Google est essentiellement conçue sur le même modèle que l’Amazon Kindle. Les prix sont resserrés, avec une marge extrêmement faible. Mais ces géants du secteur ne sont pas des têtes brûlées pour autant, car ces terminaux ont besoin de contenu pour pouvoir être pleinement utilisés. Or Amazon réussit avec son Kindle Store et Google espère faire de même avec son Play Store (mais qui ne reste aucunement une obligation, car la liberté d’Android est conservée).

Selon des estimations de UBM TechInsights, la tablette de Google coûte ainsi $184 à produire pour un prix à la vente de $199. La marge est quasiment inexistante (~ $15), là où Amazon dégage $46 avec son Kindle Fire et $171 pour Apple avec son iPad d’entrée de gamme. On peut alors se questionner sur cette politique de prix aussi agressive.

La Nexus 7 en elle même n’a pas pour objectif de générer des profits, mais notamment d’enrayer la migration des clients vers les tablettes d’Amazon ou de Nook. Alors que les tablettes Android classiques peinent à conquérir en masse des nouveaux acheteurs, les chiffres sont bien plus roses chez ces deux concurrents. En minimisant son bénéfice, l’objectif est de fournir une meilleure expérience avec un matériel de pointe.

L’écran est mieux défini (1280 x 800 pixels sur la Nexus 7 contre 1024 x 600 sur le Kindle Fire), le processeur est plus puissant et elle dispose d’une caméra frontale, ce qui est un argument de taille pour une utilisation couplée à Google+ ou Skype. On note également du Bluetooth, GPS ou encore du NFC (s’il arrive un jour à se démocratiser en dehors des Etats-Unis).

Pour la France, la tablette sera vendue à 250 € pour le modèle 16 Go. Malheureusement le contenu du Play Store est extrêmement mince, car il se limite aux applications et films en location. Il manque ainsi la musique, les films à l’achat, les magazines et les livres. Autant dire que c’est avant tout une tablette taillée pour le marché américain. Mais son prix ravageur et ses attributs pourraient en faire une tablette unique, car l’Amazon Kindle Fire n’est toujours pas disponible en France (en omettant le tarif inabordable de la Samsung Galaxy Tab 7.7).