Ce mardi, Google a tenu une conférence de presse et en a profité pour présenter ses nouveautés matérielles de la fin d’année, dont ses deux nouveaux smartphones, les Pixel et Pixel XL. Nous n’étions malheureusement pas sur place pour essayer ces téléphones, qui ne semblent pas prévus tout de suite en France, mais un grand nombre de médias américains ont eu l’occasion de les prendre en main. Voici un résumé de l’avis de nos confrères outre Atlantique.


google-pixel-phone-hands-on-17-1500x1000

C’est beau, mais quel gâchis !

Que l’on aime ou pas le design des Pixel, assez particulier avouons-le avec leur tiers vitré et le reste de la coque en aluminium, tous ceux qui l’ont eu en main tombent d’accord sur au moins un point : les finitions sont exemplaires. De face, on pourrait lui deviner un lien de parenté avec l’iPhone, mais son dos est unique en son genre avec sa double texture, et c’est un élément que l’on recherche souvent à l’achat d’un smartphone. Il n’est pas parfait pour autant et certains regrettent la barre en plastique pour l’antenne sur la partie inférieure, bien plus discrète, voire inexistante sur certains haut de gamme actuels.

google-pixel-phone-hands-on-1-1500x1000

Crédits : TechCrunch

Certains aiment beaucoup, d’autres comme Engadget n’hésitent pas à dire qu’il s’agit d’une Toile vide, une coque banale, servant uniquement de support à la nouvelle version logicielle proposée par Google. Tous s’accordent en revanche pour dire que la façade avant est un gâchis d’ergonomie. Pourquoi avoir placé les capteurs sous le haut-parleur plutôt qu’à côté pour gagner de la place ? Pourquoi avoir donné au téléphone un menton symétrique si protubérant que les frères Bogdanoff eux-mêmes en deviendraient jaloux ? Pourquoi ne pas avoir profité de cet espace inutilisé pour intégrer un double haut-parleur en façade ou des touches capacitives et ainsi gagner en espace au niveau de l’écran ? Voilà tant de questions que l’on retrouve sous différentes formes dans quasi toutes les reviews du Pixel et de son grand frère, le Pixel XL.

Crédits : TheVerge

Crédits : TheVerge

Heureusement, la prise en main est bonne et ses angles arrondis ne meurtrissent pas la paume. Par ailleurs, le capteur d’empreintes tombe facilement sous le doigt, même sur la version XL. Mashable précise toutefois que l’appareil en devient rapidement glissant.

img_7193-1440x960 img_7170-1440x960

 

Le top du hardware

Prise casque, USB Type-C, écran AMOLED, Snapdragon 821, charge rapide… Google a voulu faire de son Pixel une référence technologique en cette fin d’année 2016, et a apparemment réussi son coup de poker. Tous ceux qui ont eu le Pixel en main le garantissent, il s’agit là d’un smartphone haut de gamme, et AndroidPolice précise d’ailleurs qu’il s’agit d’un « concurrent légitime » à l’iPhone. Difficile néanmoins en quelques minutes de se faire une réelle impression de ses performances.

img_7138-1440x960

Crédits : Arstechnica

google-pixel-phone-hands-on-2-970x647-c

Crédits : Arstechnica

Les écrans du Pixel (1080p) et du Pixel XL (Quad HD) semblent néanmoins de qualité et TechCrunch salue par exemple la qualité des noirs de l’AMOLED. De son côté, TheVerge appuie de son côté sur leur luminosité et leur réactivité, très bonnes dans un cas comme dans l’autre. On n’en attendait pas moins pour un smartphone qui veut rivaliser avec les meilleurs du marché.

Crédits : TheVerge

Crédits : TheVerge

 

Le meilleur des APN selon DxO

L’appareil photo des Pixel fait parler de lui, puisque s’il ne dispose pas d’un stabilisateur optique, il a tout de même réussi à emporter le meilleur score jamais obtenu sur DxOMark, le site spécialisé en photo numérique. Sur place, les journalistes n’ont pas assez de possibilité pour réaliser des essais variés, mais tous semblent en être sortis bluffés. Engadget parle par exemple d’un « niveau de détails inattendu [pour du 12 Mégapixels] », tandis que Mashable évoque une vitesse de déclenchement impressionnante. Un point d’ailleurs unanime dans toutes les reviews.

Photo par TechCrunch.com

Photo par TechCrunch.com

Le mieux reste encore de se référer aux quelques exemples publiés, et plus particulièrement à celui de TechCrunch, qui permet de voir que même dans des conditions lumineuses difficiles, avec une cible mouvante, le rendu final est tout à fait acceptable et ne souffre pas trop de pixellisation, de flou ou de bruit numérique.

Le mode HDR+, apparemment activé par défaut, revient également souvent dans les critiques, comme la dernière béquille de soutien pour un appareil déjà bien membré, permettant de récupérer de la qualité dans les rares cas où elle ferait défaut. Autant dire que nous avons de plus en plus hâte d’essayer ce photophone nous-mêmes !

 

OK Google, quel est le meilleur assistant ?

Google Assistant par-ci, Google Assistant par-là… Pour une conférence axée sur le hardware, Google n’a pas hésité à évoquer en long, en large et en travers les avantages de son nouvel agent conversationnel. Ceux qui ont suivi la présentation de Siri par Apple en 2011 ont certainement eu un effet de déjà-vu tant on retrouve une certaine ressemblance entre les deux assistants. Parfaitement intégré à Android 7.1, Google Assistant est là pour répondre à toutes vos questions, et les comprend très bien, même dans une pièce peuplée où le bruit ambiant est omniprésent. Et heureusement parce qu’il n’y a, selon TheVerge, aucun moyen de taper sa question.

Les possibilités semblent presque infinies et, connaissant Google, ne cesseront d’évoluer avec le temps. Mais pour le moment, cela reste limité à la langue de Shakespeare. Si vous la pratiquez assez bien néanmoins, n’hésitez pas à jeter un œil à Allo, qui propose déjà une version intégrée de Google Assistant.

google-assistant

Pour la partie concernant Android 7.1 et le Pixel Launcher, aucune surprise non plus, puisque nous y avions déjà goûté auparavant. Selon ArsTechnica, on peut s’attendre à un Shortcut Launcher pouvant remplacer le 3D Touch d’Apple, mais qui n’est pas encore intégré au système. Parallèlement, on retrouve une interface fluide, un mode nuit, des icônes circulaires ou des gestes basés sur le lecteur d’empreintes. Plein de petites nouveautés apparemment agréables, que l’on appréciera au quotidien, sans pour autant révolutionner Android.

 

« Le premier vrai flagship de Google »

Et les conclusions sont donc toutes les mêmes. Aïe, le prix du Pixel commence à piquer, et les amateurs de Nexus appréciant le rapport qualité/prix avant tout risquent d’être fortement déçus, mais Google arrive à faire oublier ce détail en proposant un premier véritable flagship capable de rivaliser aisément avec l’iPhone et les Android les plus haut de gamme comme le Galaxy S7. Le matériel est au top et le logiciel suit la cadence, même si l’esthétique manque un peu d’audace, notamment sur la façade avant. Et donc malgré un certain nombre de défauts, les derniers mots de la review d’Engadget semblent les plus cohérents avec l’ensemble de ce que nous avons pu lire sur ces Pixel : « ces smartphones ont du potentiel, et ce n’est encore que le début ».

 

Les vidéos