La branche mobile de LG n’a pas connu un trimestre facile, avec une perte nette pour la première fois depuis plus d’un an. Mais elle s’attend à retrouver sa santé financière au prochain trimestre.

LG G4

Le deuxième trimestre fiscal (et troisième trimestre de l’année) de la branche mobile de LG n’a pas été un franc succès. La faute notamment, et selon le constructeur, à une concurrence inattendue sur le marché du mobile haut de gamme. Il faut dire que le fleuron de l’entreprise, le LG G4, a été un succès auprès des critiques, mais semble avoir bien moins emballé les foules que le précédent modèle. Ces résultats sont également dus à un taux de change défavorable, à une baisse des ventes en Corée du sud, et certainement à des dépenses plus élevées que d’ordinaire.

En effet, l’entreprise coréenne a enregistré, sur la période allant de juillet à septembreune perte nette de 67,8 millions de dollars, soit 61 millions d’euros. Elle s’explique par une marge opérationnelle négative (-2,3 %) pour la première fois depuis le premier trimestre 2014, et à un chiffre d’affaires en baisse également. Lors du précédent exercice, la division mobile avait annoncé un CA de 3,65 billions de won (environ 2,8 milliards d’euros), en hausse de moins d’un point par rapport au deuxième trimestre 2014. Cette fois, le chiffre d’affaires n’a été que d’environ 2,65 milliards d’euros, notamment à cause d’une baisse des ventes de 21 % en Corée du Sud entre le deuxième trimestre 2014 et 2015. LG avait alors livré 14,1 millions de smartphones sur le trimestre précédent, contre 14,9 millions pour ce trimestre.

Mais cette baisse des revenus pourrait n’être que passagère. Ayant effectué des dépenses supplémentaires pour la production des LG V10 et Nexus 5X, le constructeur pourrait récolter les fruits de ses efforts sur le prochain trimestre si les consommateurs sont au rendez-vous concernant ces deux mobiles. C’est en tout cas ce à quoi LG s’attend.