Une récente déclaration de Microsoft France a mis le feu aux poudres. Après plusieurs années de mauvais résultats, Microsoft va-t-il jeter l’éponge avec Windows Mobile ? Ce n’est pas si simple.

panos-panay-6-octobre-presentation-lumia-950-redux

Moins de 24 heures après le retrait de BlackBerry de la conception des smartphones, les dernières déclarations de Vahé Torossian, le nouveau président de Microsoft France, font le tour de la sphère tech française.

Lors d’une entrevue avec nos confrères du point, il a déclaré « notre stratégie pour Windows Phone est de nous focaliser sur la partie entreprises« . Il complète en expliquant que Microsoft fait  « le pari d’un saut technologique dans quelques années, avec un changement de paradigme » et que « durant le temps de cette transition, notre attention se portera principalement sur le marché professionnel« . Autrement dit, Microsoft voudrait quitter le marché grand public pour quelques années.

 

Clap de fin pour Windows Mobile ?

Un changement de stratégie qui ne date pas d’hier pour Microsoft. La firme a bien compris qu’avec un Windows Store toujours en retrait face aux boutiques d’applications d’Apple et Google, Windows Mobile ne pourrait pas fonctionner auprès du grand public. Elle travaille donc à remplir cette boutique grâce à sa stratégie d’application universelle et l’arrivée d’une boutique sur PC et Xbox.

En attendant, la firme veut capitaliser sur un marché qu’elle connait bien, celui de l’entreprise. Sur ce marché, la fonction continuum, qui permet de relier un Windows Phone à un écran externe, un clavier et une souris pour le transformer en PC d’appoint, a reçu un bon accueil qui intéresse d’ailleurs certains fabricants de smartphones. C’est le cas d’HP qui annoncé dès le début de l’année son Elite X3 sous Windows Mobile, un produit que le fabricant souhaitait avant tout vendre aux entreprises.

HP vise les entreprises avec le Elite X3

HP vise les entreprises avec l’Élite X3

Windows Mobile n’est pas encore mort

Ce n’est donc pas la fin pour Windows Mobile le système d’exploitation, qui continue par ailleurs d’être activement développé depuis que Microsoft a fusionné sa branche mobile et sa branche PC. Windows 10 étant universel, chaque mise à jour pour le système d’exploitation concerne aussi les smartphones, Hololens et la Xbox.

microsoft-ignite-windows-10-mobile-2016

Le développement de Windows 10 Mobile faisait d’ailleurs l’objet d’une session lors de la conférence Ignite de Microsoft, il y a quelques jours. Dans cette session, Microsoft souhaitait réaffirmer son engagement dans Windows 10 Mobile et y a même annoncé des nouveautés pour la future version connue sous le nom de code Redstone 2. Ces nouveautés ciblent principalement les professionnels avec des changements autour de la sécurité des données et l’amélioration de la fonction continuum.

 

Au revoir Lumia, bonjour Surface Phone ?

En revanche, si Windows Mobile va continuer à exister, au moins pour le moment, on ne peut pas en dire autant des ambitions de Microsoft concernant la vente de smartphones. Depuis la sortie des Lumia 950, 550 et 650 sans aucune campagne marketing, les parts de marché de Lumia se sont effondrées.

À lire sur FrAndroid : Microsoft licencie massivement et fait craindre la fin des Lumia

L’espoir de Microsoft réside maintenant dans la conception du Surface Phone, en rumeur depuis plusieurs mois. Le président de Microsoft France répond aussi sur ce sujet « La ligne de produits Surface a vocation à évoluer dans de nouveaux types de form factor ». Ce nouveau smartphone serait développé directement à Redmond par les mêmes équipes qui ont conçu le Surface Book et la Surface Pro, et non plus par l’équipe en charge des Lumia racheté à Nokia en 2013.

Les rumeurs veulent que ce Surface Phone soit prévue pour la fin de l’année 2017. Un délai suffisant pour le grand public d’oublier l’échec Windows Phone ? Le projet pourrait aussi être annulé à tout moment, ce fut le cas de la Surface Mini mise au placard une semaine avant son annonce supposée.