Après l’annonce du premier smartphone fonctionnant sous Tizen, le Samsung Z, les premières prises en main ne tardent pas à arriver. Petite revue de presse de ce qui se dit sur le terminal.

samsung z tizen

Lancer un smartphone sous un système d’exploitation indépendant n’est pas une mince affaire, ni même un gage de réussite. Heureusement, Samsung possède le succès pour s’y essayer, et c’est ce que le géant coréen veut tenter de prouver avec son Z. Certains journalistes ont déjà réussi à poser les mains sur l’appareil, et à livrer leurs premières impressions.

Design

Pas besoin de l’avoir devant soi pour juger un tantinet le design de ce terminal. Les photos nous montrent un mobile très strict – avec son format rectangulaire – et aux finitions particulières. La coque de l’appareil est vêtue d’un plastiques d’aspect cuir, « comme on s’y attend de la part de la firme » explique le journaliste de Pocket Lint. Effectivement, on retrouve cette conception sur d’autres appareils fabriqués par Samsung. Le rédacteur se réserve tout jugement sur ce design, mais on n’hésitera pas à dire qu’il n’est franchement pas très élégant.

pocket lint samsung z

Ecran

L’écran du Z fait 4,8 pouces, ce qui semble à première vue être un bon point si l’on n’aime guère les écrans trop grands. En plus de cela, l’écran est un HD Super AMOLED. Les couleurs ont l’air vives et la luminosité excellente. Pocket Lint relève que l’écran « pêche par excès de saturation » mais qu’il « possède par contre d’excellents angles de vision ».

Performances

Certains ont pu tester les performances du terminal, en l’essayant sur des jeux. Il faut savoir que le Z est équipé d’un processeur quadri-coeur cadencé à 2,3 GHz, ce qui semble être un Snapdragon 800, bien que Samsung n’ait pas encore communiqué le modèle. Il possède également 2 Go de mémoire RAM.

La journaliste de Greenbot s’est dite « impressionnée par la façon dont les jeux tournent sous cet OS, bien que l’aide d’un quadri-coeur soit appréciable ». Secret de polichinelle : la rédactrice explique qu’un responsable n’a pas voulu confirmer le SoC mais a ajouté que la puce graphique serait une Adreno 330… Ce qui ne laisse pas grand choix.

Logiciel 

Et enfin, venons-en au coeur du sujet : Tizen. Lorsqu’on a aperçu le système d’exploitation du mobile pour la première fois, il a été difficile de faire la distinction avec Android. L’interface ressemble énormément à TouchWizz. Une impression confirmée par GreenBot : « Le Samsung Z ressemble à n’importe quel autre smartphone Android de Samsung. Il tourne sous Tizen, mais vous ne feriez pas la différence sans le savoir ».

Pocket Lint va plus loin encore en parlant d’un « système d’exploitation incroyablement sensible, voire plus que ce que nous avons connu avec l’interface TouchWiz de la gamme Galaxy ». Une interface Tizen que les testeurs s’accordent à trouver épurée et réactive.

tizen os

On apprend que diverses fonctionnalités simples sont similaires à celles d’Android (ex : tirer vers le bas pour afficher les paramètres) et que de nouvelles viennent agrémenter le tout (ex : tirer vers le haut pour afficher les applications).

Quant aux applications sur Tizen, il ne faudra pas s’attendre à en trouver beaucoup puisque les développeurs n’affluent pas. Le journaliste de Pocket Lint explique que la conférence de développeurs Tizen a pu « se dérouler dans une chambre de l’Hilton Union Square à San Francisco ».

 

En fin de compte

Les impressions laissées par ce Samsung Z, et plus particulièrement par Tizen, sont plutôt bonnes. À l’unanimité, les personnes conviées ont trouvé que le système d’exploitation se comportait très bien, malgré l’inquiétude quant à la viabilité d’un nouvel OS dans un monde largement dominé par Android.