Samsung a annoncé qu’il n’y aurait pas de changement à la tête de sa branche mobile. Pourtant, celle de son patron, J.K.Shin, semblait pencher dangereusement.

l_samsung-logo-baie-vitree-650x453

La semaine passée, le Wall Street Journal évoquait la possibilité que l’actuel CEO de la branche mobile de Samsung, J.K. Shin, puisse perdre sa place en raison des résultats décevants de l’année 2014, avec un Galaxy S5 qui ne s’est pas aussi bien vendu que son prédécesseur. Le journal pensait même savoir que B.K. Yoon, actuellement en charge de la division TV de l’entreprise, serait le mieux placé pour reprendre le flambeau, si toutefois Samsung optait pour un tel remaniement.

Pour faire taire les rumeurs, et éviter le discrédit de J.K. Shin, Samsung a décidé de réagir. La firme a annoncé que l’homme conserverait finalement son poste, malgré une récente coupe salariale. D’ailleurs, c’est la stabilité qui a été choisie pour la branche mobile, puisqu’elle ne se livrera pas à un jeu des chaises musicales, à l’inverse de ce qu’a fait LG Electronics. Une stabilité qui pourrait toutefois ne durer qu’à condition que l’entreprise remontre franchement la pente en 2015.

Après l’annonce, Samsung a expliqué aux journalistes, par la voix de l’un de ses communicants que « J.K. Shin est pour beaucoup dans le fait que Samsung Electronics soit numéro un des fabricants de téléphones portables », tout en justifiant aussi les « mauvais » chiffres de Samsung Electronics par ceux de ses filiales.