Samsung a diffusé en réalité virtuelle, le 20 septembre dernier, la rencontre la plus attendue du championnat de football portugais. Pour l’occasion, et c’est une première, cinq caméras à 360 degrés ont été placées autour du terrain.

Gear-VR-header_Main

Sur le terrain depuis son canapé

Il y a deux façons de regarder le football, ou le sport de manière générale. On peut soit vibrer en étant installé devant sa télévision au fond d’un canapé, soit aller en tribunes pour s’imprégner de l’atmosphère de la rencontre. Grâce à la réalité virtuelle, il sera bientôt possible de mêler étroitement les deux, en étant en tribunes ou sur le terrain depuis son canapé.

Le 20 septembre dernier, Samsung a diffusé la rencontre entre le Benfica Lisbonne et le FC Porto, les deux principales équipes du championnat portugais, sur son casque Gear VR. Le constructeur coréen a réussi cette performance en s’alliant au groupe média NOS, au spécialiste du broadcasting Mediapro et à la ligue portugaise de football professionnel (LPFP). Samsung a ainsi obtenu l’autorisation de placer cinq caméras capables de filmer à 360 degrés dans le stade du dragon, antre du FC Porto.

 

« L’impression d’être sur le terrain »

Deux caméras étaient donc placées derrière les buts, légèrement excentrées, deux autres étaient installées à côté des bancs de touche de chacune des équipes, et la dernière prenait place en tribunes. Les chanceux ont ainsi pu visionner le match en installant simplement un Samsung Gear VR sur leur crâne. Il leur était également possible de changer très rapidement d’angle de vue pour suivre les actions et se placer là où se déroulait l’action. Mais l’expérience n’était pas accessible à tout le monde puisqu’elle n’était offerte qu’à quelques personnes présentes au Samsung Experience Store à Almada et au cinéma NOS au Centro Colombo à Lisbonne.

Les spectateurs sélectionnés par Samsung ont visiblement été assez impressionnés par l’expérience, ayant « réellement l’impression d’être sur le terrain ». Malheureusement, ils ont dû se contenter d’un seul petit but en faveur du FC Porto. Un résultat bien maigre pour 90 minutes de probables nausées occasionnées par des déplacements rapides à 10 centimètres des yeux.