Depuis l’an dernier, Sony fait des efforts auprès de la scène open source pour permettre aux développeurs indépendants de créer des ROM basées sur AOSP et compatible avec les smartphones de la marque. Le constructeur nippon vient d’annoncer que la collaboration avec le groupe FreeXperia allait continuer pour les prochains modèles, ce qui signifie que les utilisateurs pourront facilement retirer l’interface Sony pour utiliser un Android pur stock ou une ROM custom.

c_Sony-Xperia-Z3-FrAndroid-test-review_DSC3251

Vous possédez un smartphone ou une tablette Sony mais l’interface constructeur vous donne des boutons ? Le constructeur nippon a pensé à vous : depuis l’an dernier, Sony met en ligne de manière publique les sources AOSP, pilotes et librairies qui permettent aux développeurs indépendants de réaliser des ROM customs parfaitement fonctionnelles. C’est en fait le fruit de la collaboration entre le groupe FreeXperia (associé avec les forums XDA et l’équipe de CyanogenMod) et Sony qui a d’ailleurs embauché cet été Alin Jerpelea, le fondateur du groupe FXP. Le développeur va permettre à Sony de rendre disponibles plus rapidement les sources AOSP des téléphones (sur Github) ainsi que les pilotes et librairies sous forme d’un fichier ZIP comportant les binaires.

L’utilisateur final n’aura aucun intérêt de télécharger ces fichiers puisqu’en l’état, ils ne représentent pas une ROM custom. En revanche, le fait de posséder les sources AOSP permettent aux développeurs de créer leur propre ROM custom, basée sur les sources AOSP. AOSP représente en fait Android à l’état pur stock et les développeurs peuvent ensuite rajouter des fonctionnalités, comme le fait par exemple CyanogenMod, pour avoir un contrôle plus fin sur son smartphone ou sa tablette. Mais surtout, les ROM custom permettent aux utilisateurs de se passer de l’interface constructeur et si certains adorent celle de Sony, d’autres font tout pour essayer de s’en débarrasser. La démarche de Sony est donc plutôt remarquable puisque rares sont les constructeurs à distribuer de manière ouverte leur code source ainsi que les pilotes et librairies.

Pour le moment, Sony supporte officiellement cinq produits : les Xperia L, Xperia Z, Xperia ZL, Xperia S et Xperia Tablet Z. Le constructeur annonce que le partenariat vient d’être étendu à davantage de produits, et notamment ceux qui n’ont pas encore été annoncés. En revanche, Alin Jerpelea est le seul salarié de sa section, et l’ouverture des sources AOSP et des pilotes pour les autres terminaux pourrait prendre du temps. Mais le développeur a accès aux ressources internes, ce qui devrait lui faire économiser beaucoup de temps. Le salarié a également pour mission d’écrire des tutoriels à destination des développeurs pour documenter les sources et rendre plus facile la création d’une ROM custom. De quoi voir débarquer plus rapidement à l’avenir des ROM customs pour les appareils de Sony.