Introduction

Voulant consolider son positionnement sur le milieu de gamme, Sony avait profité du Mobile World Congress pour présenter son Xperia M4 Aqua. Il propose ainsi un smartphone qui n’est pas si éloigné que ça de la gamme Z, mais qui devra faire face à une grosse concurrence cette année sur un segment de marché qui s’est considérablement enrichi.

Sony Xperia M4 Aqua 13

Fiche technique

En bon milieu de gamme, le Sony Xperia M4 Aqua n’est pas trop mal équipé. On y retrouve un écran de 5 pouces en définition 720p, avec une résolution très commune de 294 pixels par pouce, un processeur Snapdragon 615 couplé à 2 Go de mémoire vive, une capacité de stockage faible de 8 Go (seulement 4 disponible) mais avec support microSD, un appareil photo dorsal de 13 mégapixels, un capteur frontal de 5 mégapixels, et une batterie de 2400 mAh. Il est également compatible avec la 4G de catégorie 4 et le Bluetooth 4.1. Ses dimensions sont de 145,5 x 72,6 x 7,3 mm pour un poids de 136 grammes. Une configuration assez classique.

ModèleSony Xperia M4 Aqua
VersionAndroid 5.0 Lollipop
Taille d'écran5 pouces
Technologie d'écranIPS LCD
Définition720 x 1280 pixels
Résolution~ 294 ppp
SoCQualcomm MSM8939 Snapdragon 615
Nombre de coeurs4 x Cortex-A53 à 1,5 GHz
4 x Cortex-A53 à 1 GHz
GPUAdreno 405
Mémoire vive2 Go
Mémoire interne8 Go (2 disponible)
Micro SDOui, jusqu'à 32 Go
Appareil photo (dorsal)13 mégapixels (autofocus)
Appareil photo (frontal)5 mégapixels
Wi-Fi802.11 a/b/g/n
Bluetoothv4.1, A2DP
NFCOui
FMOui
Port ingrarouge/
4G catégorieLTE Catégorie 4
4G bandes800 / 1800 / 2600 MHz
SIM1 x nano SIM
LocalisationA-GPS, GLONASS
USBMicroUSB v2.0
Batterie2400 mAh
Dimensions145,5 x 72,6 x 7,3 mm
Poids136 grammes
CertificationIP68
Prix

 

Design : l’ADN de la gamme Z

La bonne surprise, quand on sort ce M4 Aqua de sa boîte, c’est qu’on a l’impression d’apercevoir un mobile haut de gamme. Le téléphone ressemble grandement au Sony Xperia Z3, non seulement dans son form-factor, mais aussi par quelques caractéristiques techniques. Il est d’abord franchement fin avec ses 7,3 mm d’épaisseur, exactement la même que le Z3 justement. Il est également aussi extrêmement léger avec seulement 136 grammes sur la balance.

Sony Xperia M4 Aqua 1

Tout a été pensé pour rappeler le flagship du constructeur justement. Mais on n’est largement pas au même niveau concernant la qualité de fabrication et la construction. Evidemment, milieu de gamme oblige, Sony a mis de côté les matériaux premium pour laisser place à du plastique. La tranche qui entoure le mobile est donc intégralement en plastique, de couleur grise sur le modèle blanc, afin de donner un effet métallique. Seul le bouton d’allumage est en aluminium, les autres étant également en plastique.

Sony Xperia M4 Aqua 6

La face arrière du mobile n’est pas non plus au niveau de ce qui se fait sur le haut de gamme. En effet, le verre a été remplacé par une couche de plastique, mais c’est visuellement trompeur. On retrouve toujours le même placement des divers éléments, avec un appareil photo dans le coin gauche et les mentions Sony et Xperia au milieu et en bas de cette face arrière.

Sony Xperia M4 Aqua 15

Le port microUSB est quant à lui placé sur le coin supérieur gauche, et c’est assez étonnant. Ce n’est toutefois pas franchement gênant si vous comptez vous essayer à quelques jeux lorsque le mobile est en charge. Bon point pour lui, il n’est pas recouvert d’un cache alors même que le téléphone est certifié IP68. À noter que comme souvent chez Sony, un bouton de prise rapide de photographies se loge sur le coin inférieur droit de l’appareil.

Sony Xperia M4 Aqua 9

La façade est plutôt jolie, l’écran bénéficiant de bordures gauche et droite assez fines. Deux haut-parleurs stéréo (enfin, c’est ce qu’on croyait…) viennent également se loger en haut et en bas, de façon totalement symétrique. Comme le smartphone est certifié IP68, vous n’aurez rien à craindre grâce aux caches qui recouvrent les ports microSD et SIM.

Sony Xperia M4 Aqua 3

Globalement, il s’agit là d’un smartphone franchement élégant, mais qui manque peut-être de quelques finitions particulières pour s’imposer comme un très bon smartphone en matière de design. Surtout qu’il est tout de même vendu assez cher et vient se placer dans la tranche supérieure des smartphones de milieu de gamme.

 

Écran

Si a donné l’illusion d’un design premium sur ce M4 Aqua, il semble par contre avoir joué petits bras concernant l’écran. On espérait voir une dalle tactile collée à la vitre mais on se contentera d’un effet de profondeur un peu rebutant pour un mobile de 2015, et qui plus est quand il coûte le même prix qu’un OnePlus One, pour ne citer que lui. Heureusement, Sony a intégré la technologie Triluminos, qui fait bénéficier d’une plus grand plage de couleurs, à son mobile.

Sony Xperia M4 Aqua 16

La luminosité de l’écran s’établit à 650 cd/m2, et on avoue être assez surpris par ce résultat, malgré tout confirmé par plusieurs essais. Avec la technologie Triluminos, on obtient des couleurs vives, mais un tour sur screen test nous laisse un peu dubitatifs sur la profondeur du noir. Il faut dire que le fait que la dalle ne soit pas totalement collée à la vitre laisse forcément passer de la lumière.

 

Logiciel : un refrain bien connu

C’est plus généralement avec les mobiles haut de gamme que l’on aperçoit quelques changements, apportant des fonctionnalités supplémentaires ou un design renouvelé d’une interface. Celle de ce Sony Xperia M4 Aqua n’évolue pas et n’a pas vocation à le faire, se contentant d’une installation sous Android 5.0 Lollipop native, et de reprendre les codes propres au logiciel de Sony. Mais Lollipop, justement, fait surgir les notifications sur l’écran de verrouillage, à notre plus grand plaisir.

logiciel-M4-aqua

Et il faudra se contenter de cela. On retrouve les mêmes icônes qu’habituellement, et qui se sont d’ailleurs aplatis depuis quelques mois. Les mêmes widgets sont de la partie, avec le fameux « What’s new » en haut de l’écran d’accueil ou celui des captures d’écrans et autres images sur la deuxième page. Quand on parcourt le lanceur d’applications, on doit tout de même noter l’émergence de l’application Top Games d’Ubisoft, qui permet d’accéder directement à une sélection de jeux de l’éditeur. Ce n’est pas forcément très utile, mais pourquoi pas. Je ne sais pas si on en a déjà parlé, mais l’application Party Share peut avoir son intérêt si beaucoup de monde commence à l’utiliser (et ce n’est pas gagné) puisqu’il est possible d’organiser des soirées ou de rejoindre des groupes de soirées directement dessus. Un plus pour les fêtards, dira-t-on.

Untitled-1 logiciel-2-aqua-M4

Malgré la fluidité de l’interface, il nous est arrivé de rencontrer quelques « freezes » comme on dit dans le jargon du jeu vidéo, surtout lorsque de trop nombreuses applications sont ouvertes. L’interface est autrement bien fluide, et c’est à peu près tout ce qu’on a à en dire.

 

Performances : une stabilité de façade

Côté performances, on sait déjà ce que vaut le Snapdragon 615, loin d’être un foudre de guerre, mais qui fait son job plutôt correctement. On a donc opposé ce mobile à d’autres terminaux équipés du même SoC, comme l’Alcatel Idol 3 ou le ZTE Blade S6. Et ce n’est pas notre Sony Xperia M4 Aqua qui s’en sort le mieux.

 Sony Xperia M4 AquaZTE Blade S6Alcatel One Touch Idol 3
Ecran720p720p
SoCSnapdragon 615Snapdragon 615
AnTuTu30 535 points30 703 points
PCMark3 401 points3 121 points
3DMark Ice Storm Unlimited General6 737 points7 675 points
3DMark Ice Storm Unlimited Graphics6 944 points7 800 points
3DMark Ice Storm Unlimited Physics6 101 points7 267 points
GFXBench (Manhattan offscreen / onscreen)4,6 / 9,9 FPS4,9 / 9,5 FPS
GFXBench (T-Rex offscreen / onscreen)10,5 / 18,6 FPS12 / 20 FPS
Real Racing 3 (Xtra High)22 FPS24 FPS

Si l’habituel benchmark AnTuTu donne l’avantage au M4, les tests graphiques témoignent d’un petit retard par rapport au Blade S6 notamment. Que ce soit sur 3DMark, GFX ou Game Bench, on enregistre environ 2 FPS de moins à l’arrivée pour le M4.

Capture d’écran 2015-05-27 à 16.07.30 Capture d’écran 2015-05-27 à 16.08.08

Et ceci trouve son explication dans le comportement du SoC. Malgré une bonne stabilité du nombre d’images par seconde, la puce graphique a tendance a ralentir très régulièrement à mesure que l’on joue pour éviter une chauffe trop importante. Et qui dit cadence ralentie, dit performances qui décroissent.

 

Communications

Appels

Le mobile est évidemment compatible avec la 4G et les bandes de fréquences françaises. La qualité d’appel est au rendez-vous et on trouve même des options pour réduire le bruit de fond pendant l’appel ou améliorer le son de la voix.

GPS

Avec son Snapdragon 615, le M4 Aqua ne fait pas de complexe pour trouver et fixer les satellites. Vous pouvez partir tranquillement en randonnée sans risque de vous perdre.

logiciel-gps

Multimédia

Photographie

L’appareil photo du Xperia M4 Aqua affiche 13 mégapixels et promet d’être plutôt bon pour un milieu de gamme. Sony fournit de bons capteurs, mais on a souvent le sentiment qu’il lui manque quelque chose pour rendre son logiciel photo incontournable, et surtout très simple d’utilisation. Ici aussi, on retrouve ce bon vieux logiciel, qui n’a pas bougé d’un poil avec Lollipop.

DSC_0004 DSC_0005

Les photographies sont de qualité, mais la gestion de la luminosité laisse parfois un ressenti étrange. Les scènes qu’on a sous les yeux semblent bien plus éclairées qu’elles ne le sont sur les clichés. On a tout de même un bon rendu de couleurs, et les photos ne sont pas trop lissées.

DSC_0002 DSC_0003

Le mode HDR est d’ailleurs plutôt bon, donnant un effet très artistique aux clichés, et ne forçant pas trop sur la vivacité des couleurs ou certaines zones de contraste. Je le trouve bien plus convaincant que sur l’Oppo N3, testé dernièrement.

DSC_0001

Même sous lumière artificielle, comme en témoigne la photographie de notre table de ping-pong, les clichés sont très corrects et la luminosité bien gérée. C’est satisfaisant, mais on note par contre une difficulté à faire la mise au point, et un temps de déclenchement parfois trop lent.

Son

La construction du mobile est trompeuse. Alors qu’on avait l’impression d’avoir des haut-parleurs stéréo, les grilles de la façade ne renferment que les micros et le son est émit par un seul haut-parleur situé sur la tranche inférieure. La qualité audio est néanmoins largement correcte.

 

Autonomie

Soumis à notre (nouveau) test d’endurance, qui consiste à faire tourner une vidéo HD sur Youtube avec seulement le Wi-Fi d’actif, le mobile s’en sort plutôt moyennement avec une perte de  15 % de l’autonomie (le screenshot indique 16 % mais il a été pris après). On a vu mieux, et surtout pire donc on sera indulgent.

Screenshot_2015-05-28-15-43-41

En plus, les différents modes d’économie d’énergie permettront de gérer l’autonomie de ce mobile très facilement. C’est sur ce genre de petits détails que les « grands » constructeurs font la différence avec la concurrence. On passera aisément la journée d’utilisation. Mais peut-être pas deux, surtout qu’on aura peu de scrupules à vouloir faire du multimédia avec un mobile équipé d’un S615 et de 2 Go de RAM.

 

design
7
Il y a des gênes communs avec la gamme Xperia Z dans ce M4 Aqua. On est séduit par le format de l'objet, fin et léger, mais moins dans sa construction tout plastique qui fait parfois un peu cheap pour le prix où il est vendu. L'étanchéité est également un plus.
écran
7
L'écran du mobile nous surprend assez puisque les mesures de luminosité sont excellentes alors qu'on émettait des réserves au début. En extérieur on doit avouer qu'il se débrouille bien, mais il n'est pourtant pas aidé par une dalle qui aurait mérité d'être collée à la vitre. Et du coup, les angles de vision ne sont pas optimaux.
logiciel
7
On va finir par manquer de mots pour décrire cette partie logicielle qui ne bouge pas d'un kopeck. On a pu observer quelques ralentissements de l'interface quand beaucoup d'applications sont ouvertes, mais gardons à l'esprit qu'il s'agit ici d'une version démo, et pas d'un pack commercial. Cela fait toutefois du bien de voir Android 5.0 Lollipop sur un mobile de Sony qui n'est pas un haut de gamme.
performances
7
Le choix d'un Snapdragon 615 sert à marquer le positionnement milieu de gamme ++ du mobile. Mais on n'atteint pas des performances d'anthologie, loin de là. Il se comporte même moins bien que sur d'autres mobiles, et baisse sa fréquence GPU assez rapidement. C'est néanmoins suffisant pour faire tourner à peu près n'importe quoi sans être à 10 FPS.
caméra
7
L'application caméra n'est pas plus attirante que d'habitude, ou suffisamment grand public pour être utilisée correctement par madame Michu. Les clichés sont toutefois de bonne qualité et il ne devrait pas y avoir de déçus à ce niveau-là.
autonomie
7
L'autonomie est tout à fait dans la moyenne. Le mobile consomme peu en veille, et on passera la journée d'utilisation tranquillement grâce aux différents modes d'économie d'énergie.
Note finale du test 7/10
Avec des notes individuelles pareilles, on aurait cherché les problèmes si l'on avait mit autre chose qu'un sept à ce Sony Xperia M4 Aqua. Il est finalement très équilibré, mais on a du mal à trouver quelque chose qui nous emballe particulièrement chez lui. Le terminal n'apporte rien de nouveau, et se contente de proposer un choix supplémentaire en milieu de gamme chez Sony.

C'est d'autant plus le cas quand on constate que le mobile sera commercialisé pour 300 euros alors qu'on peut trouver un Xperia Z3 Compact pour à peine plus cher. On aura donc du mal à le conseiller à l'achat dès la sortie, mais en attendant un peu que le prix baisse, pourquoi pas.
  • Points positifs
    • Une esthétique façon Xperia Z
    • Certification IP68
    • Qualité des clichés
  • Points négatifs
    • Mais une construction tout en plastique
    • Dalle éloignée
    • Prix