Introduction

Sony propose un tout nouveau modèle pour sa gamme des Xperia E. Son prédécesseur, le E4g, nous avait globalement déçu malgré des performances plus que convenables. Mais alors que Sony semblait avoir définitivement arrêté la marque Xperia E tout autant que les Z, M et C, au profit d’une montée en gamme avec les Xperia X, la société japonaise renoue une fois de plus avec son passé. À moins de 200 euros à son lancement, que vaut ce petit Xperia E5 parmi les nombreux entrée de gamme disponibles sur la marché ?

sony-xperia-e5-2-sur-7

 

Fiche technique

La fiche technique de cet E5 n’a rien de bien impressionnant. Il s’agit de celle déjà connue depuis plusieurs mois des benchmarks sous le nom de code de F3311. Sans la moindre surprise, le Xperia est de 5”, comporte un écran HD, un SoC MediaTek MT6735, de 1,5 Go de RAM et une mémoire interne de 16 Go extensible par une carte microSD, jusqu’à 200 Go. L’appareil tourne sous Android Marshmallow, dispose d’une batterie de 2700 mAh et propose un APN des plus basiques pour cette gamme de produit avec 13 MP au dos et 5 MP à l’avant.

Modèle Sony Xperia E5
Version de l'OS Android 6.0.1 Marshmallow
Taille d'écran 5 pouces
Définition 1280 x 720 pixels
Densité de pixels 441 ppp
SoC MTK6735 à 1,3GHz
Processeur (CPU) Cortex-A53
Puce Graphique (GPU) Mali-T720
Mémoire vive (RAM) 1,5 Go
Mémoire interne (flash) 16 Go
MicroSD Oui
Appareil photo (dorsal) 13 Mégapixels
Appareil photo (frontal) 5 Mégapixels
Réseaux LTE, HSPA, GSM
SIM 2x nano SIM
NFC Oui
Ports (entrées/sorties) microUSB
Géolocalisation Oui
Batterie 2700 mAh
Dimensions 144 x 69 x 8,2 mm
Poids 147 grammes
Couleurs Noir
Prix 145 euros
Fiche produit

 

Tout en sobriété

Pour moins de 200 euros, soyons clair, on en a pour son argent. Le Xperia E5 a tout d’un smartphone d’entrée de gamme. Très sobre et sans aucune originalité, Sony semble avoir revue sa copie suite à un E4 critiqué, notamment pour sa façade arrière en caoutchouc plus proche d’une coque de protection.

Un peu moins trapu, ses lignes sont plus élégantes mais n’y voyez aucune révolution de la part du constructeur. Aussi, impossible de le confondre avec la série des Xperia X, tant la différence de traitement et de finition est grande. Le mobile est en plastique et marque très rapidement, qu’il s’agisse de rayures ou de traces de doigts. Son effet nacré et sa discrétion rattrapent un peu le tout même si le Xperia E5 n’est pas un bel objet. L’appareil est par ailleurs très léger avec seulement 147 grammes pour ses 144 x 69 x 8,2 mm.

sony-xperia-e5-1-sur-7 sony-xperia-e5-5-sur-7

À l’arrière du smartphone, tout en plastique, on retrouve le nom de la marque Xperia, son logo ainsi que la caméra et le flash situé en haut à gauche. Le dos de l’appareil est très arrondi à l’image des derniers Xperia. Malgré des bordures nettement visibles, impossible de retirer la coque pour accéder à la batterie : elle est soudée.

L’accès aux emplacements des microSD et nanoSIM se fait par le biais d’une petite trappe sur la tranche gauche du mobile, le volume +/- et le bouton power sur la droite comme à l’accoutumée. Malgré la petite taille du smartphone, il est nécessaire de déplacer sa main pour atteindre le bouton volume +, placé bien trop haut. C’est dommage de s’ajouter un nouvel handicap pour cet appareil très minimaliste. Un port Jack est situé sur la tranche supérieur ainsi qu’un port IR. Quant au haut-parleur, il se situe sur le côté inférieur, aux côté d’un port micro USB 2.0.

 

Un écran plutôt correct

Le Sony Xperia E5 se dote d’un écran IPS en 5” avec une résolution HD de 1280 x 720 pixels.

La taille de l’écran aurait pu être plus grande puisque la partie inférieure ne comporte ni de bouton, ni de pavé tactile. Le résultat laissé par ce vide, est assez perturbant. Il aurait était préférable d’agrandir un peu l’écran en longueur et en largeur, pour garder le même format, et optimiser au maximum la surface de la façade avant.

sony-xperia-e5-3-sur-7

L’écran, pour sa gamme, n’est pas si mal. Les couleurs sont un peu froides et ont tendance à se tourner vers le bleu. Ce n’est cependant pas choquant à l’oeil nu et pour cette gamme de prix, c’est raisonnable.

Seul le contraste est décevant. Dehors, sous le soleil, le confort de lecture est largement diminué. Pour l’exemple, cela équivaut au problème similaire de l’iPhone SE d’Apple.

sony-xperia-e5

 

La patte Sony

Le Xperia E5 fonctionne avec Marshmallow 6.0 et propose bien entendu l’interface de Sony. Dans l’ensemble, la partie logicielle demeure discrète, rapide et intuitive. Rien de nouveau non plus à signaler, on retrouve le menu d’applications, le centre de notifications et le multitâche. Sony propose toute la gamme d’apps multimédias mais aussi le nettoyeur intelligent de mémoire créé avec la gamme supérieure des Xperia X. Le terminal possède les applications pré-installées assez basiques de la part de Google.

xperiae5sonycaptures

 

Des performances honorables

Placé sous la barre des 200 euros, qu’est-ce que le Sony Xperia a dans le ventre ? Son processeur est un Mediatek, le MT6735 composé de quatre coeurs cadencés à 1, 3 GHz accompagné d’une puce graphique Mali T720MP2. La mémoire vive est de 1, 5 Go et l’espace de stockage permet 16 Go extensible grâce au port pour microSD.

 Xperia E5Xperia E4gHuawei P8 LiteHonor 5C
AnTuTu33 281 points32 641 pointsNC52 548 points
PCMark3 987 points3 034 pointsNC5 262 points
3DMark Ice Storm Unlimited General5200 points5 197 points11 661 points
3DMark Ice Storm Unlimited Graphics4606 points5 094 points11 218 points
3DMark Ice Storm Unlimited Physics9483 points5 595 points13 532 points
GFXBench (Manhattan offscreen / onscreen)3 / 6 FPS13 / - FPSIncompatible8 / 8 FPS
GFXBench (T-Rex offscreen / onscreen)8,4 / 15 FPS9,2 / 13 FPS19 / 19 FPS

 

Le NFC fait son entrée

Le Xperia E5 supporte une connexion Wi-Fi, Bluetooth, le GPS et petite nouveauté le NFC. L’appareil compose aussi avec les réseaux 4G / LTE qui convient parfaitement pour les opérateurs télécoms français.

 

Un APN passable

L’appareil photo est de 13 Mpx à l’arrière avec un flash LED. Le smartphone est capable de filmer en Full HD à une vitesse de 30 images par seconde. Ce qui est relativement correct pour un terminal d’entrée de gamme. À l’avant, le capteur est de 5 Mpx. Pour le prix de l’Xperia, c’est suffisant pour passer des appels vidéo et faire des auto portrait.

Si en journée le résultat reste correcte, c’est le soir que la qualité des photographies se gâtent. L’APN de l’Xperia ne gère que trop mal les différentes lumières artificielles, créant de très gros halos autour de celles-ci. Les photos sont floues et éblouissantes. Le flash corrige de peu ce défaut mais il ne faut tout de même pas oublier qu’il s’agit d’un appareil d’entrée de gamme.

Une autonomie un peu en-dessous de la moyenne

En ce qui concerne l’autonomie, le résultat n’est certes pas catastrophique mais reste en dessous de la moyenne. En une heure d’utilisation poussée, luminosité élevée et vidéo HD visionnée sur Youtube, ce sont 17 % de baisse d’autonomie alors qu’habituellement on aurait plutôt du 14 %.

On retrouve le mode Staminia de Sony, plutôt efficace, qui permet de conserver plus longtemps sa batterie.

 

Prix et disponibilité

Le Xperia E5 est déjà disponible pour 169 euros par exemple chez Cdiscount.

 

Test Xperia E5 Le verdict

design
6
La gamme Xperia E n'a jamais été un modèle en matière de design. Très sobre et minimaliste, le E5 est aussi salissant. Oui c'est un entrée de gamme, mais il faut reconnaître qu'il fait un peu [cite]cheap[cite] si on le compare à d'autre smartphones du même acabit comme le Huawei P8 Lite.
écran
5
Bien que convenable pour une entrée de gamme, le contraste de l'écran pose soucis pour le confort de lecture dès qu'il y a un peu de soleil.
logiciel
7
Plutôt intuitive et discrète, l'interface de Sony n'apporte pas de réelles nouveautés. Marshmallow est préinstallé.
caméra
5
L'appareil photo n'est pas très impressionnant de jour mais correspond à ce qu'on peut attendre d'un smartphone à ce prix. La nuit, ça ne s'arrange pas puisque la caméra ne gère pas très bien les lumières artificielles.
autonomie
7
L'autonomie de cet Xperia E5 est légèrement en dessous de la moyenne. Le mode Staminia permet tout de même de prolonger la durée de vie de l'appareil.
performances
5
La puce MT6735 du Sony Xperia E5 n'est pas très performante, et il ne faudra pas compter faire tourner les jeux les plus gourmands du moment.
Note finale du test 6/10
Le Sony Xperia E5 est un smartphone d'entrée de gamme qui fait le travail. Disponible a moins de 200 euros, il vient se place face à Wiko Ufeel ou un Honor 5C. Le téléphone de Honor sera plus performant dans tous les domaines mais il faudra alors s'habituer à l'interface construction Emotion UI qui est vraiment déroutante au début. Le Wiko sera quant à lui légèrement moins cher mais avec un écran qui manque de réactivité. Il faudra donc faire des concessions dans cette gamme de prix.
  • Points positifs
    • Présence d'Android 6.0 Marshmallow
    • Prix
  • Points négatifs
    • Appareil photo
    • L'écran difficilement lisible en plein soleil