Après l’échec de son projet de smartphone en crowdfunding sur Kickstarter, ZTE en tire des leçons et laisse entendre qu’une nouvelle campagne pourrait être un jour menée, ou que le projet serait purement abandonné. Dans tous les cas, les idées du Hawkeye ne vont pas disparaître.

Quand ZTE a présenté son Hawkeye, un appareil conçu par les utilisateurs et financé via un projet Kickstarter, il ne s’attendait sûrement pas à un tel échec. Après avoir laissé penser aux contributeurs que le smartphone serait haut de gamme, il a présenté des caractéristiques de milieu de gamme qui n’ont pas réussi à susciter l’intérêt.

La levée de fonds pour le projet a été arrêté, après avoir récolté seulement 35 000 dollars sur le demi-million demandé par ZTE. Autrement dit, cette initiative, assez originale, s’est soldée par un échec.

Une expérience enrichissante

Selon Jeff Yee, un vice-président de ZTE, l’expérience aura été pleine de surprise et enrichissante. Tout d’abord, la vague de retours négatifs n’était absolument pas envisagée par ZTE. Pour l’équipe en charge du projet, proposer un téléphone innovant et accessible ne pouvait pas rencontrer un échec. Mais l’innovation n’était pas réellement au rendez-vous et les clients semblent plus attirés par des appareils avec des caractéristiques de pointes.

Yee précise que, si cela était à refaire, il s’y prendrait autrement. Il aurait divisé la conception de l’appareil sous forme d’un questionnaire, en demandant spécifiquement quel processeur est souhaité et en précisant combien cela coûtera. On pourrait rétorquer que, normalement, un constructeur se doit de savoir combien un consommateur est prêt à mettre dans un produit en fonction des caractéristiques qu’il propose. Dans d’autres termes : une étude de marché.

Les royalties sont aussi des problèmes que ZTE aimerait pouvoir résoudre. Selon Yee, certaines personnes ont tenu à ne pas partager leurs idées, parce qu’elles n’avaient pas la possibilité d’être rémunérées.

En revanche, Yee précise que le Hawkeye pourrait éventuellement être annulé sans autre forme de procès. Les idées pourraient alors être reprises sur le prochain flagship de la marque, probablement un Axon.