ARM, le spécialiste des architectures de processeurs destinés au monde la mobilité vient de dévoiler mbed OS, son système d’exploitation à destination des objets connectés aussi appelés IoT (Internet of Things). L’intérêt : proposer aux constructeurs un écosystème homogène, notamment pour que les objets connectés soient compatibles entre eux. Une annonce inattendue pour une société davantage tournée vers le hardware.

mbed device ARM

ARM sort de l’ombre du matériel pour venir se placer dans la lumière des systèmes d’exploitation qui constituent l’interface reliant l’utilisateur à l’appareil. Jusqu’à maintenant, ARM se contentait de développer des architectures de processeurs et microcontrôleurs. Le dernier en date, c’est le Cortex-M7, un microcontrôleur destiné aux objets connectés. Et justement, mbed OS, le premier système d’exploitation d’ARM, se destine aux objets connectés ou IoT en anglais pour Internet of Things.

Le but de l’OS : permettre à un maximum d’objets connectés d’interagir entre eux, grâce à la présence du même système d’exploitation. Pour le moment, il existe d’innombrables systèmes d’exploitations pour les objets connectés qui sont le plus souvent fermés, propriétaire et propre à chaque constructeur d’appareil, limitant l’intéropabilité entre les appareils. Au contraire, mbed OS a été conçu autour des principaux standards pour être capable de s’intégrer sur la grande majorité des objets connectés.

mbed OS ARM 2

Les constructeurs d’objets connectés pourront donc mettre de côté le développement d’un OS spécialisé pour passer plus de temps sur le matériel ou les fonctionnalités et réduire les temps de développement. Le système d’exploitation est très léger et peut tourner sur des petites configurations, à base de Cortex-M. L’objet connecté est ensuite relié à des serveurs ARM permettant d’échanger des informations (mises à jour, statistiques, gestion des appareils, accès à un portail web pour les utilisateurs, etc.) via Internet. La connexion entre l’objet connecté et Internet pourra se faire en Bluetooth via le smartphone de l’utilisateur (pour un produit qui suit l’utilisateur comme une montre connectée) ou par l’intermédiaire d’un réseau Wi-Fi (pour un produit sédentaire comme un frigidaire).

mbed-os-v3-release-roadmap

Il ne reste maintenant plus qu’à trouver des partenaires et il semble que ce soit déjà fait pour ARM puisque des grands noms comme Atmel, Ericsson, Freescale ou encore Marvell ont annoncé que leurs puces supporteraient l’ensemble de l’écosystème mbed d’ARM. Les premiers produits sous mbed OS devraient arriver en 2015 avec une version grand public de l’OS prévue pour le mois d’août. La concurrence ne reste pas les bras croisés puisque MediaTek a annoncé à la fin du mois de septembre un écosystème tourné autour des objets connectés (LinkIt). Intel de son côté a également son propre système d’exploitation nommé ViperOS. La révolution des objets connectés est donc en marche et chaque acteur avance petit à petit ses pions.