Fitbit annonce l’acquisition le la plateforme FitStar, spécialisée dans les vidéos de coaching sportif. Une manière d’enrichir l’expérience fournie par ses tout derniers trackers d’activités, mais aussi de se créer une nouvelle source de revenus.

Fitbit

Tandis que ses Charge et Charge HR sont disponibles depuis quelques semaines sur le marché international et que le Surge, montre nettement plus complète que les deux bracelets, sera lancé en France le premier avril prochain, Fitbit annonce le rachat de la société FitStar. Cette dernière, lancée il y a plus de deux ans, n’est disponible que sur l’App Store d’Apple et propose un système de coaching sportif sous forme de vidéos. On retrouve d’ailleurs une version fitness (FitStar Personal Trainer) ainsi qu’une mouture plus récente et consacrée au yoga. Toutes deux sont gratuites au téléchargement et, pour débloquer d’indispensables options premium, demandent à leurs utilisateurs de débourser 7,99 dollars par mois ou 34,99 dollars par an, par application. Fitstar revendique à ce jour deux millions d’utilisateurs.

Avec ce rachat, Fitbit laisse espérer un élargissement de la disponibilité de l’application à d’autres plateformes, dans la mesure où le créateur de trackers d’activités évoque de nombreuses interactions entre ses propres produits et les apps FitStar, et où le CEO de Fitbit a indiqué compter élargir l’app à de nouvelles plateformes. Suite à l’acquisition du service, les utilisateurs de FitStar pourront publier leurs exercices dans leur fil Fitbit pour les inclure à leur fil santé, se connecter à FitStar avec leurs identifiants Fitbit et, à court terme, utiliser le capteur de rythme cardiaque des Charge HR et Surge (le PurePulse) pour surveiller le cœur des sportifs pendant des entraînements avec FitStar. Comme souvent, le montant du rachat n’a pas été évoqué par Fitbit ni FitStar.