Zetta fait l’objet d’un scandale en Espagne où la marque commercialise des smartphones Xiaomi comme les siens, en cachant le nom du fabricant chinois.

zetta-xiaomi-rebranding-marque

On a l’habitude sur le marché du smartphone de voir régulièrement des appareils en Chine reprenant le design d’appareils étranger sans peur de poursuites (on pense par exemple à la box M9S Z8 qui copie la Nvidia Shield), ou plusieurs marques commercialisant le même appareil qu’elles ont acheté en marque blanche dans un catalogue. L’histoire de Zetta est revanche bien plus singulière.

 

Xiaomi ou Zetta ?

La start-up espagnole fondée en 2015 s’était donné pour but de concurrencer l’iPhone d’Apple en commercialisant un smartphone conçu et fabriqué en Estrémadure, une région à l’ouest de l’Espagne. Cette semaine elle est au centre d’un scandale dans son pays, les smartphones vendus seraient en fait des téléphones de Xiaomi modifié aux couleurs de Zetta.

 

Une étiquette pour oublier Xiaomi

Plusieurs utilisateurs de téléphones Zetta ont récemment découvert le pot aux roses en constatant l’étrange ressemblance des smartphones de Zetta avec les appareils de Xiaomi. En arrachant l’étiquette sous la batterie, ils se sont rendu compte que le logo de la célèbre entreprise chinoise était bien là.

xiaomi-zetta

Rapidement, la presse s’est rendu compte que l’essentiel du catalogue de Zeta ressemblait étrangement à des téléphones de Xiaomi. Le site officiel de la marque et son compte Facebook ont alors gardé le silence sur le scandale jusqu’à hier.

 

Zetta se défend et veut miser sur l’adaptation logiciel

Dans un communiqué de presse sur son blog, Zetta se défend de vouloir tromper ses clients. La marque estime qu’elle apporte surtout une adaptation du logiciel, puisque les téléphones sont vendus sous CyanogenMod à la place de Xiaomi MIUI, et un support espagnol. Elle rappelle également que la société reste petite avec seulement 7 employés, ce qui expliquerait le choix de reprendre des smartphones étrangers.

screen-shot-2016-10-19-at-14-42-34

Le catalogue de Zeta ressemble à celui de Xiaomi

Le problème reste que Xiaomi n’est sans doute pas au courant de cette utilisation de leurs smartphones ni de l’installation d’un logiciel tiers à la place du leur. Le public espagnol pourrait également mal prendre l’idée que Zeta importe des smartphones alors que la marque s’était lancée en annonçant vouloir produire des smartphones 100% espagnol.