Durant toute la nuit de mercredi 14 à jeudi 15 janvier, la rumeur d’un rachat de BlackBerry par Samsung a agité la toile. Une rumeur démentie ce matin par les deux entreprises.

blackberry-passport17

Samsung aurait-il envisagé un rachat de BlackBerry ? C’est en tout cas ce qu’affirmait hier soir Reuters, qui déclarait avoir eu accès à des documents et des témoignages de sources anonymes le confirmant. Selon Reuters, les dirigeants de Samsung et de Blackberry se seraient rencontrés la semaine dernière pour discuter d’un rapprochement entre les deux sociétés. Il y aurait notamment été question d’un rachat de BlackBerry par le géant coréen pour un montant estimé à 7,5 milliards de dollars (6,39 milliards d’euros).

Cette rumeur a toutefois été rapidement démentie par les deux entreprises. BlackBerry a ainsi été la première à communiquer sur le sujet et à affirmer n’avoir engagé aucune discussion avec Samsung quant à un rachat. Il faut dire que quelques heures après l’annonce de Reuters, le cours de son action a chuté de 30 %. Samsung a ensuite, à son tour, démenti tout rachat de BlackBerry en précisant simplement que « les articles à propos d’une acquisition sont sans fondement ». Officiellement, les deux entreprises ne se sont donc jamais parlé.

Reuters affirmait toutefois que le rachat de Blackberry par Samsung n’était pas sans fondement. Le principal intérêt de ce rachat pour Samsung n’était pas tant d’accroître ses parts de marché — BlackBerry et ses 2 millions de smartphones vendus au troisième trimestre de l’année dernière n’est qu’une goutte d’eau dans le marché de la téléphonie mobile — mais bien de mettre la main sur des brevets. En rachetant BlackBerry, Samsung mettrait la main sur de nombreux brevets, ce qui lui permettrait de réaliser des économies sur la fabrication de téléphones déjà existants ou de nouveaux smartphones innovants. Enfin, un éventuel rachat de BlackBerry permettrait à Samsung d’être présent sur le marché professionnel, où la firme canadienne tient encore une place importante.