L’éditeur de jeu vidéo japonais Konami a annulé ou stoppé tous ses projets de jeux vidéo dits triple A sur consoles de salon. À l’exception de la série Pro Evolution Soccer, l’éditeur se concentra exclusivement sur les jeux mobiles ou sur le pachinko.

metal gear konami

Pour Konami, le jeu vidéo sur console c’est fini, ou presque. Le site français Gameblog affirme en effet que l’éditeur japonais a arrêté ou annulé tous ses projets de jeux vidéo à gros budget — ce que l’on appelle les jeux AAA ou triple A — sur console de salon. Des séries bien connues comme Metal Gear, Castlevania ou encore Silent Hill ne connaîtront jamais de suite ou des titres aux premiers stades de conception ont été purement et simplement annulés. L’information a d’ailleurs été confirmée par le très sérieux site anglais Eurogamer. Seule licence à échapper au massacre : Pro Evolution Soccer, un jeu de football, qui continuera à sortir sur console et PC.

Les développeurs stars de Konami sur le départ

Si Konami ne l’a pas encore admis officiellement, de nombreux faisceaux d’indices confirment cette décision d’arrêter le développement de jeux vidéo traditionnels pour se concentrer sur le mobile. En mars dernier Konami avait tout d’abord licencié brutalement Hideo Kojima, le père de la série Metal Gear, qui travaillait sur Metal Gear Solid 5. Le jeu, qui est sorti il y a quelques jours, aurait en effet coûté à Konami plus de 80 millions de dollars et aurait définitivement refroidi Konami à l’idée de développer des nouveaux épisodes.

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

Le Fox Engine, le moteur de jeu sur lequel ont travaillé Hideo Kojima et Julien Merceron 

Conséquence directe, cette semaine, le site Gameblog affirmait que Julien Merceron avait décidé de quitter Konami. Julien Merceron, un Français, était le responsable technologique de Konami. C’est notamment lui qui a développé et supervisé le Fox Engine, un moteur de jeu impressionnant que l’on retrouve aussi bien derrière Metal Gear Solid V que le dernier épisode de PES. Selon Gameblog, Julien Merceron aurait décidé de quitter Konami face à l’absence de développement de jeux triple A au sein de la société.

Cap sur le jeu mobile, beaucoup moins risqué

Sans développeur star, sans technicien de génie, il fait désormais peu de doutes que Konami n’a plus envie de concevoir des jeux vidéo coûteux sur console. Désormais l’avenir se situe du côté du jeu sur mobile. La ligne était déjà toute tracée en mai dernier, lorsque Hideki Hayakawa, l’actuel PDG de Konami, affirmait dans une interview que les smartphones et tablettes étaient désormais la principale plateforme de l’éditeur.

Moins coûteux à développer, plus faciles à monétiser, beaucoup moins risqués en terme d’investissement et capables de toucher un plus grand public, ils ont transformé, pour l’instant au moins, Konami en un spécialiste du jeu mobile, et plus précisément du jeu mobile free to play. Et, vraiment, en tant que passionné de jeu vidéo, ce n’est pas une bonne nouvelle.