Depuis la révélation faite par Bloomberg, les rumeurs vont bon train concernant le possible rapprochement entre Bouygues et Orange. Selon les derniers bruits de couloir, la période des fêtes n’entrave en rien les discussions, qui pourraient aboutir très prochainement.

Stéphane Richard (Orange) et Martin Bouygues (Bouygues)

Stéphane Richard (Orange) et Martin Bouygues (Bouygues)

Alors que l’on pensait le tumulte calmé pour la période de Noël, voilà que Les Échos reviennent à la charge avec de nouvelles informations sur le possible mariage entre Bouygues et Orange. Les affaires ne semblent pas faiblir en cette saison, bien au contraire, et un acteur du secteur affirme que « les fêtes de Noël, c’est le meilleur moment pour avancer ».

Selon un protagoniste cité par le journal, « toutes les planètes sont alignées ». Bouygues serait « très motivé » permettant aux discussions entre les deux interlocuteurs de bien avancer. Une possible annonce début 2016 est même évoquée.

Bien sûr, ce ne serait là qu’un premier pas sur un chemin parsemé d’embûches. Orange étant déjà leader du marché, absorber l’un de ses concurrents ne semble pas être la meilleure des idées, à moins que le but recherché ne soit justement de faire disparaitre un obstacle afin de gonfler ses marges. Si l’autorité de la concurrence estime que ce cas de figure est la possibilité la plus probable, la transaction pourrait bien être bloquée.

En outre, le marché devra rester concurrentiel, et les deux autres acteurs (SFR et Free Mobile) devront donc se montrer « animés d’une stratégie de conquête de nouveaux clients » pour que les autorités valident le projet, sans compter une possible cession des actifs, qui arrangeraient bien les affaires du quatrième opérateur, qui n’a pas encore développé son réseau propre sur l’ensemble du territoire.

Toujours selon Les Échos, les deux groupes devraient enchaîner les réunions cette semaine, avec un possible accord à la clé donc.