Le régulateur des télécoms l’a décidé, les opérateurs vont devoir proposer un mode modem sans restriction et l’accès à la 4G peu importe le type d’appareil.

Lorsque l’on pense à l’arrivée de Free Mobile sur le marché des télécoms en France, on se souvient surtout du prix en forte baisse, du sans engagement et des quotas élevés. Pourtant, le quatrième opérateur a également bousculé les habitudes du marché concernant certaines options mobiles.

Le mode modem par exemple, c’est-à-dire le partage de la connexion du smartphone avec d’autres appareils, a longtemps était restreint voire même interdit dans certains forfaits. De même, il a longtemps été interdit d’utiliser un forfait téléphonique avec autre chose qu’un téléphone mobile (un ordinateur ou une tablette par exemple). Une restriction que Free Mobile a justement abandonnée il y a peu.

Dans les faits, il était souvent déjà possible d’utiliser sa carte SIM avec toute sorte d’appareils mobiles sans voir sa ligne suspendue par l’opérateur. Mais c’était une pratique tolérée, et non autorisée par le contrat.

L’ARCEP a tranché, les forfaits évoluent

Dans le rapport sur l’état d’internet en France de juin 2018repéré par Univers Freebox, l’autorité de régulation des télécoms annonce que « les clauses limitant l’utilisation du mode modem et interdisant l’utilisation des cartes SIM dans tout terminal mobile », seront « supprimées des contrats d’ici l’automne 2018 ».

Le régulateur sous-entend toutefois que ces nouvelles dispositions ne s’appliquent pas aux forfaits 4G fixes, les abonnements box 4G qui est « un marché encore naissant ».

Orange, SFR et Bouygues Telecom vont donc devoir aligner leurs options modems et les petites lignes de leurs contrats sur la pratique de Free Mobile en la matière. Ceci étant, rares étaient les opérateurs à encore enquiquiner les utilisateurs sur ces modes de consommation : il est simplement bon de voir qu’un retour en arrière ne sera pas permis.