Après les opérateurs, c’est au tour de Molotov, l’application d’accès aux programmes de la TNT, de s’indigner des demandes de M6. Plus encore, l’application au nom de célèbre cocktail enflammé a assigné le groupe de média en justice.

Ce début d’année a été marqué par la guerre opposant les FAI aux groupes de médias TF1 et M6. Après de longues semaines de conflit, un accord semble avoir été trouvé pour la plupart des acteurs et les trois principaux FAI sont désormais assurés de diffuser les chaines concernées pendant un moment encore. Seul Free continue de faire de la résistance.

Seul Free ? Pas vraiment. En effet, Molotov, l’application de télévision par Internet, se lance également dans la guerre contre M6 selon Les Échos. En effet, l’accord qui liait les deux acteurs a pris fin en mars et M6 a rajouté une clause au contrat de renouvellement afin « d’obliger les utilisateurs de Molotov à payer pour recevoir ses chaines gratuites, M6, W9 et 6Ter » et recevoir une rémunération pour la diffusion de ses chaines, pourtant gratuites sur la TNT.

La justice tranchera

Toujours selon Les Échos, Molotov aurait fait appel à un médiateur afin de résoudre ce conflit, mais chacun ayant « ses propres interprétations juridiques », le diffuseur se tourne désormais vers des voies bien plus formelles en assignant le groupe de médias en justice pour « pratique restrictive de concurrence ».

Pour M6, ses chaines ont toujours été commercialisées au sein des bouquets payants des distributeurs, ce qui se confirme par le fait que les FAI ont accepté de rémunérer le groupe de Nicolas de Tavernost. Le groupe média indique ainsi avoir « expérimenté un modèle freemium » pour « accompagner [Molotov] », mais que « deux ans plus tard, la valeur ajoutée pour [les] chaines thématiques […] ne justifie pas de poursuivre [l’expérimentation] ».

Un coup dur pour Molotov

Si le tribunal donne raison à M6, cela pourrait enfoncer le premier clou dans le cercueil de Molotov. Cela pourrait en effet créer un précédent que les autres groupes médias pourraient bien exploiter. Or, Molotov n’a pas encore atteint l’équilibre financier, et cela pourrait entièrement remettre en cause son modèle économique.

À lire sur FrAndroid : Tour d’horizon de Molotov sur Android TV : le minimum syndical