Se nourrir est bien moins difficile qu’avant, mais bien se nourrir n’est pas forcément simple à l’époque où l’on se laisse facilement séduire par les produits industrialisés. Mais grâce à l’application Yuka, on peut désormais savoir très facilement la qualité nutritive de ce que l’on achète.

Les chips, les bonbons, tout ce qu’on peut trouver au fast food : ça, on sait tous que ce n’était pas bon pour notre santé si on en abuse, même si on aime bien craquer de temps en temps. Mais certains produits en apparence plus anodins ne sont pas forcément meilleurs. Excès de sel, de gras, de calories, présence d’additifs néfastes : on ne pense pas à tout en achetant de simples pains au lait ou des salades composées.

Depuis quelques mois, la trentaine sédentaire favorisant l’apparition d’un petit bedon, j’ai donc décidé de mieux manger. On m’a alors conseillé l’utilisation d’une application, Yuka, pour éviter les produits non recommandés. Le principe est très simple : on scanne le code-barre d’un produit et l’application nous envoie alors une évaluation doublée d’un score sur 100 ainsi que les informations qualitatives correspondantes, qualités et défauts.

Ainsi, on peut par exemple obtenir une liste exhaustive des additifs, dont ceux qui présentent des risques pour la santé. Calories, graisses saturées, sucre et sel sont également passés en revue, et l’on se rend compte qu’au nom du goût, de la conservation ou des économies, nos produits industriels sont bien moins inoffensifs qu’on pourrait le penser.

Ce qui est intéressant avec Yuka, c’est que l’application ne se contente pas de pointer du doigt certains produits : elle propose de véritables alternatives. Alors certes, c’est vrai que parfois, entre un paquet de Pim’s Framboise et des biscuits à la Figue Gerblé, on se laisse quand même tenter par le côté obscur. Mais petit à petit, on se laisse tenter et on finit par découvrir de nouvelles marques, moins connues, mais meilleures pour la santé. Et les habitudes évoluent progressivement.

Yuka dresse également un bilan mensuel sur votre consommation, pour voir si vos habitudes alimentaires évoluent et si vous vous dirigez vers plus de qualité. Si l’application n’est pas là pour jouer le rôle de nutritionniste et qu’il convient avant tout d’adapter son régime global, cela reste une petite aide sympathique pour consommer un peu mieux, et surtout réfléchir avant de consommer. À noter que l’appli propose également d’analyser vos produits de beauté et cosmétiques, et ma consœur Nelly Lesage s’est d’ailleurs fait un plaisir d’essayer cette fonctionnalité.

Vous avez toujours eu des doutes envers certains produits industriels et vous souhaitez enfin savoir ce qu’il en est vraiment ? Yuka vous permet...

3 raisons de télécharger cette application

  • Une base de données de 600.000 produits
  • Découvrez ce qui se cache derrière les aliments et cosmétiques
  • Suivez votre consommation et découvrez de nouveaux produits