Naviguer sur le web sur un smartphone est plus ou moins la même chose que sur PC, réadapté pour un format plus petit. Google cherche avec son nouveau projet « Portal » à revoir intégralement cette navigation pour une meilleure interconnexion des sites entre eux.

La navigation web sur mobile a forcé un simple changement sur internet : la popularisation des designs dits « responsive », soit s’adaptant automatiquement à la taille d’un écran. Ceci étant, le principe d’utilisation reste le même.

Google a poussé quelques modifications supplémentaires. Avec AMP, il a réussi à rendre le web plus rapide en s’occupant de sacrifier sur le tas quelques fonctionnalités des sites cibles pour plus de lisibilité et une vitesse de chargement accrue. L’acteur pourrait aller beaucoup plus loin à l’avenir.

Portal, la prochaine révolution web de Google ?

C’est le développeur Kenji Baheux, manager produit chez Google pour Chrome et la plateforme web, qui l’a dévoilé sur son GitHub. Le projet « Portal » (ndlr : the cake is a lie) est lancé, et est actuellement en cours de développement intensif en interne. Attention cependant, il ne s’agit pas d’une proposition terminée, mais plutôt d’un atelier de réflexion pour le moment.

Celui-ci promet de revoir la conception des pages internet en les intégrant de manière plus logique pour une interface mobile, à la manière d’une application d’ailleurs. La promesse est d’arriver à intégrer naturellement une page web quelconque dans une autre page, et de revoir l’interaction entre la plateforme source et la plateforme cible.

Un « portail » serait ainsi une sorte de « page dans la page » : à l’image d’un iframe, un morceau d’un site serait intégré à un autre site. La différence majeure de Portal est qu’au clic ou au geste, le site cible remplace automatiquement et naturellement le site source pour une navigation plus fluide. Il est ensuite possible de revenir tout aussi naturellement sur le site source.

Une philosophie différente

Pour l’heure, naviguer sur internet équivaut à lire une grosse encyclopédie où chaque page peut appeler d’autres pages différentes. Le chargement d’une page équivaut alors, dans cette analogie, à feuilleter le bouquin pour aller directement de la page 10 à la page 2300.

Avec Portal, il s’agirait plutôt de pouvoir voir en transparence la page 2300 même en étant sur la page 10, et choisir ensuite de ne plus voir que la page 10 une fois que nous avons récupéré l’information que nous voulons. C’est ainsi un changement philosophique complet hérité du web plutôt que du monde physique.

Si la technologie paraît simpliste actuellement, elle pourrait effectivement avoir le potentiel de changer drastiquement le visage du web tel qu’on le connaît aujourd’hui. La mentalité intersite pourrait également évoluer suite à ça, puisque le référencement prendrait sûrement un tout autre visage. Ça ne reste qu’un projet pour le moment, mais c’est très intéressant.